SCP-724
notation: +2+x
724

SCP-724-A, B, F, et █

Objet # : SCP-724

Classe : Sûr

Procédures de Confinement Spéciales : En raison de son immobilité, SCP-724 est situé dans la chambre forte centrale du Site-54. Cette chambre est entourée par une série de plaques de blindage articulées pouvant être fermées afin d'empêcher les ondes radio d'atteindre SCP-724 et neutraliser son anomalie.

Les instances de SCP-724-1 peuvent être gardés dans des cages de taille standard, bien que celles étant actuellement étudiés doivent être séparées les unes des autres par une insonorisation de base. Les individus non-étudiés sont gardés dans un chenil comportant une cage de Faraday. Le transport de spécimens de SCP-724-1 ne doit jamais se faire à l'aide de cages non-isolées sans permission écrite du Chercheur M███████.

Site-54 doit maintenir l'apparence extérieure d'un immeuble de bureaux ou d'un centre de recherche au nom d'une compagnie de couverture de la Fondation (S██████ C██ P███████, Inc.). Le hall d'entrée doit être géré par des membres du personnel de la sécurité sous couverture de réceptionnistes et de vigiles.

Description : SCP-724 est une anomalie d'approximativement 8 mètres de diamètre, située à l'intersection de l'autoroute ██ et de la route █ à ██████, aux ███. Celle-ci ne se manifeste que lorsque toutes les tours radio environnantes (désignées SCP-724-A à SCP-724-█) diffusent activement un signal, et lorsque les signaux de ces tours sont capables d'atteindre le lieu de l'anomalie sans interférence significative.

Tant que SCP-724 est actif, tout individu de l'espèce Procyon lotor (raton-laveur d'Amérique du Nord) traversant l'anomalie est altéré de façon permanente via un moyen inconnu. Les sujets altérés (collectivement désignés SCP-724-1) commencent à produire de fréquentes vocalisations anormales incluant des voix humaines, de la musique, des bruits parasites, des signaux de modulation ou de démodulation, [DONNEES SUPPRIMEES]. Les sujets ne semblent pas comprendre ou contrôler le contenu de ces vocalisations, et semblent faire simplement office de receveurs passifs. Le volume et la clarté des vocalisations augmente à proximité de l'anomalie SCP-724 lorsque celle-ci est active. Aucune altération anatomique ou chimique n'a pu être identifiée chez les instances de SCP-724-1 comparées à des spécimens non-altérés.

Ces vocalisations se sont avérées correspondre à des transmissions radio de sources différentes de celles des tours entourant SCP-724. Les transmissions captées par SCP-724 ont été confirmées originaires de nombreux lieux situés à travers l'hémisphère nord, et sur l'ensemble du spectre RF (une liste des sources de transmission identifiées peut être consultée dans le Document 724-█). Chaque sujet semble avoir un "émetteur distant" distinct venant d'un lieu spécifique, avec une fréquence et un protocole uniques. Le lieu et la fréquence captée par chaque sujet la réceptionnant semble dépendre de facteurs liés au moment où le sujet traverse l'anomalie, basés entre autres sur l'amplitude et la fréquence.

Addendum 724-1 : On suppose que SCP-724 s'est manifesté pour la première fois en 19██, lorsque SCP-724-█ (la tour la plus récemment construite) a commencé à émettre. Des rapports faisant état de "raton-laveurs parlants" dans la région incitèrent la Fondation à mener une enquête sur place, et l'anomalie fut détectée à l'aide de plusieurs sujets affectés. Des efforts visant à capturer toutes les instances sauvages de SCP-724-1 sont toujours en cours.

La relation existante avec les tours radio existant aux alentours a été découverte lorsque SCP-724-C fut désactivé pour maintenance et que l'anomalie cessa d'exister au cours de la période de maintenance. Après de longs débats, il a été décidé d'autoriser les tours causant l'existence de SCP-724 à continuer d'émettre.

Addendum 724-2 : Des recherches sont en cours pour déterminer l'ensemble des facteurs générant l'anomalie de SCP-724, afin qu'aucun autre cas de cette anomalie ne soit créé par accident à l'avenir. Une meilleure compréhension de l'effet de ces facteurs contributifs pourrait également avoir des applications significatives dans le domaine de la surveillance et de la communication.

Addendum 724-3 : Dans le cadre d'une expérience, plusieurs instances de SCP-724-1 se sont reproduits avec des spécimens affectés et non-affectés, afin de déterminer si l'effet existait toujours ou non au sein de générations ultérieures. 100% des nouveaux spécimens créés de cette manière se sont avérés être des instances de SCP-724-1. Les spécimens de seconde génération provenant de parents d'hérédité mixte ne sont en revanche affectés qu'à 7█%.

La progéniture de parents dont les stations "émettrices" ou les fréquences sont identifiées semble toujours recevoir un "émetteur" situé entre ceux des parents. Le Dr M███████ a requis la permission d'entamer un programme de reproductive sélective [Requête actuellement à l'étude].

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License