SCP-611
notation: +1+x
scp-xxx.jpg

SCP-611 dans son état de nidification dormant.

Objet # : SCP-611

Classe : Euclide

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-611 doit être scellé à l’intérieur de son enceinte en toutes circonstances. Un (1) morceau de viande en décomposition doit être fourni à SCP-611 hebdomadairement, selon les normes alimentaires. Les informations actuelles suggèrent que la langue de bœuf, vieillie à température ambiante pendant environ deux semaines, assure les meilleurs résultats nutritionnels tout en limitant la reproduction.

Un technicien spécialisé en entomologie est chargé d'entretenir l’enceinte de SCP-611.
Tout technicien effectuant une maintenance sur l’enceinte doit porter une combinaison Hazmat pour prévenir toute potentielle infestation. Lors de tout entretien, la température doit être abaissée à 10°C, ce qui réduit l’activité de SCP-611 de manière significative. Après qu’une maintenance a été effectuée, les combinaisons Hazmat doivent être complètement stérilisées et nettoyées.

Suite à l’incident 611-1, SCP-611 a été transféré à un niveau inférieur. Aucun produit alimentaire n’est autorisé au même niveau de confinement que SCP-611.

Description : SCP-611 a été découvert à ██████, au Nouveau Mexique en 20██. Un groupe de touristes revenant récemment de ███████ a consulté un dentiste local en raison de douleurs sévères aux dents et à la mâchoire. Le dentiste, découvrant l’infestation, a contacté le Centre de Contrôle des Maladies. La Fondation est alors intervenue et a pris la relève. Après extraction de la larve du groupe de touristes, des agents de la Fondation ont tracé SCP-611 jusqu'au restaurant ██████████, qui avait inconsciemment hébergé les larves pendant plus d’un mois. Des amnésiques de Classe A ont été administrés à tous les employés et clients du restaurant infectés qui ont pu être localisés. La plupart des larves ont été extraites à temps, même si certaines avaient déjà causé des dommages importants. Plus de ██ décès auraient eu lieu en raison d’une infection subséquente.

SCP-611 est une sous-espèce de Dermatobia hominis auparavant inconnue, dont la larve est le ver macaque. Cette dernière se camoufle de manière à ressembler à un banal cure-dent et tentera d’atterrir à proximité ou à l'intérieur d'un stock de ces objets. À partir de là, elle perdra ses ailes et entrera dans un état passif. Elle peut rester dans cet état jusqu'à quarante jours avant l'arrêt de ses signes vitaux. SCP-611 pondra ses œufs dans la gencive d’un sujet quand utilisé. Les hôtes ne remarquent aucun signe d’infestation avant quatre à sept jours, quand les œufs éclosent et creusent dans la mâchoire, causant une sensation d'inconfort élevée.

Les larves causent une douleur vive et continue et, si non traitée, potentiellement mortelle en raison de l’ouverture des plaies et à leur infection. Les larves finiront par se nourrir suffisamment pour atteindre un stade de pupe jamais observé chez d’autres vers macaques. Leur corps se durcira et s’allongera, jusqu'à transpercer la peau de leur hôte. À partir de cet instant, SCP-611 s’envolera à la recherche d’autres instances de son espèce pour se reproduire. Le stade primaire de la vie d’un SCP-611 adulte ne dure que 72 heures au maximum, laissant supposer qu’il y aurait une plus grande présence de SCP-611 à ███████ que prévue.

scp-xxx2.jpg

SCP-611 infestant une bouche humaine.

SCP-611 semble être hermaphrodite, sans différence visible entre les instances mâles et femelles de l’espèce. Il s’agit d'un phénomène encore jamais observé chez les insectes, ce qui conforte l'hypothèse que SCP-611 ne soit pas issu d’un phénomène naturel.

La nature hautement spécifique de l’adaptation de SCP-611 à une invention seulement vieille de quelques siècles est également hautement suspecte. Des tests approfondis sont recommandés afin de déterminer s’il s’agit d’un cas naturel d’évolution accélérée, ou bien d’une espèce modifiée.


Rapport d’Incident 611-1 : Le ██ ████ 20██, les procédures de stérilisation appropriées des combinaisons n’ont pas été totalement respectées et trois instances de SCP-611 se sont échappées de leur confinement. Deux ont été retrouvées se cognant contre la vitre de la salle d’observation de l’enceinte de confinement, cherchant apparemment à rejoindre les autres instances. La troisième, cependant, n’a pas été retrouvée avant d’avoir atteint la salle de repos n°13.

La population subséquente générée par l’infestation initiale causa █ morts et plus de ██ cas de graves traumatismes à la mâchoire. SCP-611 a été, par la suite, déplacé à un niveau inférieur sans salle de repos ni réfectoire afin de limiter toute exposition accidentelle possible. Toute personne soupçonnant une possible brèche de confinement devra immédiatement se signaler au Dr █████ pour un examen oral et un traitement antiparasitaire.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License