SCP-510
notation: +2+x
lightmate%20%2819%29.jpg

SCP-510 en cours de "Stade 2" chez un sujet.

Objet # : SCP-510

Classe : Keter

Procédures de Confinement Spéciales : Les instances de SCP-510 doivent être traitées comme des substances infectieuses de Niveau 1, et ne doivent pas être manipulées par qui que ce soit sans combinaison de type Hazmat autonome. Tout membre du personnel interagissant avec SCP-510 doit être placé sous surveillance pendant une durée d'un mois suite à l'interaction. Toute infestation de SCP-510 doit être immédiatement placée sous quarantaine, et la zone environnante doit être stérilisée.

Les unités de confinement doivent posséder des joints étanches à l'air à tous leurs points d'accès. L'accès du personnel doit s'effectuer par un double sas, comportant une douche chimique à chaque étape. Des robots commandés à distance doivent être utilisés lorsque cela est possible lors des interactions avec SCP-510, et tout matériau ayant interagi avec SCP-510 doit être stérilisé et placé sous quarantaine pendant une durée d'un mois suite à l'interaction. Les joints étanches doivent être inspectés et réparés de façon hebdomadaire.

Tout membre du personnel présentant un niveau anormalement élevé de fatigue, d'assoupissement ou d'épuisement doit être placé sous quarantaine et testé pour détecter toute infestation. Dans le cas d'une infestation de plusieurs sujets, une quarantaine totale du site doit être déclenchée.

Description : SCP-510 s'est jusqu'ici avéré difficile à identifier complètement. Il s'agit peut-être d'une forme de micro-organisme, ou d'une forme de "nanogène". Les particules composant SCP-510 semblent entourées d'un champ causant un effet de "flou" même sous un puissant grossissement microscopique. Les tests ont présenté des résultats extrêmement variés, et les échantillons présentent simultanément des caractéristiques d'une matière organique et non-organique, ainsi que les propriétés d'un solide, d'un liquide et d'un gaz. La recherche actuelle considère SCP-510 comme une forme de moisissure ou de virus, en raison de sa réaction aux fortes chaleurs et à la stérilisation chimique.

SCP-510 infeste les substances douces telles que certains tissus, les plumes, la fourrure ou la mousse, et a la capacité de rester en sommeil pendant des années à l'intérieur de ces substances. Si SCP-510 rencontre des ondes delta, typiquement émises par les humains en phase de sommeil, SCP-510 "s'active", et commence à infester toute forme de vie organique avoisinante. L'infestation suit une progression typique (voir Addendum 84-B : Symptômes et Progression), se terminant le plus souvent par la "mort" des sujets infestés après 4 à 6 jours.

SCP-510 semble préférer infester les formes de vie mammaliennes, et principalement les êtres humains. Les tentatives visant à infester artificiellement d'autres formes de vie n'ont rencontré qu'un succès très limité. De possibles applications pratiques de SCP-510 et de sa capacité à maintenir en vie des sujets artificiellement sont en cours d'étude. Des températures très élevées et des substances fortement acides sont capables de "dissoudre" les particules de SCP-510. Les particules dissoutes de cette manière ne laissent aucun résidu détectable derrière elles.


Addendum : Document 84-B : Symptômes et Progression

Stade 1 : Infestation
Symptômes : Épuisement, fatigue, somnolence, indolence générale, yeux irrités, mal de tête généralisé.

Description : SCP-510 commence à former des extrusions semblables à des dards, qui s'ancrent dans la peau. Ces extrusions continuent à pousser à travers la peau, jusqu'à entrer en contact avec les principaux organes et systèmes vitaux au bout de 8 à 24 heures. Les sujets se sentent progressivement de plus en plus fatigués au cours du processus, et recherchent des endroits tranquilles et sombres afin de s'y endormir.

