SCP-617
notation: +3+x
zjb0w3.jpg

3 instances de SCP-617-1, la bouche ouverte.

Objet # : SCP-617

Classe : Euclide

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-617 doit être conservé dans un conteneur insonorisé de manière constante. Lorsqu'il est confiné, SCP-617 doit être gardé dans sa cellule de confinement insonorisée et sa "bouche" doit être fermée en toutes circonstances en dehors des expérimentations et les périodes de nourrissage planifiées. Tous les membres du personnel entrant dans la zone de confinement de SCP-617 doivent porter des protections auditives en tant que mesure de précaution. SCP-617 ne peut être retiré de sa cellule de confinement sans l'approbation d'un chercheur de Niveau 4 et doit toujours être gardé dans son conteneur sécurisé quand il est déplacé.

En cas de brèche de confinement, SCP-617 doit être récupéré par un membre du personnel possédant une protection auditive. Le secteur entier doit être verrouillé et tout le personnel doit chercher minutieusement l'entité jusqu'à que celle-ci soit reconfinée.

Description : SCP-617 possède l'apparence d'une grande pierre de granit, à l'exception d'une fermeture éclair parfaitement fonctionnelle sur son côté. Quand celle-ci est ouverte, on peut constater que SCP-617 possède une bouche avec des dents quisimilaires d'apparence et de structure à des dents humaines. Les rayons X et les scanners IRM de SCP-617 semblent ne pas pouvoir pénétrer sa surface rocheuse. Des tests similaires pour tenter de sonder les systèmes internes de SCP-617 se sont également révélés non concluants. La bouche de SCP-617 fonctionne parfaitement, peut produire des sons et aussi être utilisée pour consommer de la nourriture. SCP-617 est également capable de mouvements limités, pouvant rouler grâce à sa propre force.

Cependant, les aspects les plus perturbants de SCP-617 sont ses tendances parasitaires ainsi que sa capacité à influencer le comportement humain. En plus de savoir parler, SCP-617 est capable d’émettre un son à basse fréquence qui lui permet d'exercer un contrôle subliminal sur tout être humain l'entendant. Les êtres humains affectés par SCP-617 s'y attacheront émotionnellement, le traitant comme un animal de compagnie et en prenant soin du mieux qu'ils le peuvent. Tant qu'elles sont affectés par SCP-617, les victimes feront de la santé de SCP-617 une priorité, lui donnant une maison, le protégeant du danger, et le plus important, faisant en sorte qu'il soit bien nourrit.

SCP-617 possède un système digestif actif et suit un régime principalement constitué de chair fraîche. Comme il ne peut pas obtenir de nourriture par lui-même, SCP-617 persuade son "propriétaire" de lui en ramener. Son propriétaire aura alors recours à tous les moyens possibles pour nourrir SCP-617. Les instances connues démontrent que les propriétaires sont prêts à abattre du bétail et d'autres animaux de compagnie pour nourrir SCP-617, et en arriveront même à assassiner d'autres êtres humains. Dans des situations désespérées, il n'est pas rare que le propriétaire donne à manger des parties de son propre corps pour nourrir SCP-617. Le comportement violent et imprévisible exhibé par les propriétaires en cherchant à obtenir de la nourriture est visiblement un effet secondaire de la manipulation subliminale de SCP-617, qui affecte différentes parties du cerveau supposées responsables de la pensée rationnelle.

De temps en temps, SCP-617 commencera à dévorer son propriétaire lors de son sommeil. Celui-ci ne remarquera pas l'attaque ou ne montrera tour simplement aucun signe de détresse quand il s'en rendra compte, continuant de s'occuper de SCP-617 comme si ce comportement était parfaitement normal. Cependant, une fois le propriétaire séparé du son à basse fréquence que SCP-617 produit, il finira par se remettre de ses effets, même si les victimes peuvent faire des rechutes s'ils sont a nouveau exposés à SCP-617.

Des recherches plus avancées ont montré que refermer la bouche de SCP-617 neutralise complètement sa capacité à produire des sons. Cependant, il faut encore le nourrir et l'entité est toujours capable de faire quelques mouvements limités, roulant lentement sur le sol par impulsions. SCP-617 est également conscient, possède une intelligence moyenne et peut communiquer avec le langage humain. Néanmoins, au cours de toutes les tentatives de communication, SCP-617 s'est montré incapable ou de mauvaise volonté pour discuter au-delà d'une conversation basique. Il exprimera cependant son désir de se nourrir et de persuader tous les individus à portée de voix de s'en occuper. En conséquence, un test de QI standard est impossible à réaliser.

La Fondation a pris connaissance de l'existence de SCP-617 après qu'un schéma ait commencé à se dégager d'une série de meurtres, toutes les victimes ayant été partiellement dévorées. La Fondation s'est impliquée dans l'enquête et a réussi à traquer le suspect, █████████ ██████ jusqu'à son domicile. Durant l’opération (voir le Rapport Post-action 617), les pouvoirs persuasifs de SCP-617 furent découverts et celui-ci fut confiné avec succès.

Rapport post-action 617 : L'agent ████ a été envoyé pour appréhender █████████ ██████ pour une possible possession de SCP. Toutefois, le contact fut perdu. Une équipe d’intervention armée de la Fondation fut envoyée pour enquêter. Il fut découvert que l'agent ████ était devenu hostile et avait engagé un combat. Les deux agents ████ et █████████ ██████ furent tués lors de la fusillade qui suivit, l’équipe d’intervention envoyée finit avec trois blessés. À ce moment, un facteur psychique ou mémétique était suspecté et l'équipe d'intervention a reçut l'ordre de rester en retrait et de former un périmètre défensif. Une inspection à distance de la région a révélé la génération d'un son anormal à basse fréquence. Des membres du personnel de Classe D équipé de protections auditives ont pu récupérer SCP-617 et le contenir avec succès.

Les analyses de la maison de █████████ ██████ suite à sa mort révélèrent qu'il était en possession de SCP-617 depuis au moins six mois. Durant cette période, il avait systématiquement nourri SCP-617 avec sa collection d'animaux de compagnie, les découpant lentement alors qu'ils étaient encore vivants. Quand il n'eut plus aucun animal, █████████ ██████ passa aux humains, commençant la série de meurtres qui firent l'objet d'une enquête. Une autopsie révéla un certain nombre de morsures humaines sur son corps auquel manquaient deux doigts, six orteils, et environ six onces de chair manquante. Les analyses dentaires démontrèrent que les traces de morsures correspondaient parfaitement à celles des dents de SCP-617. Les autopsies des victimes du meurtrier ont corroboré les capacités de SCP-617.

A ce jour, la Fondation ignore depuis combien de temps SCP-617 existe ou s'il existe d'autres instances. Une emphase toute particulière doit être mise sur l'analyse des affaires de meurtres en série impliquant la cannibalisation de cadavres, ainsi que les comportements sociopathiques similaires.

Addendum 1 : Depuis l'acquisition de SCP-617, deux autres instances furent découvertes et confinées. La Fondation possède maintenant SCP-617-1, SCP-617-2, et SCP-617-3 sous confinement. Les trois SCP ont été mis dans la même cellule pour observer des comportements tels que la reproduction, la communication, et la compétition.

Note Administrative
Suite aux récents événements, tous les tests avec SCP-617 sont dorénavant limités aux sujets de test humains et aux formes de vie non conscientes uniquement. -O5-█

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License