SCP-650
notation: +4+x

Objet # : SCP-650

Classe : Euclide

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-650 doit être maintenu dans une pièce qu'il est possible de fermer à clef, d'au maximum 4 mètres sur 4, et dotée d'un éclairage confortable. Il doit rester sous la surveillance constante de pas moins de trois (3) membres du personnel. Ces derniers doivent se positionner de façon à ce que l'objet et au moins un autre observateur se trouvent constamment dans leur ligne de vue.

L'observation via des méthodes éloignées telles que les caméras de sécurité est autorisée, tant que la concentration de l'observateur n'est interrompue à aucun moment. Toutefois, cette méthode ne devrait être utilisée qu'en cas d'urgence, à cause des possibilités non-négligeables de perte de ligne de vue accidentelle.

Description : SCP-650 est une statue noire de 167cm de haut, représentant un humanoïde stylisé. La statue de possède ni de mains, ni d’attributs faciaux : ses membres se terminent en pointes et sa tête présente une texture plate et polie sur toute sa surface. Sa posture par défaut lorsqu'elle est observée représente un humanoïde s’élançant vers le haut, le "visage" dirigé vers le ciel. La composition de la statue est encore indéterminée; les tests menés sur son matériau ont apporté des résultats peu concluants ou contradictoires.

Si la statue n'est pas observée, elle se relocalisera sur un point directement derrière quiconque se trouve dans le site de confinement et prendra une position menaçante. Comme aucun bruit n'est produit durant le processus de relocalisation, la méthode employée reste encore inconnue. Le point de relocalisation et la posture sont généralement assez proche de la cible pour induire un violent accès de peur chez cette dernière lorsqu'elle se retourne et voit l'objet.

Cependant, SCP-650 n'a pour l'instant montré aucun signe d'agression active ou d'hostilité. Les expériences menées ont montré que l'objet ne semble pas vouloir attaquer sa cible, mais simplement de l'effrayer. La raison derrière ceci est pour l'instant inconnue, et aucun programme de recherches n'a été lancé pour la déterminer.

Bien que la méthode d'action principale de l'objet semble être de déclencher la peur par la proximité, il a aussi utilisé d'autres postures en présence d'observateurs qui se sont habitués à ses effets. Dans ces cas, la statue se positionna à une distance confortable, et, par exemple, s'appuya sur une table, s'assit sur une chaise, et, dans un des cas, se blottit dans un coin de la pièce, simulant un état terrifié. Etant donné que les observateurs qui ont rapporté ces postures aux chercheurs ont affirmé se sentir mal à l'aise, la théorie la plus répandue veut qu'il s'agisse là d'une autre méthode de déclenchement d'une réaction.

Addendum:

██/██/████ - Objet reclassé en Euclide après que la statue ait réussit à se relocaliser à l'autre bout du Site ███ et à se manifester directement derrière le Dr. ███████ dans son bureau. Des mesures d'observation additionnelle devront être mises en place pour empêcher de nouveaux incidents.

Note des chercheurs : Je me fous complètement du budget; gardez cette saloperie confinée ! Se retourner dans un bureau sombre et voir cette chose à deux centimètres de son nez, c'est des années de thérapie garanties ! Et vu ce à quoi on a affaire, on en a pas beaucoup à gâcher. -Dr. ███████

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License