SCP-532
notation: +1+x

Objet # : SCP-532

Classe : Keter

Procédures de Confinement Spéciales : Des procédures de confinement pour danger biologique standard doivent être suivies pour toutes les recherches sur les échantillons de SCP-532. Les échantillons doivent être gardés à une température constante de -8°C. Tout membres du personnel rencontrant des instances de SCP-532 en dehors des possessions de la Fondation doivent trouver un abri au plus vite et contacter le Dr. ██████████.

Description : SCP-532 est une bactérie pathogène ayant une composition similaire à Pseudomonas oryzihabitans. SCP-532 montre une tolérance supérieure aux faibles température, ainsi qu'un pic de reproduction à -25°C. La gamme de tolérance maximum de SCP-532 est approximativement -52°C à -5°C. Par ailleurs, SCP-532 montre plusieurs mécanismes pour faire face aux hautes températures.

De nombreuses petites flagelles tapissent la membrane cellulaire, permettant à SCP-532 d'être transporté par les courants atmosphériques dans la haute stratosphère et la basse mésosphère. En raison d'un manque de source d'énergie, SCP-532 entrera dans une phase d'hibernation pour une période de temps indéfinie dans l'atmosphère.

SCP-532 sortira de son état d'hibernation lorsqu'il détecte des courants atmosphériques chauds venant de la troposphère.
SCP-532 rétractera plusieurs de ses flagelles et descendra à l'intérieur de la troposphère. La chaleur provenant de la troposphère cause généralement à plusieurs instances de SCP-532 une formation en "bloc", visiblement similaire à un flocon de neige. Si la chaleur provenant de la troposphère est supérieur à 0°C, SCP-532 va typicalement mourir avant d'atteindre la surface de la Terre. Les instances de SCP-532 qui atteignent n'importe quelles matières inorganiques ou un organisme non-exothermique vont étendre leurs flagelles pour être porté par les courants atmosphériques et remonter dans la troposphère supérieure.

engelure.jpg

Infection initiale de SCP-532. Notez la ressemblance avec une engelure.

SCP-532 est couvert d'une substance chimique qui réagit avec les lipides des membranes cellulaires d'un organisme exothermique pour créer une réaction endothermique. Ceci tue simultanément les tissus voisins et fournit une température appropriée à la reproduction de SCP-532. Les victimes de SCP-532 le décrivent d'une façon similaire au froid ressentit lorsqu'un flocon de neige entre en contact avec la peau humaine.

SCP-532 montre une tendance a décomposer et ingérer le derme, et n'entrera pas dans le corps tant que le derme environnant n'aura été couvert. SCP-532 entrera alors dans le système sanguin, causant des dommages majeurs au système circulatoire dû à la congélation et à la crystallisation ultérieure des molécules d'eau. Typiquement la victime mourra de perte de sang.

Après la mort d'une victime hôte, SCP-532 migrera dans la troposphère supérieure.

SCP-532 montre un taux de mortalité de 98% lorsqu'il n'est pas traité, 100% si SCP-532 est "tombé sur la langue". Le traitement des victimes de SCP-532 peut être conduit par l'exposition d'eau chauffée à 20°C ou plus ; cependant, cela aboutit à des dégats tissulaires massifs sur les zones affectées. Les cas extrêmes d'infection de SCP-532 peuvent requérir l'amputation des membres affectés.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License