SCP-599
notation: +1+x

Objet # : SCP-599

Classe : Euclide

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-599 doit être totalement enfermé à l'intérieur du Site ██, lequel a été modifié pour ressembler à une montagne vu de l'extérieur. Toute atteinte non autorisée à l'intégrité du Site ██ résultera en sa destruction complète. En aucune circonstance des moyens de communication externe ne doivent pénétrer le Site ██. Tout membre du personnel entrant dans SCP-599 doit passer une évaluation psychiatrique immédiatement après en être revenu.

Description : SCP-599 est une petite ville située en [DONNÉES SUPPRIMÉES] d'une population d'environ 700 habitants. Les habitants de SCP-599 l’appellent ██████████. SCP-599 n'apparaît sur aucune carte de la région, de même que toutes les routes y conduisant.

SCP-599 a été classifié comme SCP après que la Fondation apprit que la description et le nom de chaque habitant de la ville correspondaient avec ceux d'une personne rapportée disparue dans une ville proche au cours des dix dernières années. Lorsqu'ils sont interrogés, tous les sujets affirment qu'ils ont toujours vécu à SCP-599, avant d'ajouter invariablement qu'ils étaient "toujours à la recherche de nouveaux voisins." Tout membre de la Fondation entrant dans SCP-599 est fortement encouragé par ses habitants à acheter une maison à SCP-599. Tout refus conduit automatiquement à de l'hostilité, bien que jusque là aucun incident violent n'ait été rapporté.

Addendum : Journal personnel de l'Agent ██████ (nom de code : Agent Apocalemur)

██/██/████
Jour 1
Arrivé dans la mystérieuse ville de ██████████. Cette ville n'apparaît sur aucune carte, et les routes qui y conduisent non plus. La Fondation a décidé de classifier ██████████ comme un SCP. J'y ai été envoyé pour déterminer le niveau de menace posé par le nouvellement désigné SCP-599.

J'ai reçu un accueil assez chaleureux en arrivant. On dirait presque qu'ils savaient que j'arrivais…

Très fatigué par mon voyage. Les locaux m'ont autorisé à loger dans un motel proche. J'étais réticent à dormir dans un SCP confirmé, mais je ne crois pas avoir vraiment eu le choix. Je me suis enregistré sous le faux nom et avec la fausse carte de crédit fournis par la Fondation. D'après le registre, personne d'autre n'a couché ici depuis un petit moment…

██/██/████
Jour 2
J'ai entendu des bruits dans le motel toute la nuit. Le registre ne montre toujours aucune inscription à part la mienne.

J'ai tenté d'obtenir des informations sur les habitants de SCP-599. L'hôtel de ville a les noms et les adresses de tous les habitants, mais aucun acte de naissance ou de décès.

On m'a demandé à trois occasions séparées si je comptais m'installer à ██████████. À chaque fois j'ai répondu “J'y pense sérieusement.” Techniquement c'est pas un mensonge – J'y pense et la réponse est non.

██/██/████
Jour 3
Ma porte était ouverte ce matin. Elle était fermée de l'intérieur. Quelqu'un a fouillé dans mes affaires, mais rien ne semble manquer. Il n'y a rien ici qui contienne de véritables informations sur moi, de toute façon.

J'ai découvert une rue dans le quartier résidentiel qui, j'en suis certain, n'était pas là hier. Plusieurs maisons étaient présente, mais aucune n'était habitée. Les personnes qui vivent à côté prétendent que les anciens occupants “ont déménagé,” ajoutant que “le quartier était tout seul depuis.” Encore une fois, l'hôtel de ville n'avait aucun enregistrement concernant quelqu'un qui aurait un jour déménagé d'ici.

██/██/████
Jour 4
J'ai surpris quelqu'un en train de rôder vers ma voiture la nuit dernière. Je dois m'assurer de brancher l'alarme à chaque fois que je m'en éloigne.

J'avais besoin de trouver quelque chose en ville aujourd'hui, donc je suis sorti pour essayer de trouver une carte. Il ne semble pas y avoir de carte nulle part dans ce coin paumé. Même pas à la bibliothèque. En parlant de la bibliothèque, c'est sans doute la bibliothèque la plus vide que j'aie jamais vu. Il n'y a rien qui puisse éventuellement me donner un indice sur le passé de cette ville, même pas d'archives pour les journaux.

Par contre, j'ai trouvé l'Agent ███████ à la bibliothèque. L'Agent ███████ avait été envoyé dans cette ville juste après sa classification comme SCP, et n'était jamais revenu. Il n'avait pas l'air de se souvenir de moi, ni de la Fondation. Il était par contre très enthousiaste lorsqu'il s'agissait de me convaincre de venir emménager ici, et aussi à l'idée de me présenter à sa femme et ses enfants. Le plus jeune semble avoir au moins cinq ans. L'Agent ███████ n'a disparu que depuis six mois.

Au milieu de tout ça, j'ai complètement oublié ce que je voulais chercher à la base.

██/██/████
Jour 5
Je me souviens de ce que je voulais trouver hier. J'ai remarqué que plusieurs choses manquent complètement à cet endroit. La ville n'a ni cimetière, ni pompes funèbres, ni morgue, ni fabriquant de pierres tombales, ni hôpitaux.

██/██/████
Jour 6
Ce quoi le putain de problème de cet endroit ? Je viens d'ouvrir le robinet de ma chambre de motel pour me brosser les dents. Aucune eau n'en est sortie. À la place, j'ai remarqué un sifflement sourd et une odeur de gaz naturel. La même chose s'est produite quand j'ai allumé la douche et tiré la chasse d'eau.  

C'est bon. Je me casse de cet endroit TOUT DE SUITE !

██/██/████
J'écris ce passage en sécurité dans un motel réputé à [DONNÉES SUPPRIMÉES]. Permettez-moi de résumer ce qui m'est arrivé lorsque j'ai essayé de quitter SCP-599.

D'abord, le verrou de ma chambre de motel refusait de s'ouvrir. J'ai dû briser une fenêtre pour m'échapper. Au moment de m'échapper, je suis certain d'avoir entendu le robinet et la douche se remettre à marcher…

Ma voiture s'était d'une façon ou d'une autre déplacée de l'autre côté du parking.

Dès le moment j'ai quitté la place de parking, un orage particulièrement violent a commencé. C'était la première fois, j'avais seulement eu droit à une légère brise depuis mon arrivée.

Deux rues majeures étaient fermées : une pour “travaux,” et une pour “ligne électrique endommagée.”

Au moins une douzaine de voitures s'étaient rentrées dedans pile au milieu d'une intersection.

Enfin, à la dernière intersection avant que je sorte de la ville, tous les feux tricolores sont d'un coup passé au rouge, sans passer par l'orange, et sont restés comme ça pendant une demi heure. J'ai finalement décidé d'ignorer les feux et je les ai grillé. Le câble tenant le feu a lâché pile au moment où je passais dessous, et le feu a manqué de peu ma voiture.

Si la Fondation s'attend à ce que je continue à travailler dans ces conditions, ils ont intérêt à commencer par me payer beaucoup plus que ce qu'ils me versent actuellement.

Note : Augmentation de salaire refusée. Bienvenue à la Fondation, va falloir vous y faire. -O5-6

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License