SCP-535-FR
notation: +10+x
blank.png

Objet no : SCP-535-FR

Niveau de Menace : Bleu

Classe : Non-confiné

Procédures de Confinement Spéciales : Depuis le 16/09/2021, l'objet est sous la responsabilité de la Confrérie des Chevaliers de Saint Georges (CCSG). Une rencontre biennale doit être organisée au Site Virtus avec un représentant de la CCSG afin de faire un point sur le confinement de SCP-535-FR.

Description : SCP-535-FR est un humanoïde mâle de type caucasien mesurant 1m 41, aux yeux marron et aux cheveux bruns, vêtu d'une soutane noire, coiffé d'une mitre et s'appuyant pour marcher sur une férule richement ouvragée. Probablement en raison d'un âge avancé (estimé entre 60 et 80 ans), ses mains montrent des signes d'arthroses et ses yeux de myopie. Il porte sur le dos de la main gauche un tatouage de pentacle baphometien4. La férule et la soutane sont conçues dans un style unique au monde, mêlant des éléments médiévaux daevites et gothiques.

Tout individu touchant la peau, les vêtements ou la férule de SCP-535-FR subit un phénomène anormal de combustion spontanée. Celui-ci dure de huit à quinze minutes, pendant lesquelles toute personne touchant l'individu en cours de combustion subit le même phénomène. À l'issue de la combustion, les individus sont réduits à un tas de cendres, chimiquement semblables à celles qui auraient été obtenues par incinération. Ce phénomène est indépendant de la volonté de SCP-535-FR et ne concerne que les êtres humains. Il s'agit de l'unique anomalie de SCP-535-FR observée à ce jour, bien qu'il soit fortement présumé qu'il possède d'importantes capacités thaumaturgiques.

SCP-535-FR se désigne lui-même comme "Lucius Marcus Crowley, Antipape de l'Église Sataniste Unie" et refuse de donner son nom précédent, s'il en a un. Il s'est jusque ici toujours montré très avenant avec ses interlocuteurs, mais ferme lorsqu'il souhaite qu'un sujet soit abandonné. En cas d'insulte, d'agression ou de blasphème, il tend sa férule pour toucher l'individu concerné. Au contraire, tant qu'on lui montre du respect, l'entité se montre très coopérative et répond du mieux qu'elle peut aux questions qui lui sont posées, car elle considère qu'il s'agit d'une obligation liée à sa fonction antipapale. Une étude psychologique a conclu qu'il s'agit aussi d'un moyen pour elle de combler un manque d’interaction sociale. Il est à noter que SCP-535-FR ne maîtrise que le français et le latin et a parfois des difficultés avec les termes ou concepts récents tels qu'internet ou l'informatique. Il fait en revanche preuve d'un savoir exceptionnel concernant les activités occultes du Vatican, sur lesquelles il peut être considéré comme une source fiable (voir Addendum 535-FR-A).

Bien que ses attributs vestimentaires imitent ceux du catholicisme, la religion de SCP-535-FR s'apparente d'avantage au satanisme LaVeyen. La divinité vénérée est en effet l'antithèse du Dieu catholique5 et d'avantage considérée comme un symbole d'émancipation que comme une réalité objective. Bien qu'incapable de quitter la ville d'Avignon en raison de l'action de la CCSG (voir Addendum 535-FR-B) SCP-535-FR est à la tête une importante communauté de fidèles, "L'Église Sataniste Unie", connue des services de la Fondation comme le GdI-999. Les valeurs clés de cette organisation sont le libre-arbitre et l'indépendance intellectuelle, ses membres sont encouragés à ne rien croire sans preuve et à lutter contre toute forme de divinité ou de religion. Leur nombre est estimé à 180 000, réparti dans vingt-et-un pays.

Addendum 535-FR-A : Informations obtenues

SCP-535-FR a pu être interrogé par le personnel de la Fondation SCP à quatre reprises, permettant de recueillir de nombreuses informations sur la politique du Saint-Siège vis-à-vis de l'anormal. Certaines des données collectées sont accessibles ci-dessous.

Addendum 535-FR-B : Compte rendu de la rencontre avec Sœur Luana Lori le 03/09/2021

Par un pli officiel envoyé le 15/07/2021 au Site Virtus et adressé à la Surintendance S5, le Pape François a réclamé qu'une rencontre soit organisée rapidement entre des représentants de la Fondation SCP et de la CCSG. La façon dont il a eu connaissance de la localisation du Site est inconnue et actuellement à l'étude. La rencontre a eu lieu au Site Virtus le 03/09/2021 entre le Dr Saverio Staffelli, Directeur du Site, et Sœur Luana Lori. Elle s'est faite en Italien et a duré 13 minutes.

Lori.jpg

Luana Lori le 21/04/2007.

Note de l'Agence de Renseignement : Luana Luigina Lori nait le 04/02/1944 à Andria (Italie) dans un milieu catholique conservateur sans lien avec l'anormal. Elle rejoint les ordres dès sa majorité, en 1962. Suite à la mort de ses parents et de son grand frère en 1967 dans un attentat atherroriste, elle est approchée par la CCSG, qu'elle rejoint l'année suivante. Son grade actuel est inconnu, mais il est présumé qu'elle serve d'émissaire auprès de divers GdI européens. Il est ainsi certain qu'elle a eu des contacts avec l'Ordre de la Lumière, le Prieuré de Sion, l'Ordre de la Tour et de la Valeur, l'Inquisition Française contre la Sorcellerie, et bien sûr la Fondation SCP.

< Début de l’enregistrement >

Staffelli : Bonsoir madame. Asseyez-vous, je vous en prie.

