SCP-464
notation: +2+x
blank.png

Objet # : SCP-464

Classe : Euclide

Procédures de Confinement Spéciales : Le Site-53 est un entrepôt construit autour de SCP-464. L'espace intermédiaire entre les murs de l'entrepôt et SCP-464 doit être équipé de détecteurs de mouvements et de caméras stationnaires. Le personnel du Site-53 est composé d'un total de sept gardes dont les équipes alternent. Les êtres nus aperçus à l'intérieur de l'entrepôt doivent être abattus à vue, et les individus habillés dont la présence n'est pas autorisée doivent être détenus pour interrogatoire et examen physique.

Description : Découvert en 19██, SCP-464 est un grand bâtiment situé au milieu d'une ferme près de ███████████, en ██████. Le bâtiment est constitué de dix pièces, l'une d'entre elles occupant 70 % du bâtiment. Les neuf pièces restantes ont une taille et une fonction variables, et occupent deux étages à l'arrière du bâtiment.

La plus grande pièce, désigné "le rez-de-chaussée", contient quatorze (14) grandes machines identiques, chacune étant connectée à une quinzième machine et à la salle de contrôle. Plusieurs de ces machines sont endommagées en raison du manque ou d'un mauvais entretien. Suit ci-dessous une liste complète de leur statut :

#01 – Non-fonctionnelle
#02 – Non-fonctionnelle
#03 - Indéterminé
#04 - Indéterminé
#05 – Dysfonctionnement – Tous les produits tuent sans discernement
#06 – Fonctionnelle
#07 – Non-fonctionnelle
#08 – Fonctionnelle
#09 – Fonctionnelle
#10 – Dysfonctionnement – Produira uniquement une "soupe" biologique contenant plusieurs organes entiers
#11 – Dysfonctionnement
#12 – Fonctionnelle
#13 – Dysfonctionnement – Tous les produits sont comateux et insensibles
#14 – Dysfonctionnement - [DONNÉES SUPPRIMÉES]
#15 – Fonctionnelle

La machine #15 semble être un convertisseur de matériau brut et un distributeur de carburant. Il peut accepter et convertir tout animal, corps ou morceau de corps humain, vivant ou mort. Il doit être au minimum rempli à 15 % pour que les autres machines puissent fonctionner. Tous les produits de SCP-464 doivent être recyclés.

La deuxième plus grande pièce est au rez-de-chaussée et est nommée "Raffinage". Elle fut trouvée la porte verrouillée et bloquée de l'extérieur. Lors de son exploration, il fut découvert à l'intérieur un très grand amas de morceaux de machinerie démontés et détruits, des équipements chirurgicaux cassés variés, ainsi que les restes variés d'animaux décapités et de corps humains. Les animaux n'ont pu être identifié à une quelconque espèce connue. Au sommet de l'amas était assis [DONNÉES SUPPRIMÉES]. Il a depuis été classifié SCP-464-1. La conservation de SCP-464-1 a été jugée dangereuse, celui-ci a donc été détruit, causant un nombre acceptable de pertes. Les restes d'animaux, SCP-464-1, ainsi que toute la machinerie détruite est actuellement en cours d'étude.

L'autre pièce au rez-de-chaussée contient un uniforme militaire standardisé pour homme adulte, ainsi que des tenues civiles variées pour hommes, femmes et enfants. Il fut notamment trouvé sur celles-ci des papiers d'identité pour le [DONNÉES SUPPRIMÉES] local, ainsi que des stocks de █████, des fusils et ████████.

Le premier étage est composé d'un placard, d'une petite pièce contenant deux lits de camp, de latrines, d'un grand générateur fonctionnant à l'essence, et d'une salle d'observation. La salle d'observation surplombe le rez-de-chaussée et dispose d'une grande variété de panneaux de contrôle. Quatorze panneaux contrôlent chacun l'une des machines du rez-de-chaussée. Ils ont été découverts étiquetés en français ainsi :

  • Une étiquette indiquant le numéro du panneau (1-15).
  • 1 interrupteur étiqueté ON/OFF.
  • 1 molette étiquetée Homme/Femme.
  • 1 molette avec les réglages Caucasien, Asiatique, Indien et Africain.
  • 1 molette commençant à 0 et finissant à 75.
  • 1 molette, commençant à 50 et finissant à 125.

Les panneaux #3 et #4 ne peuvent être démarrés. Les molettes des panneaux #5 et #8 sont manquantes. Il fut découvert qu'elles sont réglées respectivement sur Femme, Asiatique, 10 et Homme, Caucasien, 25.

Les expériences avec les panneaux et machines ont permis de découvrir que les machines créent des êtres humains en fonction des réglages. Les réglages "Homme/Asiatique/0/76" résultent en la création d'un nouveau-né asiatique normal, à l'exception d'un tatouage près de la base de la colonne vertébrale représentant [DONNÉES SUPPRIMÉES]. La signification de la dernière molette (50-125) n'était pas initialement connue. Des tests ultérieurs (avec les réglages "Homme/Caucasien/50/50" et "50/51") semblent montrer que ce nombre signifie l'âge auquel les humains ainsi produits mourront d'une défaillance des organes. L'autopsie a montré que ces êtres ressemblent à des humains normaux sous tous les aspects, à l'exception de la présence de [DONNÉES SUPPRIMÉES], dont la raison suspectée est la présence d'une section unique entre l'aire de la mémoire du cerveau et les lobes frontaux. Il fut également noté lors des autopsies que chaque combinaison de sexe et de race ne dispose que d'une séquence ADN, l'âge étant le seul élément à varier pour les résultats.

La production prend vingt (20) minutes, et une fois l'être créé, il reste allongé dans un état comateux ou ressemblant à une transe pour quinze (15) minutes de plus. Si cette période de temps se passe sans interférence, l'être se réveillera et obéira aux ordres donnés par le premier humain qu'il rencontrera. Lors de la période de transe, il est possible de dire à l'être n'importe quelle information factuelle, incluant un nom et une histoire personnelle. Après cela, l'être agira comme si l'information se rapportait à lui-même. Tous les êtres semblent être créés en sachant parler français, espagnol et chinois, ainsi qu'avec des connaissances se rapportant au combat, à l'armement et à l'utilisation de véhicules.

La dissection des machines indique que les humains fabriqués ne sont pas créés d'une manière similaire au clonage ni, d'ailleurs, à la naissance. Les machines semblent plutôt créer chaque partie du corps individuellement, dans un état inactif. Elles sont ensuite assemblées et activées, par des moyens inconnus. Bien que ces machines peuvent être réparées avec des pièces standardisées, la réplication totale d'une machine fonctionnelle a pour l'instant échoué.

Il a été théorisé qu'à une vitesse de production optimale, SCP-464 peut produire jusqu'à 700 individus adultes par jour, en assumant que ████████ ██ de matériaux organiques sont disponibles.

Document 464-1 : Des simulations de guerre incluant trois instances de SCP-464 ont toutes résulté en [DONNÉES SUPPRIMÉES]. Cela bien évidemment si une quantité adéquate de matériaux bruts est fournie, lesdits matériaux pouvant être acquis grâce aux morts, au bétail et aux populations civiles.
Addendum : Les agents ██████ et ██████████ ont été assignés à la recherche de davantage d'instances de SCP-464. Le risque qu'une instance entièrement fonctionnelle tombe dans les mains d'une autre organisation ou d'un autre pays est trop grand pour qu'on l'ignore. — O5-██

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License