SCP-588-FR
notation: +11+x
blank.png

Objet no : SCP-588-FR

Niveau de Menace : Jaune

Classe : Sûr

Procédures de Confinement Spéciales : Les exemplaires de SCP-588-FR sont actuellement stockés dans la salle Eusaebius VII des Archives Anciennes du Site-Aleph où ils doivent être isolés de tout support contenant du texte manuscrit ou imprimé. Cette salle est accessible aux membres du personnel du Département des Archives et du Département de Pataphysique. Une banette a été installée à l'extérieur de la salle afin que le personnel puisse y remettre tout objet comportant du texte avant d'entrer.

Le personnel est prié de signaler toute œuvre située dans les Archives Anciennes dont il manque des mots à la PHÉDRA afin que leur contenu soit restitué.

Pour toute information concernant le contenu des exemplaires de SCP-588-FR, veuillez contacter un membre du Département des Archives.

Description : SCP-588-FR est la désignation d'un ensemble d'exemplaires originaux de romans écrits par l'écrivain d'horreur parisien Bertrand Bonivard1 (1864 - 1915), connu pour n'avoir jamais achevé l'écriture d'une seule de ses fictions. SCP-588-FR est constitué de 8 exemplaires, dont l'histoire est centrée systématiquement autour d'un personnage horrifique, à savoir :

  • La balle d'Untel traverse le fedora de personne
  • Lamandre, cuisinier aux plats qui fondent la bouche
  • Lord Sehdon, roi des mers, et les dépouilles paranoïaques qui habitent son royaume
  • Pépé Tique, pelle à la main la nuit dans le jardin pour regagner le jour
  • Osseux, les crocs du Jurassique dans les catacombes de Paris
  • Maman… Tonton m'a tatoué
  • Le Grand Théâtre de la Torture et de l'Humiliation présenté par Arti
  • Le monde entier se maquille en rose et noir pour masquer ses plaies (avec le Rejet de la société en personne)

Les exemplaires de SCP-588-FR ont pour caractéristique commune de faire disparaître les mots inscrits sur tout support contenant du texte manuscrit ou imprimé situé à proximité d'eux pour les faire réapparaître sur leurs pages. Ce processus semble avoir été voulu par B. Bonivard dans le but que ses histoires cherchent à se finir elles-mêmes. Selon les témoignages de personnages qui ont habité des fictions dont les mots ont été subtilisés par SCP-588-FR, lors du processus de vol, le protagoniste de l'exemplaire de SCP-588-FR concerné s'immiscerait dans la narration pour s'emparer d'éléments constituant le décor où elle prend place.

Il est à noter que les pages des exemplaires de SCP-588-FR conservent la police d'écriture et le formatage des mots subtilisés.

Lorsque des exemplaires de SCP-588-FR sont placés côte à côte, leurs histoires se réécrivent pour former un récit commun dans un seul des deux livres2, ce phénomène a entraîné la perte partielle du contenu original de certains exemplaires3. Ce phénomène serait possible du fait que le contenu des exemplaires est issu de l'imaginaire du même auteur.

Il est à noter que deux exemplaires de SCP-588-FR peuvent former une histoire commune uniquement si leur contenu peut prendre place dans le même univers. Ainsi, Le monde entier se maquille en rose et noir pour masquer ses plaies ne peut pas se mélanger aux autres exemplaires du fait de son cadre dystopique incohérent avec l'univers plus proche de la réalité dans lequel s'inscrivent les autres livres.

Addendum 588-FR.1 : Expérience 588-FR.142

Le 03/01/2022, le Département de Pataphysique a entrepris de réunir le contenu de tous les exemplaires de SCP-588-FR dans un seul livre de sorte à ce que SCP-588-FR soit plus simple de manipulation et trouve potentiellement une fin commune. Pour ce faire, le Département de Pataphysique a mis en place un Champ de Réalité/Fiction dans la salle Eusaebius VII des Archives Anciennes limité par un sas à l'extérieur de la pièce. Ce champ de réalité permet aux personnages des exemplaires de SCP-588-FR de sortir du cadre de leur récit pour interagir entre eux dans la réalité sans être limités par les éléments internes à leur narration qui les rendent incohérents.

Un livre destiné à servir de réceptacle pour le nouveau récit prenant place à l'intérieur de la pièce a été installé en dehors de la salle Eusaebius VII. Un système de retranscription écrite via encre Aquaréelle a été installé autour du livre pour rendre compte automatiquement de chaque événement survenant dans la pièce. Ce procédé permet aux chercheurs du Département de Pataphysique de suivre en temps réel le déroulé de l'expérience au fur et à mesure que l'encre sèche et forme des mots lisibles.

Ci-dessous, les réactions des Drs Isaac et Ballot, chercheurs du Département de Pataphysique, aux vagues informations obtenues des événements qui se sont produits dans la salle Eusaebius VII.

