SCP-594
notation: +2+x
SCP-594.jpg

Photo d'archive de SCP-594.

Objet # : SCP-594

Classe : Euclide

Procédures de confinement spéciales : SCP-594 est gardé au Secteur de Bio-Recherche ██, localisé sur 54 km² de parcours montagneux situé à 35 km de ██████ , en Alaska. Officiellement, le Secteur-██ est répertorié comme une usine de munitions et installation d'essai. Les clôtures de sécurité et les portes d'accès sont contrôlées à distance en toutes circonstances et deux gardes de niveau 2 sont postés à chaque portes avec une rotation de 8 heures. Tous les clôtures des enclos fermés possèdent des déchargeurs statiques placés à 2 cm d'intervalles. L'enceinte de recherche principale et le parcs doivent être nettoyés sur une base quotidienne pour éviter l'accumulation d'excréments et de permettre les réparations nécessaires. En raison des risques possibles d'électrocution, les procédures suivantes doivent être respectées lors d'une interaction avec SCP-594:

  • Tous objets métalliques et appareils électriques, y compris montres et bijoux, doit être enlevé et placé dans des récipients en plastique prévues à cette effet avant d'enfiler des vêtements de protection,
  • Avant d'entrer dans l'enclos, le personnel est invité à porter au minimum une armure Tesla, des gants de travail de service, des protections pour oreilles, des lunettes, et des bottes avec des semelles en caoutchouc. En outre, il est conseillé au personnel de garder leurs tabac et cigarettes à la main (plus précisément le tabac à mâcher et le tabac à pipe de style "Skoal" ), des bonbons, des fruits secs, ou de l'alcool de bonne qualité comme un "traitement" pour 594-01.
  • L'enclos et les clôtures doivent être maintenues propres en toutes circonstances.
  • La laine des adultes matures (2 ans et plus) doit être coupée à une longueur de 2 mm par des ciseaux en céramique deux fois par an et emballé dans des sacs antistatiques, en stricte conformité avec les directives énoncés dans le Document #594-S. En aucun cas des cisailles à moteur électrique ne doivent être utilisées pour la tonte. Les exceptions sont 594-01 et 594-02, qui doivent être tondues à la main, en arrachant touffes de laines par touffes de laines, conformément aux directives du Document # 594-01/02A, et aucune tonte avec des cisailles ne doit être effectuée sur l'un des deux animaux.
  • Dû à la nature de SCP-594, spécifiquement SCP-594-02, touts les membres du personnel entrant en contact avec SCP-594 et ses dérivés peuvent êtres sujet à une fouille complète et tout les membres du personnel doivent se soumettre à une recherche de métal grâce à un détecteur avant de quitter l'enceinte.
  • Une alimentation à base de mélange graine-foin approuvé, décrit dans le document #594-F, doit être effectuée deux fois par jour avec de l'eau fraîche et des pierres à lécher qui doivent êtres disposés autour de l'enceinte de façon à ce qu'ils soit facilement disponibles. Le pâturage et la recherche de nourritures en dehors des tétées régulières doit être surveillés attentivement.

Description : Découvert dans les montagnes de l'Altaï au cours d'une mission d'enquête de routine,
SCP-594 est un troupeau de moutons sauvages d'une race inconnue qui ressemble à un mouton Argali sauvage, qui possède en général une toison épaisse comme celle d'une Merino domestique, et mesure 135 cm à l'épaule et pèse en moyenne 195 kg. Les cycles de gestation et de reproduction sont semblables à la plupart des moutons domestiqué, les brebis atteignant la maturité sexuelle entre six et huit mois et les bélier entre quatre et six mois. Ils entrent dans une période de reproduction deux fois par an, généralement à la fin du printemps et au début de l'automne, mais la reproduction peut se produire toute l'année. La plupart des brebis donnent naissance à un seul agneau ou jumeaux, des triplets étant extrêmement rare (2% de toutes les naissances enregistrées à ce jour). Les seuls cas observées de triplets qui ont survécus à la pleine maturité sont 594-01 et ses frères et sœurs, 594-02 et 594-03. La colorations générale de la laine va du pure blanc au bleu-gris foncé, avec des reflets métalliques apparaissant une fois qu'ils ont atteint leur pleine maturité, généralement à 2 ans. Seuls trois animaux, les triplets précités, affichent les couleurs de laine atypiques. Les deux sexes ont des cornes, avec des mâles non castrés ayant cornes en spirale mesurant 190 cm de longueur, la plus grande longueur observée chez 594-02 avec des cornes de 247,4 cm de long. Les femelles et les moutons ont des cornes courbées mesurant 20 cm. Les cornes, sabots, et la laine des animaux plus âgés sont constitués de concentrations anormalement élevées de métaux ferreux, ainsi que des traces d'alliages d'or. Les examens des animaux récemment disséqués ont révélés que le squelette de SCP-594 est également constitué de grandes quantités de métaux ferreux présents au sein de la matrice osseuse.

