SCP-4666
notation: +7+x
blank.png
yuleman-photo%20FINAL.jpg

Une potentielle photographie de SCP-4666 récupérée dans un téléphone sur les lieux de l’Événement Wessnacht #057130. Cliquer pour agrandir.

Objet # : SCP-4666

Classe : Keter

Procédures de Confinement Spéciales : Le trafic internet et les fréquences radio utilisées par les forces de l'ordre doivent être surveillés à la recherche de preuves d'activité de SCP-4666, particulièrement pour les cas de voyeurisme ou de rapports concernant des phénomènes anormaux impliquant des familles avec de jeunes enfants.

S'il est suspecté qu'un Événement Wessnacht est en cours, la Force d'Intervention de Confinement la plus proche doit être déployée pour tenter de confiner SCP-4666. Les Protocoles Standards PDP/VIII Premier Contact Humanoïde s'appliquent.

Toute couverture médiatique de meurtres de familles attribués à SCP-4666 doit être supprimée ou falsifiée pour les faire apparaître comme étant des meurtres suite à une violation de domicile non-anormaux. Les preuves médico-légales et les instances de SCP-4666-A collectées par un organisme extérieur à la Fondation doivent être confisquées. Les témoins doivent se voir administrer des amnésiques.

Description : SCP-4666 est actuellement présumé être une entité humanoïde très âgée d'origine inconnue. Les survivants d'Événements Wessnacht décrivent généralement SCP-4666 comme étant un vieil homme très grand (entre 2 m et 2,3 m) d'origine européenne, d'apparence extrêmement émaciée. L’entité apparaît toujours complètement nue, même quand elle est observée à l’extérieur par des températures très basses.

Bien que la nature et l'étendue de ses propriétés anormales restent incertaines, SCP-4666 semble être capable de se déplacer instantanément ou presque vers n'importe quelle position située au-dessus du 40ème parallèle nord, voire possiblement n'importe où sur Terre.

SCP-4666 entre en période d'activité exclusivement durant une période de 12 nuits consécutives chaque année, de la nuit du 21-22 décembre à la nuit du 1-2 janvier ; cette période est connue comme étant la "phase active" de SCP-4666. Durant cette phase, que l'on appelle "Événements Wessnacht", SCP-4666 apparaîtra à proximité d'habitations situées à un ou plusieurs endroits au nord du 40ème parallèle. Dans tous les cas connus d’Événements Wessnacht, ces habitations partageaient les caractéristiques suivantes : situées en milieu rural isolé, domicile d'une famille avec au moins un enfant âgé de moins de 8 ans, et situées dans une zone enneigée pendant la durée de l’événement.

Les Événements Wessnacht se déroulent de la façon suivante :

Nuits 1-7 : Les enfants rapporteront voir SCP-4666 dans les environs de leur habitation. L'entité sera généralement observée en train d'épier celle-ci à distance, depuis un champ voisin ou à la lisière de la forêt attenante. Dans certains cas, les enfants mentionneront se réveiller la nuit et voir SCP-4666 les regarder dormir par une fenêtre.

Nuits 8-11: Les membres de la famille (incluant les parents) rapporteront des bruits de pas venant du toit ou du grenier. Une odeur particulièrement déplaisante sera également remarquée à l’intérieur de la maison. Aucune cause à ces phénomènes ne sera trouvée. Par conséquent, les parents commenceront souvent à suspecter que leur famille est victime de voyeurisme, ou que leur maison est "hantée".

Nuit 12 : Au cours de la nuit, deux scénarios peuvent se produire:

  • Le premier, et le plus commun, lors duquel SCP-4666 tuera tous les membres de la famille à l'exception d'un enfant âgé de moins de 8 ans, qu'il enlèvera. SCP-4666 infligera des blessures incapacitantes aux membres de la famille pendant leur sommeil, puis les regroupera dans une même pièce de la maison, dans laquelle ils seront tués chacun à la vue des autres. Le mode opératoire varie lors de chaque événement. De plus, la mort sera généralement précédée par des formes de torture, qui semblent avoir des motivations ritualistiques (voir "rapports d'Événements Wessnacht" ci-dessous).
  • Dans le second scénario, qui a eu lieu lors d'environ 15% des Événements Wessnacht répertoriés, SCP-4666 ne fera pas de mal à la famille. Les membres de la famille rapporteront entendre des bruits de pas dans leur habitation, mais aucun signe d'effraction ne sera trouvé. Au matin, les enfants découvriront des cadeaux au pied de leur lit ; ceux-ci s’avèrent être des jouets grossièrement fabriqués à partir de restes d'enfants humains (voir "Rapport des Instances de SCP-4666-A" ci-dessous).

