SCP-696
notation: +13+x
scp696

SCP-696

Objet # : SCP-696

Classe : Neutralisé (auparavant Sûr)

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-696 est actuellement confiné dans un coffre sécurisé au Site-73.

Description : SCP-696 est une machine à écrire mécanique portative. Aucune information sur son fabricant, son numéro de série ou autre type de moyen d'identification n'est présente sur SCP-696.

SCP-696 est intelligent, et est capable d'actionner ses touches de manière autonome. Cependant, l'objet a exprimé une réticence à communiquer tant qu'il n'est pas équipé de papier et d'un ruban d'encre rouge. SCP-696 est également capable de comprendre les messages tapés sur son clavier, permettant le dialogue avec l'objet. Par un moyen inconnu (compte tenu du fait que SCP-696 ne semble posséder qu'un sens tactile), SCP-696 est capable de différencier les individus avec lesquels il communique. La majorité des messages de SCP-696 est écrite en majuscules dans un style verbeux, et inclut souvent des thèmes et de l'imagerie fréquemment présents dans les récits de type fantastique.

Addendum : SCP-696 émet régulièrement la requête de communiquer avec D-69601 et que celui-ci le recharge en papier et en encre rouge dans un but différent de celui de communiquer, déclarant vouloir écrire un roman pour ses futurs lecteurs. La permission a été accordée temporairement afin de tester si la production non-communicative de SCP-696 possédait des propriétés anormales. D-69601 a été briefé sur le Protocole Neige approprié, qui doit rester actif pendant l'ensemble des tests.

SCP-696 produisit cinquante pages au cours des vingt-quatre heures suivantes, et continua d'écrire de plus en plus rapidement au cours du test. En huit jours, SCP-696 produisit 666 pages de contenu, formant un roman intitulé "Les Noirs Dieux de l'Abysse." Des tests sur des membres du personnel de Classe D confirmèrent que les extraits du roman (provisoirement désigné SCP-696-1) ne possédaient aucune propriété anormale.

SCP-696-1 fut donné à lire à D-69601, afin de tester si la lecture du texte complet produirait un effet anormal quelconque. Après avoir fini SCP-696-1, D-69601 demanda à parler à SCP-696. La requête fut acceptée à condition que les poignets et les chevilles de D-69601 restent entravés au cours de l'entretien devant la possibilité d'un effet anormal.

Ce qui lutte contre les monstres doit prendre garde de ne pas devenir monstre lui-même. Et si vous regardez longtemps dans l'abîme, l'abîme regarde aussi en vous. Stop.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License