SCP-662
notation: +7+x

Objet # : SCP-662

Classe : Sûr

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-662 doit être rangé dans sa boîte tapissée de velours rouge et stocké dans le casier 23C de l'Entrepôt des Objets de Valeur, situé à ███████, quand il n'est pas utilisé au cours d'expérimentations ou d'autres activités. L'objet lui-même peut être manipulé sans danger et ne présente aucune sorte de menace, même si les objets produits peuvent être précieux ou les effets avoir un impact considérable, selon les fins auxquelles SCP-662 est employé.

Description : SCP-662 est une petite cloche à main en argent, haute de 4 cm et d'une circonférence de 2 cm. Le battant de la cloche est manquant. À l'intérieur de la cloche, une inscription a été gravée dans l'argent : “À jamais mien. — S. J. W.” La cloche peut être endommagée. Cependant, étant donné qu’elle ne présente aucun danger, sa destruction n'a pas été jugée nécessaire. Puisqu'elle est faite d'argent presque pur, la cloche requiert d'être polie régulièrement pour ne pas se ternir.

Quand la cloche est secouée comme si on voulait la faire sonner, un léger son de carillon résonne (celui-ci ne provenant cependant pas de la cloche elle-même). Un majordome caucasien de petite taille, bien habillé et soi-disant d’origine britannique surgit alors de la plus proche zone hors de vue (généralement du coin d’un couloir) et se présente sous le nom de Mr. Deeds. Mr. Deeds s’adresse ensuite à celui ou celle qui a sonné la cloche par son nom et son titre, si applicable, et lui demande ce qu’il ou elle désire. La façon dont le majordome connaît le nom et le titre d’une personne reste un mystère et lui-même prétendra l’ignorer aussi. Reportez-vous au rapport d’interview 662-L1 pour des informations complémentaires.

La plupart des requêtes raisonnables confiées à Mr. Deeds seront acceptées et effectuées. Toutefois, il y a des limites aux capacités du sujet. Il n’est pas capable de produire des objets très complexes tels que : des voitures de sport, de l’immobilier de luxe ou des jets privés. S’il est autorisé à quitter le champ de vision de tout observateur et à revenir, il est capable de produire des objets moins volumineux et complexes : un sandwich au jambon, un verre de thé glacé, ou des objets plus luxueux comme du caviar ou un lingot d’or. Une liste des objets remarquables que le majordome a été capable de produire jusqu’à présent pour ceux qui ont fait sonner la cloche peut être trouvée dans l’addendum 662-A1.

Mr. Deeds peut aussi exécuter des tâches subalternes telles que : laver des véhicules, préparer de la nourriture et nettoyer les toilettes. Si une requête est jugée déraisonnable ou impossible par le majordome, celui-ci en informera aimablement celui qui l’a convoqué et lui proposera une alternative, s’il y en a une.

Le majordome peut être affecté par les actes nuisibles qui sont effectués à son encontre quand il est dans le champ de vision d’un observateur. Le sujet a été tué ou blessé au cours de plusieurs expérimentations et reste mort ou blessé jusqu’à ce qu’il quitte tout champ de vision. À son retour, lorsque la cloche est sonnée, toutes les blessures infligées ont disparues et il est apprêté et vêtu de son uniforme, paré pour les commandes suivantes.

Une explication plus détaillée des travaux que le sujet peut effectuer et les limites jusqu’auxquelles les demandes peuvent être poussées peuvent être trouvées dans le rapport d’interview 662-L1 susmentionné. Les journaux d’expérimentation concernant sa capacité d'auto-régénération et ceux concernant les propriétés de la cloche voient leur accès restreint au personnel doté d’une accréditation de niveau 2 ou supérieur. Toutes les tentatives pour voir ou capturer une image de Mr. Deeds “disparaissant” ont échoué, l’équipement enregistreur plantant infailliblement si le majordome ne trouve pas un lieu approprié hors de tout champ de vision.

