SCP-607
notation: +6+x
grey_cat_floor.jpg

Photo de SCP-607 au repos.

Objet # : SCP-607

Classe : Euclide

Procédures de Confinement Spéciales : Le sujet vit actuellement avec l'Agent █████, qui a été choisi comme son "propriétaire". L'Agent █████ et SCP-607 doivent être placés sous surveillance totale pour l'étude, et une évaluation psychiatrique doit avoir lieu toutes les deux semaines sous la supervision du Dr █████. Une force d'intervention doit se tenir prête en toutes circonstances avec au moins un (1) membre du personnel de Classe D à proximité pour une "liaison" en cas de décès de SCP-607 ou de l'Agent █████. Quand il n'est pas directement tenu ou suivi par l'Agent █████, SCP-607 doit être enchaîné et lié dans une petite chambre de confinement portable. Cette dernière sert à immobiliser SCP-607, permettant au personnel médical d'insérer un tube d'alimentation, des cathéters, de le relier à du matériel permettant un traitement par intraveineuse et autres dispositifs de soins. À cause de la nature de SCP-607, l'Agent █████ a choisi de garder la chambre de confinement portable sur sa personne ou dans son voisinage immédiat en tout temps.

Description : SCP-607 est un grand chat mâle gris de race "American Shorthair" d'âge inconnu. Il porte un collier où on peut lire "Dorian".

SCP-607 à été découvert à la fin de l'année 19██, quand un homme connu sous le nom de A███ S███████ est brusquement décédé de façon violente lors d'un cocktail dans les quartiers chics de New York. Il a été découvert ultérieurement que la mort de M. S███████ coïncidait parfaitement avec le moment où un participant du cocktail quittant la maison a renversé accidentellement le chat de Mr. S███████.

À cause de la nature mystérieuse de la mort de M. S███████, une branche locale de la Fondation s'est jointe à l'investigation en tant que "consultante". L'Agent Spécial F█████ était sorti fumer une cigarette quand il a entendu "un petit miaulement mignon". SCP-607 s'est par la suite lié à l'Agent F█████, qui a choisi de le ramener à la Fondation en tant qu'animal de compagnie. L'Agent F█████ a rapporté des difficultés à supporter SCP-607. Le chat ne voulait pas manger, devenait léthargique et semblait manquer de volonté de vivre. L'Agent F█████ a dit en plaisantant à d'autres Agents qu'il était en train d'expérimenter une "sympathique douleur due à la faim". Sept (7) jours après le contact initial entre SCP-607 et l'Agent F█████, ces deux sont morts de faim.

Les circonstances entourant la mort de l'Agent F█████ et celle de M. S███████ ont attiré l'attention de la Fondation, et le cadavre du chat a été placé dans une chambre d'isolation dans l'attente que des tests puissent être ordonnés. SCP-607 s'est réanimé approximativement vingt-quatre (24) heures après le moment estimé de sa mort.

Il était (correctement) spéculé qu'une fois que SCP-607 s'est lié à une personne, une relation symbiotique négative se forme. SCP-607 se lie avec le premier humain qui vient à lui après la réanimation. De nombreuses expériences ont été menées, chacune impliquant la liaison de SCP-607 à un membre du personnel de Classe D. Les expériences ont montré que les blessures infligées à SCP-607 se répercutent sur la personne liée, dans la plus proche comparaison anatomique possible. Frapper SCP-607 a produit des ecchymoses sur la personne. Briser une des pattes avant de SCP-607 a brisé un bras de la personne. La mort de SCP-607 via une arme à feu s'est transcrite par la mort de la personne liée, avec un trou formé par la balle, cette dernière n'ayant pas été trouvée.
Dans tout les cas, SCP-607 s'est réanimé approximativement vingt-quatre (24) heures après sa mort. Aucune blessure apparente n'a pu être observée.

Le plus important à noter est cependant les tendances comportementales de SCP-607. Les tentatives de la personne liée visant à apaiser le chat s'avèrent vaines, SCP-607 restant suicidaire. SCP-607 a été observé mourant de faim, s'automutilant avec ses dents et ses griffes, courant dans le trafic routier, s'en prenant à de gros chiens, puis se laissant malmener, mangeant des matières toxiques, sautant dans les pièces mobiles d'une machinerie lourde et tentant de pénétrer à l'intérieur de chambres de confinement contenant des objets CP de classe Keter. Dans tous les cas, la mort de SCP-607 s'est soldée par la mort de l'individu lié, les blessures et les causes de décès reflétant celles de SCP-607.

Les expériences de blessures et de morts sur SCP-607 ont cessé après qu'il se soit accidentellement lié à l'Agent █████, durant une brèche de confinement. SCP-607 affiche toujours des tendances suicidaires, en dépit des tentatives répétées de l'Agent █████ à former une relation favorable. L'Agent █████ a subi des blessures sévères de nombreuses fois, ce qui a conduit à la décision de restreindre SCP-607 dans une chambre de confinement portable équipée d'un système de soins. Une surveillance étroite a été mise en place concernant l'Agent █████, tant pour assurer la stabilité psychologique de celui-ci, que pour étudier sa relation avec SCP-607. En ce moment, SCP-607 affiche toujours des tendances suicidaires quand il est libéré de ses entraves. On ne sait pas si SCP-607 a toujours eu des tendances suicidaires, ou si elles sont dues à son ressentiment envers la Fondation et des expériences initiales menées sur le sujet.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License