SCP-534
notation: +3+x
misplacedblood.jpg

SCP-534-2 (centre gauche), SCP-534-1 (tout autour) (20x)

Objet # : SCP-534

Classe : Euclide

Procédures de Confinement Spéciales : Toutes les instances de SCP-534-1, -2, et -3 doivent être conservées dans une salle de confinement hermétique à revêtement plastique. L'entrée dans la salle de confinement doit être effectuée par le double sas. Ce double sas doit disposer de puissants désinfectants. Tous les membres du personnel pénétrant la chambre de confinement de SCP-534 sont tenus de porter des combinaisons de protection contre les risques biologiques de catégorie III.

Description : Bien que les mécanismes mis en œuvre par les entités pour se maintenir en vie n'aient pas été totalement compris, il semble que SCP-534 soit un groupe de plusieurs globules et de fragments de cellules dont la taille aurait augmenté plusieurs centaines de fois. Les composants de SCP-534 ont été répartis en trois classes : SCP-534-1 (érythrocytes ou globules rouges), SCP-534-2 (leucocytes neutrophiles ou globules blancs) et SCP-534-3 (thrombocytes ou plaquettes). Tous les échantillons de SCP-534 semblent avoir la capacité de survivre en "flottant" dans l'air, et sont affectés par les courants atmosphériques. Les concentrations d'instances correspondent aux concentrations de globules dans un sang normal, avec environ 97% de SCP-534-1. Aucune instance de SCP-534 ne requiert de substance nutritive.

SCP-534-1 agit comme un érythrocyte normal et mesure 1,7 mm de large. Il absorbe l'oxygène de l'air environnant. Lorsque qu'il entre en contact avec des cellules vivantes d'un autre organisme, SCP-534-1 va diffuser activement de l'oxygène dans son organisme. À cause de la taille de SCP-534-1, la saturation est fréquente. Quand SCP-534-1 entre en contact avec des tissus vivants, il en résulte souvent un empoisonnement à l'oxygène, entraînant la mort des tissus. SCP-534-1 parait avoir une espérance de vie illimitée.

SCP-534-2 fait habituellement 2,2 mm de diamètre et procède à une phagocytose sur toute substance organique avec laquelle il entre en contact. Des échantillons de l'air de la zone de confinement se sont révélées dépourvues de pathogènes à 99,9%. Les sujets entrant en contact avec un grand nombre de SCP-534 rapportent une irritation de leur peau ayant pour cause la destruction de leur épiderme par SCP-534-2. Une exposition continue à SCP-534-2 entraîne la perte du sujet, qui est "dévoré vivant". SCP-534-2 meurt normalement. Les restes sont consommés par d'autres instances de SCP-534-2.

SCP-534-3 mesure généralement 0,5 mm de diamètre. Il produit des protéines normales dès qu'il est perturbé, causant la coagulation de plusieurs SCP-534-1 autour de lui. Les tailles de caillots observés vont jusque 3 cm de long. Les sujets restant dans une zone avec un grand nombre de SCP-534-3 et SCP-534-1 se couvrent de caillots en 1 heure. Inhaler des instances de SCP-534-3 et de SCP-534-1 simultanément s'avère mortel. Comme SCP-534-1, SCP-534-3 paraît avoir une espérance de vie illimitée.

SCP-534 fut découvert initialement pas le personnel de la Fondation dans le secteur Biologie des Laboratoire Prométhée, avec des notes indiquant sa création comme "un remplacement de toutes les transfusions sanguines." Bien que SCP-534-2 se multiplie rapidement, SCP-534-1 et SCP-534-3 sont incapables de se reproduire et ne sont disponibles qu'en quantités limitées. Actuellement, il n'existe aucun moyen de reproduire SCP-534-1 ou -3, il est donc conseillé aux membres du personnel d'être prudent lors des manipulations.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License