RETRANSCRIPTION AUDIO/TEXTUEL


< DÉBUT DE LA RETRANSCRIPTION >

Assistant : Ça y est, champ activé avec succès, docteur.

Isaac : Excellent. Hm. [Il essuie ses lunettes avec un mouchoir.] Cette partie des archives est particulièrement humide, j'ai horreur de ça. Finissons-en au plus vite avec ces Cervantes, Ballot.

Ballot : Oh euh, oui, j'active l'encre Aquaréelle sur-le-champ !

[ Informations non pertinentes supprimées ]

Ballot : Tiens, tiens, cette ligne commence à devenir claire.

[…] tations, mortels. Je suis Sehdon, illustre roi du royaume englouti sous les sept mers.

Assistant : Regardez, celle-ci aussi !

Shharsh, esscussez-moi pour les argl léssards qui tombent de ma gueu[…]

Isaac : Excellent. Rappelez-vous messieurs, au premier signe de violence, nous stoppons l'expérience immédiatement. Notre objectif n'est pas de perdre ces anomalies.

[ Informations non pertinentes supprimées ]

[…]mmense jungle urbaine en plein centre-ville tout ça à cause d'un pauvre tag mura[…]

Assistant : Vous comprenez ce qu'il se passe, docteur ?

Isaac : Absolument pas, mais nous comprendrons tout ce qu'il passe en relisant le livre quelques heures après l'expérience, quand tout aura séché.

[ Informations non pertinentes supprimées ]

[…]PLAFOND S'EST MIS À FONDRE EN POTAGE AU COTTAGE[…]

Ballot : Euh c'est normal ça ? Qu'est-ce qu'il se passe ? J'espère que la pièce n'est pas en train de s'écrouler sous notre nez.

Assistant : Si le plafond dans la pièce à côté se met à fondre, tout le bâtiment risque de s'écrouler, non ? [Une expression de peur est visible sur son visage.]

[…]âtiments vivants bien connus de nos services mais qui cette fois-ci cachaient leur nature charnue derrière du papier peint kitsch[…]

Isaac : … Attendons un peu, cette phase… très axée maison va peut-être passer. Regardez cette ligne, c'est déjà nettement plus calme.

[Ballot se mord les doigts.]

[ Informations non pertinentes supprimées ]

[…]ES STALACTITES FAITES PAR DES PAPILLONS CRÉATEURS DE ROCHES QUI TOMBEN[…]

Isaac : Bon, effectivement il va peut-être falloir envisager d'arrêter l'expéri— [Il lit la ligne lisible suivante.]

[…]éventreur ressuscité a certainement buté d'autres vict[…]

Isaac : Je demande sérieusement à ce qu'on arrête cette expérience. Immédiatement.

Ballot : Comment on arrête ça ! Assistant, débranchez le câble de la prise à gauche !

[…]is à m'en décrocher la mâchoire, hahah[…]

Isaac : Bon sang dépêchez-vous !

[Le Champ de Réalité/Fiction est désactivé. L'expérience est terminée.]

Assistant : Ça y est…

< FIN DE LA RETRANSCRIPTION >


Remarque : À l'ouverture du sas, alors que le Champ de Réalité/Fiction n'était pas encore totalement dissipé, le Dr Johannes a été aperçu au centre de la salle, autour d'un feu de camp aux côtés des protagonistes des exemplaires de SCP-588-FR.

Addendum 588-FR.2 : Dr Johannes

Le 03/01/2022, le Dr Johannes, membre du Département des Archives, a été découvert à l'intérieur de la salle Eusaebius VII au cours de l'Expérience 588-FR.142 du Département de Pataphysique. Le Dr Johannes est notoirement connu pour se cacher dans les archives pour lire d'anciens dossiers classés, et sa présence n'avait pas été détectée pendant l'installation du Champ de Réalité/Fiction.

Bien que la présence d'une conscience humaine dans la salle n'avait pas été prévue, celle-ci ne semble pas avoir eu de répercussion négative sur le déroulé de l'expérience. Le livre contenant le nouveau récit n'est pas achevé, cependant le Dr Johannes semble avoir réussi à créer un cadre dans lequel tous les personnages interagissent entre eux. Il est à noter que le nouveau récit ne s'intègre plus dans le registre de l'horreur.

Après avoir été découvert, le Dr Johannes a fait la déclaration suivante avant de placer l'Objet Anormal no 065-20154 sur sa tête et partir dans la confusion générale.

J'ai détesté être dérangée. En plus d'écouter aux portes, il fallait que vous coupiez court à notre conversation. Évidemment. Vraiment, merci.

L'utilisation du Dr Johannes dans de futures expériences similaires sur SCP-588-FR est actuellement à l'étude.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License