SCP-553
notation: +3+x
butterfly(1).jpg

SCP-553 se nourrissant sur une stalagmite.

butterfly-2.jpg

SCP-553 en transition vers l'âge adulte.

Objet # : SCP-553

Classe : Sûr

Procédures de Confinement Spéciales : La colonie primaire de SCP-553 doit être conservée dans le système de grottes dans lequel elle a été découverte, situé à █████ ████████ en Chine. En coordination avec le Ministère de la Sécurité de l'État Chinois, la zone environnante a été déclarée comme étant une zone de test de munitions interdite d'accès au personnel non-militaire. Les agents de la Fondation ont également encouragé le folklore local suggérant que le système de grottes est habité par des démons dans le but de dissuader toute exploration occasionnelle. Une force de sécurité Chine/Fondation est postée sur le site et supervisera le statut de la colonie.

125 instances de SCP-553 ont été transportées au Site-37 pour observation et expérimentation.
Elles sont gardées dans une salle aux parois en acier de 8 mètres par 17 mètres par 5 mètres dont l'intérieur recrée les conditions de leur système de grottes originaire. La faune et la flore natives doivent être maintenues en quantités suffisantes pour fournir les besoins nutritionnels appropriés à SCP-553. Plusieurs caméras infrarouge et à vision nocturne ont été installées pour fournir une couverture complète de l'intérieur, ainsi que de nombreux capteurs acoustiques passifs.

Tout membre du personnel entrant dans la salle doit uniquement emprunter le chemin indiqué et porter une protection intégrale comme décrite dans le Document 553-0-942-Alpha. Depuis le 01/06/20██, un sas de décontamination a été installé et toutes les salles et couloirs adjacents à la salle de confinement de SCP-553 doivent être équipés de puissantes lampes UV en plus d'avoir un taux d'humidité de 50 % ou moins. Des déshumidificateurs industriels doivent être à disposition en cas de brèche de confinement.

Description : SCP-553 est une colonie d'environ 140 000 organismes ailés ressemblant superficiellement à des papillons. Ils possèdent une biochimie à base de silicium et sont essentiellement constitués de composés de calcium et de silicate. Le corps d'un membre de cette espèce est en majorité fait de calcite, certains des organes internes étant composés d'un matériau similaire au quartz avec des propriétés piézoélectriques. Cette impureté du silicate ajoute de la rigidité à la créature, lui offrant une solidité de 3,5 à 4,5 sur l'échelle de Mohs. Bien qu'ils continuent de grandir durant tout leur cycle de vie observé, la croissance ralentit considérablement lorsqu'ils entrent dans l'âge adulte. L'envergure moyenne observée pour un adulte est de 2,3 centimètres.

Le cycle de vie se démarque par le fait qu'il semble plus proche d'une expansion de cristal que d'un développement biologique standard. La créature prend d'abord la forme d'une pépite de cristal, plutôt que d'un œuf. Les instances adultes les déposent sur des stalactites et elles "éclosent" environ 12 jours après. À l'état larvaire, elles se présentent comme des anthodites et lixivient les minéraux des stalactites à l'aide d'un acide faible. Elles se déplacent extrêmement lentement (environ 5 centimètres par jour), et laissent une trace caractéristique derrière elles en avançant. Ces traces peuvent servir à distinguer les véritables anthodites de SCP-553. L'état larvaire dure environ 70 jours, suite à quoi l'instance devient fixe et commence à faire pousser ses ailes.1 Durant la transition de l'état de larve vers l'âge adulte, les ailes d'une instance de SCP-553 poussent rapidement, se formant totalement en moins de 9 heures, suite à quoi l'adulte se détachera de la stalactite. Par un processus inconnu, SCP-553 maintient une population relativement stable, les œufs étant pondus uniquement lorsqu'un adulte meurt. La population transplantée sous confinement s'est stabilisée à 137 +/- 2 individus.

Les membres de SCP-553 se basent principalement sur une forme d'écholocalisation pour percevoir leur environnement. Ils procèdent en produisant une variété de sons à très hautes fréquences en frottant et frappant leurs pattes entre elles et semblent utiliser leur ailes comme des panneaux mobiles pour détecter les sons réfléchis. De plus, ils semblent posséder une variété de capteurs chimiques dans leur région plantaire, leur permettant de déterminer la composition minérale de la surface sur laquelle ils atterrissent. Les instances adultes de SCP-553 se nourrissent principalement en grattant les champignons et le lichen sur le sol des cavernes et, dans une moindre mesure, en lixiviant les minéraux des stalagmites2 en utilisant un acide similaire à celui utilisé par les larves.

Quand une instance adulte de SCP-553 subit des dommages importants, elle émet une signature sonar unique qui alerte tous les autres adultes à proximité de la présence d'un danger. Les adultes formeront alors un essaim autour de la source du danger et commenceront à l'attaquer en tentant de l'entailler avec leurs ailes. Les ailes des membres de SCP-553 ont une épaisseur d'environ 5 millimètres lorsqu'ils s'attachent au corps et s'affinent rapidement jusqu'à une épaisseur de 0,05 millimètre avec des bords biseautés tranchants. Au cours de tests, des lacérations caractéristiques d'une profondeur de 1 centimètre ont été mesurées. Toutefois, les lacérations les plus profondes provoquent souvent la rupture de certaines portions de la structure de l'aile dans la plaie infligée. Ces fragments continuent généralement à se rompre à l'intérieur de la plaie en raison des tensions mécaniques. Le fluide circulatoire de SCP-553 provoque des nécroses lorsqu'il entre en contact avec la plupart des tissus à base de carbone, résultant en d'importantes infections post-traumatiques.

Incident 553-04-Gamma : Le 21/05/20██, 21 instances de SCP-553 se sont échappées de leur cellule de confinement, la porte d'accès ayant été mal fermée. Elles ont réagi comme à une attaque à la tentative de recapture et ont riposté. SCP-553 a affiché un degré élevé de reconnaissance de formes et d'analyse de cible et a rapidement concentré ses attaques sur les parties exposées et charnues du personnel de confinement, notamment la gorge et le visage. Les 9 personnes mortes sur le coup ont reçu en moyenne 10 lésions de plus de 1 centimètre. Il est actuellement supposé qu'elles auraient été causées par plusieurs entailles sur la même zone blessée. Les infections nécrotiques secondaires causées par les lésions de SCP-553 ont engendré 8 morts supplémentaires. 12 instances ont été recapturées et remises sous confinement avec succès et les instances mortes restantes ont été conservées pour autopsie, analyses structurelles et analyses chimiques de leur fluide circulatoire.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License