SCP-637
notation: 0+x
blank.png

Objet # : SCP-637

Classe : Sûr

Procédures de Confinement Spéciales : Lorsqu'inactif, SCP-637 doit être entièrement confiné à l'intérieur de la conscience de SCP-637-2. SCP-637-2 doit être détenu au Site-17 dans une chambre de basse sécurité. Toutes ses requêtes doivent être acceptées tant qu'elles ne violent pas les procédures standards. Cependant, toute requête visant à obtenir des crayons, des stylos, des cahiers à dessin ou tout autre instrument de marquage doit être rejetée et rapportée au Dr ████████████. (Il fut soulevé que si SCP-637-2 souhaitait des instruments de marquage, il pourrait utiliser des fluides tels que le sang ou l'urine, mais le sujet n'a pas démontré un intérêt marqué pour le dessin. Il est accordé, cependant, qu'il est sage de ne pas tenter le destin.) Le sujet doit être nourri 3 fois par jour et lorsqu'il demande de la nourriture.

Description : SCP-637-2 est une femme âgée caucasienne d'approximativement soixante-cinq (65) ans, qui se nomme elle-même "Margie". "Margie" a été décrite par le personnel comme "polie et au comportement de vieille femme, bien qu'un peu confuse". Elle passe la plupart de son temps dans un état semi-catatonique avec d'occasionnels moments de lucidité. SCP-637-2 est l'hôte de SCP-637, un organisme psychique qui subsiste entièrement dans l'esprit de SCP-637-2. SCP-637 est décrit par son hôte comme "un petit chat noir, un petit gars maigrichon, vraiment facile à vivre". Bien que la créature réside normalement dans un "espace vide" de l'esprit du sujet, elle est capable de résider pendant plusieurs minutes en tant qu'objet dessiné sur du papier, du bois ou une autre substance. Si un organisme sapiens quelconque ne portant pas auparavant SCP-637 voit la reproduction, l'image disparaîtra et SCP-637 prendra place dans l'esprit du sujet.

Selon les informations récupérées de SCP-637-2 et D-67308 (voir Document 637-A), l'organisme se comporte exactement comme un chat normal, et son hôte est toujours capable de décrire ce qu'il est en train de faire et où il se trouve à l'intérieur de sa tête. SCP-637-2 fait montre d'affection pour la créature théorique.

SCP-637-2 ne se souvient pas où elle a vu SCP-637 pour la première fois, il est donc supposé qu'il vit dans son esprit depuis un certain temps.

Addendum :
Le Dr ████████████ pense que la créature pourrait être utile, utilité qui inclut la possibilité de produire en masse le chat et de l'adapter pour l'utiliser dans la guerre psychique comme un moyen de paralyser le sujet, et prévoit de continuer les tests sur d'autres sujets. Si aucune utilité n'est trouvée à SCP-637, il est supposé qu'il mourra en même temps que son hôte.

À moins que des expérimentations supplémentaires soient nécessaires, il est recommandé d'empêcher SCP-637-2 de relâcher SCP-637 sur du papier, dans le but de maintenir la bonne santé mentale de nos agents.


Document 637-A

Le sujet de test D-67308 fut exposé à une image de l'organisme dessinée par SCP-637-2. Le sujet gagna une apparence ébouriffée et fit plusieurs commentaires tels que "Rien ne marche… Marche pas… Veut le chat dehors… Gentil minou…" Lorsque le sujet fut informé qu'il serait placé en quarantaine pour vingt-quatre heures additionnelles, il réagit violemment et insulta les gardes pendant plusieurs minutes avant de tomber dans un état semi-catatonique. Le comportement du sujet ne fut pas jugé dangereux, et celui-ci fut déplacé dans un dortoir de basse sécurité à l'intérieur du site.

Après douze heures, le sujet se suicida de manière inattendue en utilisant le bord brisé d'un plat en céramique (fourni avec son repas). Le sujet fut observé faire plusieurs remarques à voix haute telles que "Faites sortir le chat ! Faites sortir le chat ! Laisse-moi tranquille !" et commenta que l'organisme était un "parasite suceur de cerveaux" avant sa mort.

Il est intéressant de noter qu'approximativement au même moment que la mort de D-63708, SCP-637-2, qui dormait à cet instant, s'assit d'un coup et s'exclama "Le minou est revenu !"


Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License