Lori : Bonsoir. Comment allez-vous ?

Staffelli : Très bien, merci. Et vous donc ?

Lori : Très bien également, merci. Sa Sainteté le Pape François, que je représente, m'envoie vous prier de cesser toute interaction avec l'antipape Crowley.

Staffelli : [Cherche sur son ordinateur un long moment] Ah, j'ai trouvé, nous l'appelons SCP-535-FR. Cet homme est sous la responsabilité de la branche francophone, mais je vais faire de mon mieux. Pourquoi sa Sainteté veut-elle que nous arrêtions de le surveiller ?

Lori : Cet homme est sous la garde de ma confrérie. Votre intervention ici n'est ni nécessaire, ni souhaitable. L'individu est déjà confiné.

Staffelli : [Regarde l'écran] Hem, il dirige une secte sataniste, d'après ce que je lis. Votre confrérie n'est-elle pas censée lutter contre ce genre de culte ?

Lori : En effet. Cependant cette affaire-là est particulière et très ancienne. Je vais vous expliquer. Au tout début du quinzième siècle, l'Europe a été confrontée à une terrible invasion venant de l'Est, probablement la plus grande menace que l'occident ait jamais connu, un peuple sibérien sanguinaire pratiquant une puissante magie à base de sacrifices humains : les Daevites.

Staffelli : Les Daevites ? Excusez-moi, mais c'est impossible. Selon toutes nos sources, ils ont disparu des siècles plus tôt, face à Gengis Khan.

Lori : [Sourit] Ma confrérie a dissimulé cette histoire le mieux possible, il est normal que vous n'en ayez pas entendu parler, cependant vous pouvez me croire. Sa Sainteté elle-même m'a autorisée à vous raconter tout cela, et se porte garante de mes paroles. [Regarde au lointain] La situation était désespérée. Sa Sainteté Boniface IX était morte avant d'avoir pu invoquer l'Esprit Saint et les cardinaux étaient trop dispersés pour nommer un nouveau pape. Mes confrères de l'époque ont alors compris qu'ils allaient avoir besoin d'une aide autre et ont fait un choix terrible, mais nécessaire ; ils ont fait appel au second être le plus puissant après Le Tout-Puissant.

Staffelli : Le Diable ?

Lori : Exactement. C'est l'antipape Benoit XIII, incarnation terrestre de la contestation de l'autorité divine, qui a conclu le pacte le 13 avril 1410, sauvant ainsi l'Europe.

Staffelli : Quels étaient les termes de ce pacte ?

Lori : La protection éternelle du Saint-Siège et de l'Europe contre les forces de l'Empire Daevite. En retour, à chaque fois que le Malin en fait la demande, un nouvel antipape doit être nommé et lui donner son âme. Cela arrive généralement à la mort de l'antipape précédent. Jusqu'ici, la promesse a toujours été tenue, en partie grâce à l'Église Sataniste Unie, un vivier d'antipapes potentiels que nous entretenons.

Staffelli : Je vous demande pardon ?

Lori : Vous avez bien entendu. Cette organisation a été créée par ma confrérie au dix-septième siècle, afin de toujours avoir des adorateurs du Démon à disposition. Depuis, nous avons toujours veillé sur elle, de loin.

Staffelli : Bon. Savez-vous quel intérêt le Diable retire de ce pacte ? Que fait-il des âmes des antipapes ?

Lori : Difficile à dire. Ses plans aussi sont impénétrables. Parfois il empêche à jamais l'antipape de mourir, parfois il le fait se suicider très vite. Les objectifs à long terme sont peu clairs.

Staffelli : Et que se passerait-il si un nouvel antipape n'était pas élu ? Ou si un antipape refusait de donner son âme ?

Lori : Dans ce cas le pacte serait rompu et ses effets annulés. L'Histoire serait immédiatement réécrite, les Daevites envahiraient l'Occident en 1410.

Staffelli : D'accord. [Silence. Staffelli écrit sur son ordinateur.] J'ai une dernière question : d'où viennent les affiches qui indiquent chaque année la localisation de SCP-535-FR dans Avignon ? Satan crée des jeux de piste sur son temps libre ?

Lori : [Secoue la tête] Pour des raisons évidentes de sécurité et de morale, nous interdisons aux antipapes de quitter Avignon. Un rituel annuel de sa Sainteté garanti en principe que l'antipape ne puisse ni sortir de l'enceinte ni adresser la parole à des non-satanistes. Malheureusement, quand il y a trop de personnes dans la ville, l'antipape peut parvenir à créer une faille pour discuter avec un non-initié. Nous travaillons à supprimer cette faiblesse.

Staffelli : D'accord. Merci pour ces explications. Je dois en référer à ma hiérarchie concernant la suite de cette affaire.

Lori : Je comprends. Nous en avons donc fini ?

Staffelli : En effet. Vous serez informée de la décision finale dès qu'elle sera prise.

Lori : Très bien. Bonsoir alors. Que Dieu vous bénisse.

Staffelli : Bonsoir madame.

< Fin de l’enregistrement >

Suite à cet entretien, le Dr Staffelli s'est déclaré favorable à ce que SCP-535-FR soit confié à la CCSG.

En application de l'accord diplomatique "Fondation-Georges" et afin d'entretenir de bonnes relations avec le Vatican, le Conseil O5 a voté le 16/09/2021 en faveur de l’allégement de la surveillance de SCP-535-FR. Dorénavant, l'objet est considéré sous la responsabilité de la CCSG. Une rencontre biennale avec un représentant de la CCSG doit être effectuée afin de s'assurer de son bon confinement.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License