SCP-5060
notation: +6+x
blank.png
SCP5060.jpg

SCP-5060 vu depuis une sonde de la Fondation SCP. Les nombreux satellites de SCP-5060 ont été numériquement supprimés.

Objet # : SCP-5060

Classe : Euclide

Procédures de Confinement Spéciales : Le confinement physique de SCP-5060 est actuellement impossible. De ce fait, les efforts de la Fondation doivent se concentrer sur une réduction de la connaissance de SCP-5060 de la part du public.

Les Agents de la Fondation dans l'Union Astronomique Internationale doivent rapporter toute enquête scientifique en cours concernant l'étoile HD 4560. Un robot d'indexation de la Fondation (I/O-APHRODITE) doit surveiller les communautés en ligne à la recherche de discussions ou de médias concernant SCP-5060. La FIM Gamma-5 ("Diversion") doit enquêter sur ces discussions et décider au cas par cas d'administrer des amnésiques à ses protagonistes ou d'élaborer un scénario de couverture.

Le Projet Heimdall emploie actuellement des sondes d'exploration modifiées dans l'objectif d'étudier SCP-5060. Ces sondes sont équipées d'une série de capteurs avancés et de systèmes de propulsion à vitesse supraluminique rétro-conçus à partir de l'étude de SCP-2117. Les objectifs secondaires de la mission sont en attente d'approbation ; celle-ci dépend de la maîtrise du voyage interstellaire par les habitants de SCP-5060.

Description: SCP-5060 est une exoplanète terrestre en orbite autour de l'étoile HD 4560. Il dispose d'un rayon et d'une masse équivalents respectivement à 0,95 et 0,9 fois ceux de la Terre. Les sondes de la Fondation ont déterminé que l'atmosphère de la planète était composée de dioxyde de carbone, d'azote, d'argon et de dioxyde de sulfure. En raison de la densité de l'atmosphère, la surface de la planète ne peut être observée à la lumière visible depuis l'espace. À l'heure de l'écriture de ce rapport, les tentatives de faire atterrir des sondes sur la planète ont toutes résulté en une perte des communications avec les sondes lors de l'entrée dans l'atmosphère de SCP-5060.

SCP-5060 a un nombre inhabituellement important de satellites pour sa taille, 1 260 en janvier 2020. Chaque satellite est à peu près sphérique, dispose d'un rayon moyen de 50 km et est situé dans l'orbite synchrone de SCP-5060. Tous les 15 à 26 ans, SCP-5060 éjecte ou lance un nouveau satellite par un mécanisme inconnu qui s'établit dans une orbite similaire.1 De ce fait, il est supposé que SCP-5060 abrite une certaine forme de civilisation extraterrestre.

L'examen de ces satellites par les sondes de la Fondation a déterminé qu'ils étaient principalement composés de marbre, de granite et de quartzite recouverts d'un polymère transparent. Chaque satellite contient une chambre centrale creuse. L'excavation à distance de ces chambres a mis au jour des milliers de sphères ferreuses à l'intérieur de petites cavités. Ces sphères contiennent une fine poudre constituée de carbone, de calcium, de phosphore et d'autres traces.

L'utilisation des sondes de la Fondation provoque occasionnellement une réponse agressive de SCP-5060, sous la forme d'une balle ferreuse tirée à 0,1 c. Ces attaques ont le plus de chances de se produire lorsque les sondes d'excavation tentent de récupérer des matériaux des satellites. À ce jour, aucune sonde ne s'est échappée ou a survécu à une telle attaque, et l'énergie du projectile rend une récupération ultérieure impossible.

Les tentatives visant à établir un contact radio à distance avec les habitants de SCP-5060 n'ont rencontré aucun succès ; aucune forme d'émission ou de télécommunication n'est détectable sur la surface de SCP-5060. Les propositions concernant des stratégies additionnelles visant à déterminer les capacités technologiques/biologiques des habitants de SCP-5060 sont actuellement en cours d'approbation.

Addendum : Mise à Jour 03/03/2020

À 08:00 TUC, les satellites de défense du Projet Heimdall ont détecté des corps extraterrestres en approche, qui percutèrent la Terre dans un intervalle de temps d'une demi-heure. Une série de 28 projectiles fut récupérée de plusieurs endroits d'impact dans le monde. Ces endroits incluaient :

Les membres de la FIM Gamma-5 ont été mobilisés afin de réduire les retombées sur le public de ce tir de barrage, en utilisant un scénario de couverture impliquant une pluie de météores auparavant inconnue.

L'examen de ces projectiles a révélé qu'ils étaient similaires à ceux lancés sur les sondes de la Fondation depuis SCP-5060. Chaque projectile disposait d'un centre creux et contenait l'une des 27 sondes de la Fondation auparavant supposées avoir été perdues dans l'atmosphère de SCP-5060. De plus, le vingt-huitième projectile contenait une copie en fer du Disque d'Or du Voyageur, sur lequel toute imagerie d'humains a été effacée. Une gravure additionnelle est présente sur le disque dans un langage incompréhensible. La manière par laquelle les habitants de SCP-5060 sont entrés en possession de cet objet est inconnue, puisque ni Voyager I ni Voyager II n'ont voyagé à proximité de SCP-5060.

L'analyse de la trajectoire des projectiles à partir de données réunies par les satellites du Projet Heimdall a suggéré que leur origine était la planète Vénus. Les tentatives des services de la Fondation visant à enquêter à la surface de Vénus à la recherche de potentielles colonies d'habitants de SCP-5060 ont rencontré les mêmes échecs que l'enquête sur SCP-5060, avec des pertes de communication avec les sondes lors de leur entrée dans l'atmosphère de Vénus.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License