SCP-525
notation: +2+x
eyeball.JPEG

SCP-525 en possession d'un œil de Classe-D.

Objet # : SCP-525

Classe : Euclide

Procédures de Confinement Spéciales : En dehors des conditions de test, les éléments individuels composant SCP-525 doivent être stockés dans des conteneurs scellés séparés entre eux. Pas plus de six éléments ne peuvent être contenus dans la même pièce ou à moins de quinze mètres d’intervalle les uns des autres. Tous les éléments actuellement existants sont recensés dans le Site de Stockage-23 aux casiers ██ à ██.

Seules les membres du personnel de Classe-D sont autorisés à manipuler SCP-525. Tout le personnel encadrant doit porter des lunettes de protection durant les expériences.

Description : SCP-525 consiste en plusieurs pattes d’arthropodes disjointes d’environ 10 à 15 cm de longueur. L’identification ADN s’est révélée non concluante, mais le rapprochement le plus probant jusqu'à présent a été fait avec l’araignée recluse brune ou Loxosceles reclusa. L’extrémité de chaque patte se termine en plusieurs petits crochets capables de perforer la chair. SCP-525 est recouvert de poils courts et fins assez fragiles.

Lorsqu’il est seul ou à proximité de moins de six autres entités, SCP-525 est inerte. Lorsque huit éléments de SCP-525 sont mis à portée (approximativement 0,6 m) les uns des autres, les pattes vont immédiatement se regrouper pour former une seule entité, dénominée SCP-525-1. À cette étape, sa vitesse de locomotion est considérablement augmentée et il tentera d’entrer en contact avec l’être humain, ou une espèce similaire, le plus proche (voir Addendum #525-A).

Lorsqu’un animal approprié est trouvé, 525-1 grimpe directement vers l’œil de ce dernier. Après s’être centrées au-dessus d’une orbite, quatre pattes bloqueront la paupière tandis que les autres extrairont l’œil. Malgré la rapidité du mouvement de 525-1, un soin particulier est pris pour ne pas endommager l’organe durant l’opération, [DONNÉES SUPPRIMÉES] tranchant les nerfs optiques ainsi que la veine centrale de la rétine. Une fois que l’œil est libéré de l’orbite de son propriétaire, 525-1 implantera chacune de ses extrémités dans l’œil. Une observation plus approfondie montre que les crochets maintiennent efficacement la patte en place.

S'il n'est pas retiré, 525-1 déposera ce qui semble être des œufs dans l’orbite de son hôte avant de redescendre (voir Document #525-A).

En la possession d’un œil, 525-1 cesse son hostilité et ses mouvements semblent devenir plus maladroits. Curieusement, 525-1 ne répond pas aux stimuli visuels, ce qui suggère un abandon de la vue. La dissection d’un œil de chimpanzé capturé et conservé durant une semaine par 525-1 a révélé la formation de [DONNÉES SUPPRIMÉES]. Au fil du temps, l’œil se déshydrate et adopte finalement la même couleur rougeâtre qu'arbore 525. À la suite de deux ou trois semaines, 525-1 abandonnera son œil et commencera la recherche d'un autre.

Addendum #525-A : 525 réagit à la plupart des mammifères de grande taille ou de dimension modérée. Les reptiles, poissons et oiseaux ont provoqué peu de réponses. Lorsqu’il a été exposé à un Crocodylus acutus, 525-1 échoua son extraction mais réussit, toutefois, à aveugler l’animal. Par la suite, aucune entités de 525, même celles qui n'étaient pas présentes lors de l'expérience initiale, n'a réagi face aux crocodiles.

Document #525-A : Journal d’observation du sujet D-1548 après exposition à 525-1. Compte-rendu effectué par le Dr. Weiss, daté du ██/██/20██.

  • Semaine 1 : Une équipe médicale est affectée au suivi de D-1548. Quatorze ovoïdes ressemblant à des œufs de grenouilles opaques sont découverts incrustés dans les muscles oculomoteurs. Trois en sont retirés et envoyés au laboratoire de recherche. D-1548 est placé sous quarantaine.
  • Semaine 2 : Les blessures de D-1548 cicatrisent normalement. Les œufs présentent de légères enflures. D-1548 n’expose aucun signe d’inconfort. Les œufs contenus en laboratoire ont fondu.
  • Semaine 3 : D-1548 se plaint d’une "douleur fantôme" dans son orbite. D-1548 réclame un miroir afin d’inspecter la blessure (demande refusée). Les tissus musculaires ont complètement cicatrisés et dissimulent désormais les œufs.
  • Semaine 4 : D-1548 retire avec vigueur ses bandages et tente de fouiller son orbite ; il est maîtrisé avec succès. Vingt-quatre jours après l’exposition initiale, onze éléments complètement formés de 525 jaillissent de l’orbite de D-1548 et entament une fusion [DONNÉES SUPPRIMÉES].
Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License