Addendum

662-A1 : Objets et travaux demandés et résultats

Objets :

  • Presque tous les types de sandwiches connus. De la chair humaine a été demandée pour déjeuner et a été poliment refusée.
  • Boissons, de presque tout type également. Comme pour la viande, du sang humain a été demandé et refusé. Du sang de porc, cependant, a pu être promptement servi, encore chaud.
  • Un lingot d’or pur à 99,98 %. Mr. Deeds a produit un lingot d’or pur à 99,14 % tout en s’excusant de n’avoir pas réussi à fournir la pureté demandée.
  • Un lingot d’argent pur à 99,24 %.
  • Une bombe nucléaire. Poliment refusée.
  • Un modèle récent de grenade à main de l’armée américaine, qui a fonctionné normalement lors de l’expérimentation.
  • Une Corvette décapotable bleue de 1963. Poliment refusée.
  • Un jeu de société Monopoly. Mr. Deeds a gagné la première partie.
  • Un œuf de Fabergé. Poliment refusé.
  • SCP-███. Poliment refusé.
  • Un bouquet de roses rouges fraîchement cueillies.
  • Un bouquet de gorgevoles sauvages. Poliment refusé : les gorgesvoles ne sont pas une espèce de fleur existante.

Travaux :

  • Nettoyer la voiture du Dr. Mirth. Effectué presque à la perfection.
  • Faire la vaisselle accumulée pendant une journée de restauration à la cafétéria à l’étage ██ de █████████. Effectué mieux qu’à l’ordinaire.
  • Tailler la barbe du Dr. Mirth. Effectué, mais il s’avère que Mr. Deeds n’est en fait pas un très bon barbier.
  • Faire la lessive du Dr. Mirth. Effectué et d’après l’estimation du Dr. Mirth, les vêtements lui “allaient mieux”.
  • Assassiner Oussama ben Laden. Poliment refusé : Mr. Deeds a assuré qu’Oussama ben Laden était trop bien gardé ou retranché et n’a pas pu (ou voulu) donner plus de détails.
  • Assassiner un individu de classe D dans une pièce voisine. Effectué avec une précision perverse, en lui tranchant la gorge avec un couteau manufacturé par Buck Knives.

Note. D’autres tests qui impliquent les effets personnels du Dr. Mirth sont strictement interdits ou nécessitent l’approbation d’un superviseur de niveau O5. Vous êtes prévenu, Dr. Mirth. – O5-█.

Rapport d’interview

662-L1

Rapport d’acquisition :

SCP-662 a été découvert en possession d’un chapardeur et pilleur de tombe à █████, ██, États-Unis. Le voleur négociait la vente de SCP-662 à un prêteur sur gage dans la ville susmentionnée quand la cloche a été accidentellement “sonnée” par le prêteur sur gage. Celui-ci ayant cru que les deux hommes avaient l’intention de le braquer, il a réagi en faisant usage du fusil à canon scié qui se trouvait sous son comptoir. Mr. Deeds a été mortellement blessé par le prêteur sur gage et est mort sur place.

Le voleur s’est enfui mais a été ensuite appréhendé par des agents de la Fondation après une semaine de battue dans les villes avoisinantes. Lors d’un interrogatoire, le voleur a affirmé qu’il avait trouvé la cloche dans sa boîte, dans la tombe de ██████████ ████████, localisée dans la banlieue de la ville susmentionnée. Il a été intégré au personnel de classe D et a par la suite péri lors d’expérimentations avec SCP-███.

La cloche n’a pas attiré l’attention de la Fondation avant que le crime soit traité par les enquêteurs et que le cadavre de Mr. Deeds soit transporté à la morgue locale. Après que son corps a disparu de la morgue, un agent a été envoyé pour enquêter sur une possible épidémie de SCP-███ ou autre cause inconnue de réanimation nécrotique.

Mr. Deeds a réapparu dans la salle d’archive des rapports d’enquête de la police locale après que la cloche a été manipulée par le sergent █████. Le majordome a été rapidement appréhendé et l’Agent ███████, sous couverture en tant qu’agent du FBI, le plaça en détention trois heures après sa réapparition. Quand Mr. Deeds, alors qu’il était menotté, a de nouveau disparu, l’Agent a eu l’intuition que la cloche elle-même pouvait avoir un lien avec cette série d’incidents et, après l’avoir récupérée et testée, vérifiant ainsi son intuition, a rapporté la cloche à ███████ pour des expérimentations supplémentaires. L’Agent a été récompensé d’une plaque officielle “Congratulations !” de la Fondation pour la façon honorable dont il a traité l’affaire et pour n’avoir pas utilisé les propriétés de la cloche et de Mr. Deeds à son profit personnel.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License