SCP-549
notation: 0+x

Objet #: SCP-549

Classe: Euclide

Procédures de Confinement Spéciales: SCP-549 doit être gardé en toute circonstance dans son terrarium. Ce terrarium a été créé après que les précédentes mesures de confinements se soient révélées insuffisantes. Les parois en Plexiglas doivent être vérifiées tous les jours à 06h00 et 18h00 afin de prévenir tout risque de fracture. Tout signe de stress ou de fatigue doit être immédiatement signalé aux soigneurs de SCP-549. Le terrarium doit être équipé d’un décor végétal miniature et d’un sol reproduisant l'environnement de l’Amérique du Nord-Ouest. La société de fabrication [DONNÉES SUPPRIMÉES] doit être employée pour les réparations de l’intérieur du terrarium. Un ruisseau a été reproduit en train de couler à travers le terrarium. L'eau de ce ruisseau doit être renouvelée quotidiennement avec de l’eau de source purifiée. Le terrarium doit être gardé à l’intérieur d’une salle de 15 m par 15 m, et placé sur une plateforme de support stable, capable de supporter un poids de deux tonnes dans l'éventualité où SCP-549 tenterait de s'évader.

La salle de confinement doit être soumise à un cycle d’éclairage jour-nuit et à un microclimat contrôlé, reproduisant les conditions climatiques du Nord-Ouest du Canada. Durant les mois d’été et d’automne, SCP-549 requiert un apport quotidien de 70 000-80 000 calories en prévision de sa période d’hibernation. En raison de la nature de SCP-549, il n’est pas possible de lui fournir sa nourriture par les voies traditionnelles. Il serait trop long pour SCP-549 de consommer toute cette nourriture. Actuellement, ses repas sont délivrés sous la forme de filets de saumons ayant été traités à l'aide [DONNÉES SUPPRIMÉES], augmentant ainsi drastiquement le contenu calorifique du poisson. Pendant l’hiver et le début du printemps, SCP-549 ne requiert que peu de soin, bien que sa surveillance doit continuer comme à l’accoutumé. Le personnel assigné à surveillance de SCP-549 doit prendre garde à ne pas perturber son habitat.

A la suite de l’incident 549-72 (l’agression de l’assistant chercheur [SUPPRIMÉ] par SCP-549), tout le personnel assigné à la surveillance de SCP-549 est tenu de regarder les images de vidéo-surveillance de l’incident 549-72, dans le cadre de leur orientation.

Description: SCP-549 est une version miniature d’un Ursus arctos horribilis ou grizzly. Ses dimensions sont d’approximativement 17 centimètres de hauteur lorsqu'il est dressé sur ses pattes arrières. Cependant, SCP-549 conserve une masse correspondant à celle d’un grizzly adulte (soit environ 305 kilogrammes en été). Il consomme autant de nourriture qu’un grizzly adulte et est capable d’exercer la même force à l'aide de ses griffes et de ses mâchoires. Ces capacités sont la source d'un certain nombre d'incidents, en particulier lorsque sa force est concentrée sur une aussi petite zone. Nombre des premiers enclos de SCP-549 ont ainsi été détruits, en raison de sa force ; bien plus grande que celle que l'on s’attendrait a retrouver chez une aussi petite créature. Les murs de l’enclos actuel, renforcés à l'aide de [DONNÉES SUPPRIMÉES], se sont montrés bien plus résistants aux tentatives d’évasion. Tant qu’il est nourri régulièrement et qu’il n’est pas provoqué, SCP-549 paraît se satisfaire de son terrarium.

SCP-549 a été récupéré à ██████████████ au Canada ainsi que plusieurs autres animaux miniatures. Bien que les agents du site aient été incapables de déterminer la cause de la mort des autres animaux, les particularités du régime de SCP-549 peuvent laisser suggérer qu’ils sont morts d’inanition. Le professeur █████ █████████ a théorisé que SCP-549 fut le seul survivant car il était en période d’hibernation lorsque [DONNÉES SUPPRIMÉES]. Le sujet possédait un collier similaire aux autres [DONNÉES SUPPRIMÉES] avec l’inscription "LA PETITE OURSE / MICRO-MENAGERIE DU DR WONDERTAINMENT". Un certain nombre de membres du personnel ont été blessés en tentant de retirer au sujet son [DONNÉES SUPPRIMÉES], principalement à cause de l’importance de son poids et de sa force.

La raison pour laquelle SCP-549 semble posséder la même masse qu’un ours normal tout en occupant un espace plus petit est aujourd’hui inconnue. Le Dr. ███████ a émis la supposition qu’une déformation de l’espace-temps pourrait être mise en cause, plutôt qu’un véritable rétrécissement. La façon par laquelle les lois de la physique aient pu ainsi être contournées est encore inconnue, mais des tests sont actuellement en cours. La personne ou la chose responsable de la création de SCP-549 et de [DONNÉES SUPPRIMÉES] reste inconnue.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License