SCP-536
notation: +1+x
SCP-536.jpg

SCP-536

Objet # : SCP-536

Classe : Sûr

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-536 doit être entretenu selon les procédures standards de la Fondation. SCP-536 ne doit pas être connecté à son circuit d’alimentation, sauf en cas d’usage pour expériences validées. Tout les membres du personnel souhaitant prendre part à des activités de recherche impliquant l'usage de SCP-536 se doit de soumettre une requête officielle au Dr ███, sous la supervision de qui tous les tests seront effectués.
Des capteurs gravimétriques, électromagnétiques, et radiologiques doivent être placés sur la surface de SCP-536 à intervalles d'un mètre. Dans l’éventualité d’un enregistrement anormal de la part de ces capteurs, SCP-536 doit être immédiatement désactivé et déconnecté de son circuit d’alimentation.

Les membres du personnel sont encouragés à vérifier leurs calculs à plusieurs reprises avant de procéder à l'usage de SCP-536.

Description : SCP-536 est une chambre de █ par █ par ██ mètres, disposant d’une fenêtre d’observation carrée de 50 centimètres de côté, de 6 molettes d’ajustement associées à leurs compteurs respectifs, ainsi que d’une voie d'accès électromagnétiquement isolée. La voie d’accès ne peut être fermée ou ouverte de l’intérieur, et les molettes d’ajustement ne répondront pas tant que la voie d'accès n’est pas fermée. La fenêtre d’observation est opaque aux électrons, particules nucléaires, [DONNÉES SUPPRIMÉES], et les photons d’énergie supérieure à 1keV.

Chacune des molettes d’ajustement altère la valeur d’une des constantes physiques fondamentales dans l’enceinte de la chambre. Les molettes règlent, respectivement, la vitesse de la lumière "c", la constante gravitationnelle "G", la constante de Planck "h", la charge élémentaire "e", et deux autres constantes représentées par les lettres grecques lambda et thêta. (Mémo : après expérimentation, des chercheurs de la Fondation sont arrivés à la conclusion que ces deux constantes représentent les constantes de couplage pour l'interaction faible et l'interaction forte, respectivement. Se référer aux journaux SCP-536-██ et ██). Toutes les constantes sont exprimées sur leurs molettes respectives à l’aide des unités modernes du Système International, à l’exception des grandeurs sans dimension lambda et thêta.

À l’exception de la fenêtre d’observation, SCP-536 est totalement opaque aux radiations électromagnétiques et aux particules subatomiques. Aucune anomalie physique à l’extérieur de la chambre n’a pour l’instant été répertoriée lors de tests.

Journal De Récupération : SCP-536 a été récupéré au département de physique de l’Université de ██████, où il était installé dans les laboratoires de recherche du Pr ████. Après son identification comme objet SCP, plusieurs agents furent envoyés avec une escouade de personnel de niveau 3.

Avant sa récupération, le Pr ████ était probablement averti des actions de la Fondation ou bien capable de reconnaître les agents de la Fondation. En utilisant un appareil que l’Agent ███ décrit comme étant un [DONNÉES SUPPRIMÉES], le Professeur [DONNÉES SUPPRIMÉES]. Il décéda dans l’explosion engendrée. Toutes les références et les documents liés à SCP-536 furent détruits avant l’arrivée du personnel de la Fondation.

Une analyse détaillée des effets personnels du Professeur ████ révéla une association probable à plusieurs groupes ennemis de la Fondation, parmi lesquels [DONNÉES SUPPRIMÉES]. À ce jour, il est impossible d'assigner à SCP-536 une provenance extraterrestre, supernaturelle, extratemporelle, ou liée à un de ces groupes.

Journaux de Test :


Journal de test SCP-536-█ :

0:30:34 Les Docteurs ████ et ███ entrent dans la chambre de test de SCP-536.
0:30:50 Le Dr ███ entre dans SCP-536.
0:30:56 La voie d'accès de SCP-536 est refermée.
0:31:10 Le Dr ███ demande au Dr████ de réduire la constante gravitationnelle par un facteur d'un demi. Le Dr ████ s'exécute.
0:31:15-0:31:58 Le Dr ███ saute à l'intérieur de SCP-536 sous gravité réduite.
0:32:10 Le Dr ████ reçoit l'instruction de retourner la constante à sa valeur d'origine.

0:32:50 Le Dr ████ demande au Dr ████ d'abaisser la vitesse de la lumière à environ 100 mètres par seconde. Le Dr ████ s'exécute.
0:32:55 Alors que la vitesse de la lumière commence à diminuer, Le Dr ███ rétrécit d'environ 10 pouces. Le Dr ████ retourne subitement la vitesse de la lumière à sa valeur d'origine. Le Dr ███ retrouve sa taille d'origine.

Mémo : le rayon de Bohr est une quantité déterminant le rayon de l'orbite d'un électron autours d'un noyau atomique. Il est inversement proportionel à la vitesse de la lumière et à la charge élémentaire.

0:33:10 Le Dr ███ rappelle au Dr ████ de prendre en considération la diminution du rayon de Bohr en diminuant la charge élémentaire par un facteur correspondant. Le Dr ████ effectue les calculs et s'exécute.
0:34:02 Le Dr ███ set met à parler avec une voix anormalement grave, déclarant se "sentir mal".