Les moutons possèdent l'instinct territorial et sont très agressifs dans la nature, et attaquent souvent les membres du personnel inconnus sans avertissements ni provocations. Ils continueront à se comporter de cette manière jusqu'à ce que des mesures soient prises pour apaiser correctement 594-01, qui se fait normalement en lui donnant des "sucreries" tel que le tabac et les bonbons. Une fois cela fait, le troupeau deviendra docile et se comportera comme des moutons domestiques normaux. Les exceptions à ce comportement de pacification sont 594-02 et 594-03 comme indiqué dans l'addendum sur chacun des deux. Contrairement aux adultes, les agneaux sont généralement très dociles, et font preuve de curiosité envers de nouveaux objets et personnes dans l'enclos, souvent tentant de «jouer» avec le personnel, mais s’enfuiront si ils se sentent menacés. Le son d'un agneau paniqué causera des attaques violentes des adultes à proximité, prudence sera donc exigée afin de ne pas effrayer les agneaux. Les agneaux ont aussi tendance à s'attacher à certains humains, les suivants souvent dans l'enclos, réclamant nourriture et attention. Ce cas est particulièrement visible chez les agneaux élevés au biberon. Ces liens d'affection durent souvent même après la maturité, comme dans le cas de 594-02 et du Dr. Maryweather.

À l'heure actuelle, le troupeau compte 1314 moutons adultes et 448 agneaux et moutons immatures, avec un abattage sélectif des animaux indésirables annuelle après la période de reproduction pour maintenir ces nombres. Les seuls animaux exemptent de l'abattage sont 594-01, 594-02, 594-03, ou n'importe quel agneaux présentant des caractéristiques similaires. Des écarts du modèle 1314/448 durant plus d'un an entraînera tous les béliers adultes à [DONNÉES SUPPRIMÉES]. Une défaillance de ce modèle pendant les deux ans des recherches préliminaires a entraînée la mort de █ membres du personnel de classe D et de █ chercheurs.

La caractéristique déterminante des moutons est qu'ils sont capables de générer une quantité importante d'électricité statique simplement grâce à la friction causée pendant les activités quotidiennes. La charge qui en résulte est généralement libérée au hasard, avec des spécimens matures produisant des arcs électriques mesurés à 1000 ampères ou plus. Étant donné les risques d'électrocution, les membres du personnel interagissant avec SCP-594 sont tenus de suivre les directives énoncées dans le Document 594-4H. Lorsqu'ils sont confrontés à une "menace", le troupeau deviendra très agité et les brebis adultes vont tenter de former un anneau autour des agneaux, frottant leurs corps ensemble afin de générer entre eux une charge statique encore plus puissante. Parce que ce comportement défensif est particulièrement prononcé lorsque les brebis accouchent, il fait parti des procédures standards d'isoler toute les brebis enceintes et les agneaux nouveaux-nés du reste du troupeau pour une durée d'une semaine après la mise au monde.

En plus d'être un moyen de défense contre les prédateurs, les béliers semblent également utiliser leurs décharges comme un moyen de montrer sa dominance, les béliers plus âgés et plus forts capables de produire des décharges plus puissantes au cours de leur "danse". Pendant la période de reproduction, les béliers se battront entre eux, effectuant la "danse du piétinement" avant d'engager leurs rivaux. Ces "danses" sont souvent accompagnées de décharges excessives, entraînant une ionisation rapide de l'air, et donnant aux SCP-594 leur nom local, "Moutons du tonnerre". Des capteurs au sol ont également détecté des courants telluriques au cours de ces "danses", des béliers âgés créant des modèles extrêmement compliqués qui ressemblent souvent [DONNÉES EFFACÉES]. Les free-martins (des brebis avec un comportement masculin et dépourvues d'ovaires fonctionnels) vont également effectuer la "danse du piétinement" mais le modèle produit, qui est aussi compliqué, montre une différence marquée par rapport à ceux produits par les béliers. À ce jour, les mâles castrés n'ont pas été observés se livrant à ce comportement.

Un autre trait présenté par SCP-594 est une capacité inhérente à "marcher sur l'air" ou plus exactement léviter à une distance moyenne de 2 à 4 mètres verticalement par l'intermédiaire de la manipulation de champs électromagnétiques. Les agneaux et les animaux plus jeunes ont tendance à perdre le contrôle mi "vol", tombant souvent de hautes falaises ce qui peut entraîner la mort de l'animal. C'est peut être le moyen du troupeau de se débarrasser des animaux les plus faibles dans la nature, mais plus de recherches est nécessaire.

Une recherche a été effectuée sur les propriétés de la laine, viande, du lait et des cornes de SCP-594.
Les résultats de ces tests sont en attente de documentation complète, toutefois la viande, le lait et les produits laitiers qui en résultent ont prouvés être aptes à la consommation humaine. L'approbation pour inclure "Mouton du tonnerre" et divers fromages fabriqués à partir de lait de SCP-594 dans le menu standard de la Fondation est encore en suspens.

[EN ATTENTE DE DONNÉES]

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License