SCP-548
notation: +7+x
scp-548.jpg

SCP-548

Objet #: SCP-548

Classe: Euclide

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-548 doit être maintenu à une température de 24°C dans un terrarium de 50 cm x 50 cm. Les parois du terrarium doivent être composées de verre borosilicate modifié ayant une haute résistance aux chocs thermiques, ou d'autres matériaux qui ne peuvent être fondus par des brusques changements de températures supérieurs à 50°C. Dans le cas où SCP-548 tenterait de s'échapper, l'enceinte doit immédiatement être inondée avec 500 ml d'azote liquide, le sujet sera ensuite déplacé temporairement vers un terrarium en acier renforcé. Le sujet doit être nourri avec des souris, une tous les 4 jours.

SCP-548 ne doit pas être manipulé, sauf si cela est nécessaire durant les test. Les membres du personnel devant manipuler SCP-548 doit être au moins un minimum familier avec le comportement des tarentules et porter des gants fortement isolés. Si le sujet montre un comportement agressif, la manipulation doit être cessée. En cas de morsure, le personnel doit immédiatement être traité pour hypothermie et engelure. Un réchauffement intrathoracique actif à l'aide de fluides chauffés est indiqué en cas de morsures graves.

Description : SCP-548 est une tarentule (Haplopelma lividum) femelle de couleur cobalt, son corps mesure environ 7 cm de long et ses pattes environ 11 cm. Son venin cause une forte réaction endothermique au contact des tissus vivants, une seule morsure, qui injecte moins de 0,5 ml de venin, provoque une baisse de la température moyenne de 38°C dans la zone touchée. Une morsure est suffisante pour causer des gelures localisées chez un être humain, et peut même être mortelle si le venin atteint le système circulatoire central. Les victimes plus petites que SCP-548 sont souvent congelées.

La structure d'alimentation de SCP-548 est normale pour une araignée de son espèce, sauf pour les maxillaires, qui sont extrêmement dures et dentelées. L'objet se nourrit en neutralisant sa proie à l'aide d'une morsure venimeuse, avant de la traîner dans un lieu sûr pendant qu'elle refroidit. Une fois arrivée dans un lieu isolé, il se met à broyer les tissus encore congelés de la proie en fragments comestibles. Ce mode d'alimentation exige de la force provenant de l'appareil buccal.

Addendum: SCP-548, comme la plupart des araignées de l’espèce Haplopelma, évite généralement le contact avec les humains. Cependant, si elle se sent acculée, elle devient rapidement agressive, tentant de mordre son agresseur, avant de s'enfuir.

L'objet peut être congelé sans aucune séquelle apparente. Il a survécu à des congélations répétées, et reprend à chaque fois un comportement normal après décongélation. Des recherches plus poussées sont nécessaire pour déterminer le mécanisme de cette résistance et déterminer son accoutumance à la conservation à long terme.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License