Les critères, s'il y en a, par lesquels SCP-4666 détermine l'issue d'un Événement Wessnacht sont inconnus.

fingerprints7.jpg

Empreinte digitale appartenant à SCP-4666, notez l'agencement unique en double verticille.

Découverte : L'existence et l’activité courante de SCP-4666 ont été détectées pour la première fois en 1974 par le nouveau programme de reconnaissance de signatures inconnues de la Fondation,2 lorsque plusieurs cas de violation de domicile très similaires suivis des meurtres des familles ont été constatés dans tout l’hémisphère nord pendant les nuits du 1er et 2 Janvier.

Des recherches poussées dans les archives civiles et des autorités à l’échelle mondiale ont mis au jour des preuves de possibles Événements Wessnacht lors de presque chaque année précédente, remontant jusqu'à la fin du 18ème siècle (pour une moyenne de 3,1 événements par an). De plus, de nombreux documents historiques semblent décrire les activités de SCP-4666 à des périodes encore antérieures, parfois dès le 2ème siècle de notre ère en Europe et en Russie, ou dès le premier siècle avant J.C. en Scandinavie.

Des empreintes digitales appartenant à la même entité humanoïde ont été découvertes sur les lieux de chaque Événement Wessnacht sur lesquels la Fondation a enquêté. Celles-ci correspondaient avec une empreinte partielle conservée dans du sang séché découverte sur une instance de SCP-4666-A datant de 1873. Les empreintes présentent des caractéristiques inconnues chez l’homme (voir image). Des cheveux blancs semblant appartenir à un être humain ont été récupérés sur les lieux de plusieurs Événements Wessnacht, mais aucun ADN, humain ou non, n’a pu en être extrait.

Addendum 4666-01

Le 02/01/2018, de nombreuses instances de SCP-4666-A ont été découvertes dans une résidence familiale à Hoonah, Alaska, suite à l’Événement Wessnacht #060198. Parmi ces instances se trouvait SCP-4666-A-0960, une poupée grandeur nature grossièrement fabriquée à partir du corps très amaigri d’un enfant humain, sur lequel les modifications suivantes ont été effectuées :

  • Une robe faite de différents morceaux de vêtements sales et décolorés a été cousue autour du corps et à plusieurs endroits dans sa peau.
  • La bouche a été cousue en position fermée par un fil fait de tendons humains, et les lèvres peintes en rouge avec une solution essentiellement constituée de sang humain.
  • Les ongles des mains d’un autre enfant ont été collés sur ceux du corps avec de la résine de pin ; ils ont été peints avec la même solution à base de sang humain. Trois des doigts du corps sont manquants.
  • L’intégralité du scalp a été retiré et remplacé par celui d’un autre enfant avec de long cheveux blonds, cousu directement sur la tête. Les cheveux ont été noués pour former deux nattes.
  • Les deux yeux ont été retirés, et remplacés par deux galets ronds placés dans les orbites vides sur lesquels des yeux ont été grossièrement peints.

Après examen par la famille, il s’est avéré que l’enfant qui servait de base à la poupée était encore en vie, bien qu'inconscient. Les autorités en ont été informées et l’enfant héliporté à l'hôpital régional Bartlett à Juneau, en Alaska, où elle y survécut pendant 18 heures. Deux agents de la Fondation ont été dépêchés sur place et ont pu interroger le sujet (voir "Rapport d’Interrogatoire" ci-dessous). Après la mort du sujet, le corps a été confisqué par les agents et tous les témoins se sont vus administrer des amnésiques conformément à la procédure.

Les analyses ADN ont révélé que le sujet était Ekaterina Morozova, 7 ans, une victime connue de SCP-4666, enlevée le 02/01/2016 dans sa résidence familiale à Dubovka, Russie. L’autopsie révélera que la fillette a été extrêmement mal nourrie pendant les deux ans qui ont suivi son enlèvement, causant un grave retard de croissance (elle ne pesait que 15 kg, pour 90 cm de haut). De nombreuses cicatrices et brûlures sont présentes sur sa peau, et elle a subi deux fractures osseuses (au tibia gauche et au cubitus gauche) qui n’ont pas été réduites et qui ne se sont pas guéries correctement. Ses mains étaient très calleuses. La cause de la mort a été attribuée à une défaillance multiviscérale résultant d’une malnutrition grave et continue.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License