Mémo : une réduction de la vitesse de la lumière pourrait mener à un ralentissement des processus électrochimiques dans le cerveau. Ceci pourrait probablement mener à une activité cérébrale anormale, et presque certainement à un jugement altéré.

0:34:43 Le Dr ███ demande au Dr ████ de réduire la vitesse de la lumière "aussi bas que la molette le permet". Après un court moment d'hésitation, le Dr ████ s'exécute.
0:34:45 La vitesse de la lumière dans la chambre descend en dessous de ████ mètres par seconde. Le Dr ███ se met à pousser un cri violent. Le cri chute lentement en tonalité avant de devenir inaudible. La caméra vidéo positionnée devant la fenêtre d'observation enregistre le corps du Dr ███ se disloquer et lentement s'effondrer pour former un trou noir.
0:37:04 Sous la supervision du Dr █████, la vitesse de la lumière est lentement ramenée à sa valeur normale. Les niveaux de radiation causés par le trou noir correspondent aux niveaux de radiation d'Hawkings actuellement théorisés. Tous les photons ionisants sont absorbés par les parois de la chambre. Le Dr ████ est retiré du service actif envers la Fondation et est dirigé au service d'études psychologiques pour l'accompagner dans son deuil.



Journal de test SCP-536-█ :

3:22:59 Le sujet D-1123 est introduit dans SCP-536 avec une balle de baseball, un mètre bâton, ainsi qu'une horloge. Le Dr ███ demande au technicien du site de diminuer la vitesse de la lumière d'un ordre de grandeur toutes les deux minutes.
3:34:34 Le débit vocal du sujet D-1123 diminue fortement. Le sujet se met à rire.
3:35:50 Le sujet reçoit l'ordre de lancer la balle de baseball sur le mur opposé. Le sujet déclare ressentir une douleur intense au niveau de sa main suivant le lancer. Le sujet refuse de lancer le mètre ou l'horloge. De nouvelles analyses vidéo indiquent à la fois une contraction de Lorentz et un décalage des émissions lumineuses vers le rouge au niveau de la balle de baseball et de la main du sujet.
3:37:10 Le sujet déclare avoir la tête qui tourne et s'écroule.
3:37:31 La vitesse de la lumière est retournée à la normale. SCP-536 est ouvert. Le sujet D-1123 est retrouvé mort d'un arrêt cardiaque.

Mémo : il est fort probable que l'arrêt cardiaque du sujet était une des conséquences de l'augmentation de sa masse et de la contraction de Lorentz du sang atteignant son cerveau. Le sang était poussé à travers le corps à une vitesse proche de celle de la lumière, et les effets physiques en résultant sont probablement très nocifs, même dans des cas ne causant pas une mort immédiate.



Journal de test SCP-536-██ :

1:22:21 Le sujet D-22413 est introduit dans SCP-536.
1:22:45 La valeur de Lambda est diminuée d'un ordre de grandeur. Aucun effet observable.
1:23:00-1:45:00 La valeur de Lambda est progressivement diminuée à une vitesse d'un ordre de grandeur toute les deux minutes. Aucun effet observable.
1:45:23 Lambda retourné aux niveaux d'origine.
1:46:00 - 1:58:00 Lambda augmenté d'un ordre de grandeur chaque minute.
1:53:32 Le sujet D-22413 déclare se sentir nauséeux.
1:55:22 Le sujet vomit.
1:57:56 Réglage maximum de Lambda atteint. Le sujet est en vie et conscient. Lambda est diminué à sa valeur d'origine.
1:59:21 D-22413 est retiré de SCP-536. Le sujet montre des signes de syndrome d'irradiation aiguë, alors qu'aucun niveau élevé de radioactivité n'est enregistré en dehors de la chambre. Des analyses supplémentaires révèleront une absence quasi totale de carbone 14 dans le sujet. L'étendue des dégâts radiologiques aux cellules du sujet est similaire aux dégâts attendus dans l'éventualité d'une désintégration simultanée de la totalité du carbone 14 d'un corps humain.

Mémo : le lien entre lambda et la désintégration radioactive ainsi que la nature sans dimension de la constante, me mène à croire qu'il s'agit de la constante de couplage de l'interaction faible. Il me semble fort probable que l'inconnue restante corresponde à la constante de couplage de l'interaction forte. - Dr ███



Journal de test SCP-536-██ :

1:11:45 Le sujet D-6263 est introduit dans SCP-536.
1:12:00 - 1:34:00 La valeur de thêta est progressivement augmentée d'un ordre de grandeur toute les deux minutes. Aucun effet observable.
1:34:32 Thêta retourné à la valeur normale.
1:34:43 Thêta est diminué d'un ordre de grandeur. Le sujet D-6263 se désintègre violemment.
1:35:11 Thêta retourné à la valeur normale. Des équipes HAZMAT ouvrent la porte d'accès à la chambre. D'importants taux d'hydrogène et de rayonnement neutronique sont détectés.


Mémo : Au vu de la liberté offerte par la capacité à manipuler librement les lois de la physique, il est important d'intégrer les différentes manières selon lesquelles les manipulations de ces lois peuvent être mortelles pour l'être humain, ou à la matière nucléaire en général. Si vous aimez avoir un corps constitué d'atomes, je recommande la plus grande prudence lorsque vous manipulez SCP-536.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License