SCP-495-FR
notation: +21+x
blank.png
fonderie.jpg

Lieu de création supposé de SCP-495-FR-A.

Objet no : SCP-495-FR

Niveau de Menace : Rouge

Classe : Sûr

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-495-FR-A est actuellement conservé dans un casier en accès interdit du Site Ayin, protégé par une demande d'accréditation de Niveau 3 ou plus. Toute demande de test sur SCP-495-FR-A doit être approuvée par le Directeur de Site en fonction et conduite sous la surveillance d'un chercheur de Niveau 3 ou plus. Les tests et explorations liés à SCP-495-FR sont suspendus jusqu'à nouvel ordre.

L'ensemble des portes affectées par SCP-495-FR-B L'instance de SCP-495-FR-B située au Site Daleth doit être surveillée en permanence par des caméras à détection de mouvement supervisées par le pôle de surveillance du site. Tout signe futur d'activité anormale doit être rapportée à l'un des responsables de la Cellule Weil, reconnus à compter du 01/10/2005 comme habilités à demander la suppression de l'instance sans aval extérieur.

Description : SCP-495-FR est la désignation collective d'un ensemble d'anomalies, SCP-495-FR-A, SCP-495-FR-B, SCP-495-FR-C et SCP-495-FR-D.

SCP-495-FR-A est un objet de forme irrégulière constitué d'un alliage de bronze, de fer et d'argent à proportions égales, vraisemblablement le fruit d'un refroidissement mal maîtrisé après façonnement. SCP-495-FR-A agit comme un passe-partout universel, permettant d'ouvrir toute serrure mécanique1 en en adoptant la forme exacte par une métamorphose rapide lorsqu'il en est approché à moins de 40 cm environ. Lorsqu'une porte est ouverte à l'aide de SCP-495-FR-A, elle devient une instance de SCP-495-FR-B.

SCP-495-FR-B est une anomalie spatiale affectant les portes2 en modifiant le débouché spatial de leur embrasure pour les faire ouvrir sur SCP-495-FR-C. La première instance de SCP-495-FR-B a été retrouvée sur le lieu de découverte de SCP-495-FR-A.

Quand SCP-495-FR-A est utilisé sur une porte, toutes les ouvertures de la pièce non anormale sur laquelle elle ouvre disparaitront lorsqu'observées de l'extérieur, se fondant dans les murs et rendant l'espace concerné entièrement hermétique à l'exception de la porte principale. Les espaces comportant plusieurs portes n'ont jamais été affectés lors des tests à ce jour.

SCP-495-FR-C est l'espace extradimensionnel sur lequel ouvrent toutes les instances de SCP-495-FR-B. Lorsque l'une d'elles est franchie, le sujet se trouvera à un endroit fixe, variable d'une instance à l'autre, de cet espace.

prisme-architectural.jpg

Voûte de l'intérieur de SCP-495-FR-C.
(Survoler pour agrandir)

L'intérieur de SCP-495-FR-C a l'apparence d'un palais d'inspirations architecturales hétéroclites, entre styles orientaux à gothiques principalement, et comportant des composantes historiquement inédites. Certaines présentent des similitudes avec des modèles spatiaux non-euclidiens connus et observés par le passé mais aucun ne semble complet ou pleinement correct. Plusieurs structures à l'intérieur de la zone sont incohérentes mais aucune ne démontre directement de propriétés anormales à ce jour.

SCP-495-FR-C ne semble pas posséder d'intérieur et d'extérieur mais se définir lui-même comme un intérieur en soi, en faisant une anomalie spatiale de Type F.

SCP-495-FR-D est une entité hostile de nature inconnue évoluant à l'intérieur de SCP-495-FR-C, ayant déjà causé la perte de 7 membres du personnel lors d'explorations. Des recherches sont en cours pour déterminer la nature exacte de l'entité et les explorations de la zone ont été interrompues jusqu'à nouvel ordre.

Addendum 1

Suite à la découverte de SCP-495-FR-A et quelques expérimentations ayant permis d'établir ses propriétés, plusieurs explorations ont été menées dans SCP-495-FR-C pour réunir davantage d'informations à propos de l'objet.

Exploration 495-FR-1

Première entrée dans la zone anormale. Le personnel d'exploration est muni d'instruments de mesure divers et relève des conditions normales de température et de pression ainsi qu'un niveau de Humes fluctuant à la valeur moyenne légèrement négative. Après la constitution d'un tableau de mesures complet, l'équipe passe à nouveau l'entrée dans l'autre sens et réintègre la réalité-mère sans encombre.

Une première reconstitution de la pièce d'entrée est construite à l'issue de l'exploration sur la base des photographies, échographies et moulages conceptuels pris de l'intérieur.