Stade 2 : Manifestation Initiale
Symptômes : Coma profond, formation de "coussins" de SCP-510 sur le corps, invasion progressive des systèmes biologiques (nerveux, cardiovasculaire, respiratoire, etc.)

Description : SCP-510 forme de larges excroissances en forme de coussins sur le corps. Ces excroissances sont chaudes et émettent une douce lumière, avec une texture décrite comme "de la peluche en microfibre". Les sujets tombent dans un profond coma, et ne répondent plus à aucun stimulus extérieur. SCP-510 commence alors à "prendre le contrôle" des systèmes biologiques, obligeant le sang, l'activité neurale et même l'oxygène à traverser les excroissances avant de revenir au sujet. Il a été observé que les sujets à ce stade entrent dans un état de rêve plus prononcé que le sommeil de type MOR classique.

Stade 3 : Manifestation Totale
Symptômes : Dépendance totale à SCP-510 pour toutes les fonctions biologiques. "Fusion" de la peau avec SCP-510. Réduction progressive de l'activité mentale.

Description : SCP-510 prend totalement le contrôle de toutes les fonctions biologiques de son hôte. Tout dégât infligé aux excroissances à ce stade résulte en la mort immédiate de l'hôte, les excroissances étant à ce stade responsables de toutes les fonctions biologiques du corps. Une forme d'atrophie accélérée s'amorce, les structures musculaires et osseuses commençant à s'affaiblir et à rétrécir, et la plupart des organes cessant de fonctionner. Les sujets perdent environ 44% de leur masse corporelle pendant ce stade. SCP-510 fusionne également directement avec la peau, remplaçant les extrusions initiales par davantage d'excroissances. Le cerveau commence à ralentir son activité, et n'enregistre aucune douleur ni aucune conscience de ces changements, présentant une stimulation élevée des régions associées à la satisfaction et au confort.

Stade 4 : Conversion
Symptômes : Croissance rapide de SCP-510. Réduction importante de la masse physique de l'hôte. Absorption des organes vitaux et des tissus par SCP-510. Cerveau de l'hôte dans un état de "rêve profond".

Description : SCP-510 commence à compromettre la structure basique du corps, "absorbant" les organes, la peau, les os et les muscles. La masse du sujet est réduite à un dixième de son volume initial, ne laissant que quelques tissus ainsi que le cerveau. Le cerveau entre dans un état qualifié de "rêve profond", dans lequel l'activité cérébrale est réduite à un niveau suffisant pour que le sujet soit déclaré légalement mort. Cependant, l'activité continue bel et bien, et semble indiquer qu'une certaine conscience de l'environnement immédiat continue d'être présente. Le fait est remarquable, compte tenu du fait que la plupart des hôtes à ce stade ne possèdent plus que leur cerveau, leur colonne vertébrale et quelques fragments de tissus isolés dans les excroissances de SCP-510.

L'activité à ce stade semble initialement localisée dans les régions associées à la satisfaction et au confort, mais se relocalise peu à peu dans les régions associées à la peur et au danger au fur et à mesure de la conversion. SCP-510 commence à se dissoudre en particules individuelles à la surface des excroissances.

Stade 5 : Absorption et "Pollinisation"
Symptômes : Absorption des tissus restants. Dissolution de SCP-510 en particules individuelles.

Description : SCP-510 absorbe les tissus restants, y compris le cerveau, au cours d'une période de 12 à 14 heures. Les scanners cérébraux montrent à ce stade un niveau d'activité élevé, correspondant à une peur ou une douleur extrême, qui sont progressivement remplacées par un état de relaxation à mesure que le cerveau est absorbé. Après absorption complète, SCP-510 commence à se dissoudre en particules individuelles, avec une dissolution totale au bout de trois heures. Les particules flottent ensuite dans les airs, jusqu'à entrer en contact avec une surface réceptive.

Auteur original : Dr GearsDr Gears
Source Originale : The SCP Foundation
Date : 04/03/2009
Lien : SCP-510

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License