SCP-4996
notation: +1+x

medium.jpg

SCP-4996 dans son habitat naturel avant le confinement.

Objet # : SCP-4996

Classe : Euclide

Procédures de Confinement Spéciales :
Les zones résidentielles du comté de La Paz, en Arizona, doivent être couvertes par de vastes réseaux de vidéosurveillance. Les agents de terrain sur place doivent détecter et signaler toute observation de méditation de masse. Des historiens et des anthropologues spécialistes de l'Asie du Sud-Est doivent être consultés afin de localiser les documents écrits par les instances de SCP-4996-1, allant des graffitis aux publicités.

SCP-4996 doit être contenu dans une enceinte botanique déguisée en entrepôt. Des casques antibruits doivent être fournis au personnel sur place. En cas d'exposition aux propriétés anormales de SCP-4996, ces effets doivent être contrecarrés par l'administration d'amnésiques appropriés et le suivi d'une formation linguistique appropriée afin de réorienter progressivement les personnes concernées vers leur langue maternelle. Les instances de SCP-4996-2 doivent être stockées à l'intérieur d'une enceinte zoologique standard.

Description : SCP-4996 est un Juniperus osteosperma1qui produit des vocalisations mémétiques en Baic2. En dehors de cela, l'arbre est non-conscient et ne possède pas d'autres caractéristiques anormales.

SCP-4996 a été découvert près d'une maison dans le comté de La Paz, en Arizona, faisant office d'habitat arboricole. Des agents de terrain ont signalé l'existence de l'anomalie à la Fondation après avoir suivi des témoignages de civils à propos de "murmures et de mantras étrangers" se faisant entendre dans les alentours. Bien que les témoins n'aient pas cerné les phonèmes associés aux vocalisations de SCP-4996, ils ont saisi les connotations et les représentations mentales des dialogues énoncés, lesquels traitent de la symbiose des parasites et des arbres. Par exemple, si un sujet de SCP-4996 affecté (ci-après nommé SCP-4996-1) ne saisit pas le sens d'un mot spécifique, il émet de premières suppositions à partir de sons et d'images issus de son environnement.
Le sujet tentera de lier ces récits entre eux à l'aide de ces souvenirs segmentés tout en les mettant en corrélation avec le mot jusqu'à ce que le tout forme un récit unifié.
Les sujets SCP-4996-1 deviennent progressivement incapables de réguler leur température corporelle, subissent des chocs électriques à la colonne vertébrale et présentent des signes précurseurs de la maladie de Parkinson. À long terme, cela provoque divers effets dont les manifestations comprennent :

  • dépersonnalisation
  • déréalisation
  • hallucinations visuelles et auditives
  • sensibilité accrue au son et à la lumière
  • auto-identification à titre de membre de l'espèce du Juniperus osteosperma3

Par la suite, les sujets comprendront instinctivement les détails spécifiques concernant la symbologie des spirales ūrṇā, et leur relation avec les vertus spirituelles et les hôtes qui garantissent la réincarnation.

Les images conformes à l'iconographie tibéto-birmane sont recueillies par le biais de comptes-rendus audio et d'archives manuscrites recueillies auprès d'instances de SCP-4996-1. Apparemment, ces personnes deviendront complètement incapables de communiquer, autrement que par un fredonnement à basse fréquence4.

La biologie des instances de SCP-4996-1 est susceptible de se métamorphoser pendant la méditation. Le processus commence lorsqu'un orifice de 2 cm se se forme sur le front d'un SCP-4996-1. Après cela , le sang et les tendons sont expulsés de l'orifice jusqu'à ce que SCP-4996-1 s'inverse entièrement en une masse en spirale d'environ 8 m de longueur, désignée SCP-4996-2. Les fréquences émises dérivées d'une instance SCP-4996-2 correspondent à celles de SCP-4996.

Les scanners TEP5 et la dissection révèlent que ces entités accumulent des niveaux élevés de sérotonine sur les couches étendues de chair qu'elles forment ce qui, à ce stade, agit comme un système limbique complexe. Cette influence biologique élève SCP-4996-2 à un niveau de confiance élevé. Dans un état élevé, les instances de SCP-4996-2 s’adaptent arbitrairement aux plates-formes fixées verticalement. Ils tenteront d'imiter une réplique de SCP-4996 mais ne parviendront pas à reproduire ses branches. Par la suite, leurs corps flasques et gélatineux se tortilleront, peut-être parce qu'ils n'ont pas réussi à maintenir cette position, comme le suggèrent les principaux parasitologues. Les tentatives ultérieures donnent des résultats similaires.


En utilisant un lexique approuvé par l'ASIA pour la traduction, les transcriptions suivantes sont réalisées à partir de Stephen Milton alors qu'il était en phase finale de transformation.


Extrait du journal décrivant la nature du phénomène SCP-4996.

Les roues ne tournent que dans des régions non liées,
Si profond le chemin centripète fut trouvé.
L'emblème mélodieux chante sans temporalité,
Une chose cyclopéenne, paradigme sacré.


Réflexions sur les pratiques courantes de méditation.

… les pratiques de méditation guidée font l'objet d'un examen minutieux si elles suivent une voix inappropriée. Il n'y a que très peu de choses que Youtube et des applications comme Headspace ou quoi-que-ce-soit d'autre peuvent fournir sans vraiment donner une meilleure compréhension du physique. Une parabole que Dixxy et moi avons rencontrée était dans le livre Cessations of Samsara6 qui s'est vraiment intéressé à l'histoire du ver de foie et de la sardine. Tu vois, les poissons sont lisses et toujours flexibles. Ça t'es déjà arrivé d'en attraper un et qu'il te saute des mains ?

C'est la béatitude divine que le poisson expérimente, sautant sur les pierres sur son chemin, sur le nôtre. Nous devons nous détendre et nous tordre pour nettoyer nos chakras, pour ressentir la joie pléthorique. Ascendant. S'écoulant comme une chute jusqu'au corps même ; cet arbre dans la cour arrière de Kennedy, près des Dennys.

Retour aux poissons. Quand on ouvre une sardine, qu'est-ce qu'on voit ? Les os, les tripes, et bien sûr, ces étranges entrailles enchevêtrées qui ressemblent à des vers intestinaux. Je vous le demande, Enfants de l'Écorce Torsadée, méditez sur celle-ci. Et s'il s'agissait de la même chose ? Et si le symbole sacré de la Tranquillité n'était que beaucoup, beaucoup de vers… Peut-être, à une plus grande échelle, nous aussi peuplons une partie de la grande Sūtra. Comme une voix, comme un chant, jamais mourant.


Manuscrit du sermon prononcé par Stephen Milton.

Chaque jour nous fuyons plus loin de la Grande Roue dans le ciel. Combien de membres de notre famille méditent encore sous un arbre Bodhi au lieu de s'amuser et de jouer avec leurs appareils électroniques ! Quand, en tant que parents, N'avons-nous pas fait une pause au travail, nous sommes-nous assis avec eux et leur avons lu à haute voix les Perspectives Libératrices. Pour qu'ils sachent pour le numéro quatre. Que la souffrance est causée par le désir. Que le besoin d'identité cause plus de souffrance. Que c'est la peur d'être laissée pour compte et d'être jetée dans la poussière qui nous retient.

Je te demande, mon troupeau, de te tenir par la main et de tisser, tresser, nouer et courber à l'image du Nirvana nos nouveaux êtres. Pour que nous puissions suivre son chant. Pour que nous soyons libres comme nos ancêtres tissés de mots….


Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License