Exploration 495-FR-2

Le personnel d'exploration pénètre dans la zone avec l'instruction d'en dresser une carte plus complète et de relever toute présence d'éléments anormaux à l'intérieur. L'exploration dure 1 heure et 15 minutes, révélant notamment :

  • Des motifs muraux similaires à des archétypes non-euclidiens connus, notamment une salle entière semblant conçue pour fonctionner selon des principes de géométrie hyperbolique
  • Une fontaine structurée en arcs concentriques, non fonctionnelle
  • Une salle de 57 × 31 × 22 m ornée de lapis-lazuli et d'inscriptions en arabe ancien. Aucun sens cohérent n'a pu être dégagé de celles-ci à ce jour, le texte semblant décousu et composé de mots sans rapport apparent la plupart du temps. Les quelques phrases cohérentes relevées comportent des fautes de grammaire et ne possèdent aucune réelle valeur sémantique.

Exploration 495-FR-3

Malgré l'absence d'anomalies visibles à l'intérieur de SCP-495-FR-C, l'hypothèse est émise que ses dimensions pourraient être anormales et la vérification de sa finitude et de l'uniformité de son échelle spatiale est ajoutée aux objectifs des missions d'exploration. Une proposition est faite pour tenter de perforer l'un des murs "extérieurs", dont l'autre côté n'est accessible par aucune autre pièce ou couloir du palais, mais aucun mur extérieur ne peut être trouvé lors de la première partie de l'exploration. Le test est jugé irréalisable avec les moyens actuellement accessibles et l'exploration reprend.

Après deux heures environ, l'équipe d'exploration arrive devant une arcade de 4 m de haut encadrant les restes d'une porte de chêne orné, brisée et partiellement brûlée sur la face opposée. L'ouverture donne sur un non-espace estimé à 10 × 5 × 3 m de volume.

Les chercheurs chargés de l'analyse des relevés effectués sur place ont émis l'hypothèse d'une déchirure localisée du tissu de la réalité entraînée par l'action d'un plieur de réalité. Les données disponibles ne permettent pas de juger de l'intentionnalité de l'action. SCP-495-FR-C est reclassé comme point de contact sensible de priorité 1 à la demande expresse du Dr Piotr Kuzkin et [DONNÉES SUPPRIMÉES].

Exploration 495-FR-4

L'exploration est lancée pour poursuivre l'objectif de recherche précédent et recenser d'éventuelles autres points anormaux dans la zone. Plusieurs données d'exploration sont collectées avec succès et permettent de compléter la maquette virtuelle du palais mais aucune nouvelle marque anormale n'est mise au jour jusqu'à 1:21:12. À ce moment précis, le contact avec l'équipe d'exploration est coupé et n'est plus rétabli par la suite. L'équipe est présumée perdue sur le terrain 24 heures après.

Les explorations dans SCP-495-FR-C sont suspendues jusqu'à nouvel ordre et la destruction de l'instance originale de SCP-495-FR-A ainsi que de 4 autres d'entre elles situées dans des locaux de niveau de sécurité intermédiaire est ordonnée par le Conseil O5.

Tout signe futur d'activité anormale provenant d'une instance de SCP-495-FR-B doit être rapportée à l'un des responsables de la Cellule Weil, reconnus à compter du 01/10/2005 comme habilités à demander la suppression de la dernière instance de SCP-495-FR-B sans aval extérieur.

Addendum 2

SCP-495-FR-A a été découvert le 12/07/2005 dans une cabane non recensée dans la forêt de la Double suite à un appel de plainte du propriétaire du terrain, menant à une intervention policière puis une prise de contact avec la Fondation SCP avant le placement de l'objet sous scellés. Il fut ensuite confisqué et la Police nationale écartée de la zone de recherche pour isolation des éléments de preuve éventuels.

La cabane est construite en bois de mélèze et mesure 3 m × 4 m × 2 m. Sa fouille révéla les éléments suivants :

  • Literie rudimentaire à même le sol
  • Carnet de notes
  • Divers objets en cuivre
  • Meuble de rangement en bois
    • SCP-495-FR-A
    • Liasse de feuilles de papier humides
    • Encens et herbes
  • Casserole sale, contenant encore des restes de légumes carbonisés

Des extraits du carnet retrouvé ont été étudiés pour tenter d'en retirer des informations utiles sur SCP-495-FR et, même si aucune théorie définitive n'a encore été validée, plusieurs passages ont été jugés matière à hypothèses. Les extraits retranscrits ci-dessous en sont un survol incomplet, demander l'accès au document 495-FR-Alpha pour un accès exhaustif aux scans.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License