SCP-610-L1
notation: +2+x

Après avoir établi le périmètre de confinement de SCP-610, le gouvernement russe a approuvé nos requêtes pour mener des recherches et enquêter dans la zone. Pour la première exploration de la sorte, un petit rover nommé "Herbie" équipé d'une caméra a été envoyé à une distance sûre et a été dirigé vers le Site A. Herbie a une autonomie de vingt heures et un champ de contrôle bien supérieur à ce qui est nécessaire pour ce déploiement.

Herbie est capable d'entrer dans le Site A sans incident. L'horizon autour du Site A montre vite des stades d'assimilation par des infectés singuliers de SCP-610 qui sont tombés à des intervalles très aléatoires autour de ce qu'il reste du village. De nombreuses maisons semblent avoir subi des dommages d'incendies éteints depuis longtemps ; toutefois, un bon nombre d'entre elles est resté intact. La reconnaissance aérienne du Site A combinée à l'imagerie thermique lui impute une population de 79 infectés. Les infectés immobiles sont inclus dans ce nombre. Toutefois, il est difficile d'établir un pourcentage exact d'infectés mobiles par rapport aux immobiles.

Des degrés variés de mutations physiques dues à SCP-610 sont présents dans le Site A et il est supposé que tous les habitants ont atteint un stade avancé de l'infection. Herbie a observé l'extérieur du village pendant 2 heures, durant lesquelles tous les infectés se sont comportés avec ce qui semble être un vague sens de structure sociale. Étant donné que Herbie est resté sur place au cours de cette période d'observation, les actions précises de chacune des personnes infectées sont inconnues. Toutefois, la place centrale a occasionnellement été sujette à des éruptions d'activités et des temps d'inactivité. Requérant davantage d'informations, Herbie a été amené à suivre un infecté qui entrait alors dans une maison.

Le flux vidéo tremble alors que Herbie roule sur le gravier derrière la personne infectée qui marche rapidement en traînant des pieds. L'intérieur de cette maison est le même que celui rattaché au fichier principal de SCP-610. L'infecté qui est suivi est celui assis à la table. Après être entré dans la maison, la caméra de Herbie a été élevée lentement afin de ne pas attirer l'attention. Cette action ne fut pas remarquée ou a été ignorée. La personne infectée est observée depuis l’embrasure de la porte alors qu'il se traîne dans la maison et s'arrête devant chacun des autres organismes infectés. Toutefois, il semble ignorer celui se trouvant sous la table qui, bien que non-immobile, ne quitte pas cet emplacement. Ce que cette créature était avant infection est incertain.

Après avoir fait le tour de la table et répété cette procédure trois fois, la personne infectée primaire, dorénavant appelée "Alpha", s'est arrêté devant l'infecté alité, appelé "Bêta", et a commencé à l'attaquer sauvagement à coups de poings. Bêta n'est pas capable de quitter le lit pour des raisons inconnues, mais il n'est pas totalement immobile, car il bat des bras en réponse aux coups assénés par Alpha. Après plusieurs minutes prolongées de frappes, un bruit perçant retentit de la zone autour de Bêta qui commença ensuite à projeter un nuage de composition inconnue dans l'air depuis sa cage thoracique. Alpha se retrouva dans le nuage alors qu'il flotte dans les airs autour d'eux, redescendant doucement vers le sol. La forme de vie inconnue sur la table à côté de Bêta se mit à tressaillir dans ce qui semble être une crise et Alpha fit alors à nouveau le tour de la pièce deux fois, s'arrêtant encore devant chaque organisme infecté, mais ignorant toujours celui se trouvant sous la table, de même que pour Bêta à présent.

Après ces deux tours, Alpha s'assit à la table et plaça trois assiettes dessus comme s'il mettait la table pour le dîner. Après que les assiettes furent placées, les vrilles faciales s'étendant de Alpha remuèrent et commencèrent à se torsader sur l'une des assiettes avant de se déchirer et de se séparer. Cela est répété pour chaque assiette. L'image rattachée au fichier principal de SCP-610 est une image fixe de cet instant.

Après que chaque assiette fut remplie avec la chair d'Alpha, celui-ci s'éloigna de la table et approcha Herbie qui est déplacé hors de son chemin. Alpha quitte la maison, mais la caméra de Herbie reste axée sur la table. Après plusieurs minutes, un groupe comprenant six ou sept infectés entre dans la pièce depuis l'extérieur, ignorant toujours Herbie. Chaque infecté se traîne comme s'il était difficile de se déplacer, faisant de grands pas saccadés ou de petits pas en se tortillant. Ces infectés entourent tous la table et chacun prend à tour de rôle de la substance charnue laissée par Alpha, la pressant contre n'importe quel orifice possible sur eux ; certains dans leur bouche, certains dans leur torse, certains dans leur dos, certains sous les bras. Quand toutes les assiettes sont vides, le groupe part. Herbie reste sur place pendant encore quelque minutes avant de rétracter sa caméra et de partir.

Immédiatement après avoir quitté la maison, Herbie a percuté un objet. Le panoramique de la caméra autour de l'obstruction révèle ce qui semble être Alpha dont les vrilles faciales se mêlent à un autre infecté présentant des mutations similaires. L'impact est ignoré et les deux infectés se séparent après plusieurs minutes. Herbie est ensuite dirigé vers davantage de zones du village pour les explorer.

Les restes de ce qui semble avoir été un magasin montrent des signes importants de dommages incendiaires, ainsi que d'activités dans le bâtiment vers lequel se dirige Herbie pour l'explorer. La porte est légèrement entrebâillée et est ouverte par Herbie à l'aide de mouvements secs. Cette action n'est pas remarquée ou est ignorée.

À l'intérieur du magasin se trouvent plusieurs personnes infectées qui, pour la plupart, se tiennent debout. Cependant, l'une d'entre elles est au sol, glissant en avant et en arrière sur une distance de 0,3 mètre, et est ignorée par les autres. Herbie roule sous la cloison séparant la caisse du reste du magasin et réalise un panorama des alentours derrière le comptoir. La partie supérieure d'une personne dépasse de la porte de la cave derrière le comptoir : celle-ci ne semble pas être dans un état avancé d'infection et porte une tenue militaire russe. Herbie zoome pour confirmer son identité et il est remarqué que les yeux de l'individu sont en mouvement constant, se focalisant souvent sur Herbie. Le reste du corps du soldat ne bouge pas.

Herbie est dirigé hors de la zone et poursuit vers l'arrière-boutique. Dans cette zone de stockage se trouve une grande pile de corps entassés ensemble. Certains morceaux de vêtements sont visibles et semblent comprendre des habits militaires et civils. Aucun visage n'est discernable sur aucun des corps en raison de la façon dont ils sont empilés. Un infecté est assis au-dessus des corps, la partie inférieure de son corps semblant avoir fusionnée avec la pile et la partie supérieur gesticulant et convulsant sauvagement. Environ toutes les dix secondes, des spores jaillissent hors de la partie supérieure de cet infecté et restent en suspension dans l'air. Herbie est conduit hors du bâtiment.

Après avoir quitté le bâtiment, Herbie passe près du puits du village, autour duquel se trouve une série d'infectés immobiles, tous tournés vers le puits. Les bras de chacune des personnes infectées sont tendus, chacun étant en contact avec le suivant, formant une chaîne parfaite à l'exception de l'un d'entre eux qui a les bras ballants. Herbie passe près de ce dernier afin de s'approcher de ce qui semble avoir été un hôtel de ville ou une mairie lorsque l'infecté devient mobile et s'empare du rover.

Le flux vidéo de Herbie fait le point sur son visage qui est, contre toute attente, en bon état par rapport au reste du corps qui est affreusement boursouflé. D'après son apparence, cet infecté était autrefois une jeune fille dont l'âge a été estimé à entre dix et douze ans. Herbie est agité dans tous les sens sous son emprise et le visage de l'infecté regarde fixement le rover. Le visage de l'infecté enfle soudain et explose en une série d'appendices charnus qui saisissent Herbie et le jettent à l'intérieur. Le flux vidéo de Herbie s'interrompt ici.

À partir de cet instant, Herbie a été considéré comme perdu. Cependant, personne au contrôle ne se souvient avoir arrêté le flux vidéo, laissant penser qu'il a été coupé. Cinq heures après, le flux vidéo de Herbie se rétablit, fixe et à la hauteur du bord du puits du village qu'il braque. Le flux vidéo contient des tâches floues en raison de ce qui semble être une pellicule visqueuse s'écoulant régulièrement le long de l'objectif, mais offrant une qualité d'enregistrement parfaite lors qu'il ne l'obstrue pas. Herbie ne répond à aucune commande à distance, mais sa vidéo saute d'une cible à l'autre, zoomant de lui-même en avant et en arrière. Le flux vidéo est coupé manuellement et l'ordre de suppression de toutes les connexions au système de Herbie a été donné.

Poursuivre vers le document suivant, SCP-610-L2

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License