SCP-463
notation: +2+x

Objet # : SCP-463

Classe : Sûr

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-463 doit être conservé dans une petite vitrine en verre située dans sa cellule de confinement au Site-██. Si SCP-463 doit être transporté depuis son emplacement actuel, il doit être transporté dans sa vitrine ou dans un autre conteneur. Les chercheurs de la Fondation ne doivent à aucun moment entrer en contact physique direct avec SCP-463. Suite à l’incident du █/██/██, il est fortement déconseillé aux membres du personnel d’apporter n'importe quelle sorte de nourriture dans la cellule de SCP-463.

Description : SCP-463 est une petite cuillère en argent mesurant approximativement 17,5 cm de long et pesant approximativement 153 g. SCP-463 ne présente aucun comportement anormal, à moins qu’il ne soit manipulé par un humain. L'imagerie neutronique, l'IRM et le système d'imagerie [SUPPRIMÉ] n'ont révélé aucun détail sur la structure interne. Toute analyse de SCP-463 est par conséquent limitée à ses effets directement observables.

Les individus qui prennent SCP-463 ont leur colonne vertébrale pliée en arrière à un angle de 90°, juste en dessous de la vertèbre thoracique T6. Cette flexion s'avère généralement fatale, même si certains sujets ont survécu avec une paralysie complète du bas du corps. Son effet sur les humains s’active que le sujet porte ou non des gants isolants ou toute autre protection de ce type ; la seule exigence apparente pour que SCP-463 puisse "plier" son détenteur est que le sujet ait une prise ferme. Les sujets qui ont tenu SCP-463 très faiblement (c'est-à-dire du bout des doigts) n'ont pas été affectés.

Les tests ont montré que SCP-463 ne présentait aucun effet inhabituel lorsqu'il était en contact avec des machines autonomes, des machines contrôlées à distance, des animaux ou des cadavres.

Addendum : Selon le Dr ████, SCP-463 ne plie pas physiquement l'utilisateur, mais est en quelque sorte incrusté d'un déclencheur psychique qui provoque une contraction violente des muscles du dos de l'utilisateur. Cela expliquerait l'absence d'effet de SCP-463 lorsqu'il est manipulé par des sujets non-humains.

Mémo : Consultez les journaux de test SCP-463-█, ██ et ██.

-Dr ████


Journal de test SCP-463-█ :
3:01:25 Le sujet D-4221 est placé à proximité du conteneur non-verrouillé de SCP-463. Les muscles du dos du sujet D-4221 ont été retirés de son corps au cours d'une intervention chirurgicale pour une sténose de la colonne vertébrale.
3:01:53 Le sujet D-4221 a pour instruction de prendre SCP-463.
3:01:58 Le sujet fait l'expérience de la flexion de la colonne vertébrale supérieure.
3:02:06 Le sujet entre en choc neurogène.
3:02:48 Sujet déclaré cliniquement mort. Corps retiré du site de test.


Journal de test SCP-463-█ :
4:15:39 Le fauteuil roulant du sujet D-4279 est placé à proximité du conteneur non-verrouillé de SCP-463. Le sujet D-4279 a déjà eu une fracture complète de la vertèbre C5 et n'a aucune connexion neuromusculaire avec aucun des muscles sous le cou.
4:15:51 Le chercheur, à l'aide d'une pince, place SCP-463 dans la main de D-4279.
4:15:53 Le sujet éprouve une flexion non fatale de la colonne vertébrale supérieure. Des blessures mineures sont causées par une chute de fauteuil roulant.
4:15:58 Sujet retiré du site de test.


Journal de test SCP-463-█ :
4:45:43 Le sujet D-5119 est placé à proximité du conteneur non-verrouillé de SCP-463. Le sujet D-5119 a été paralysé sous la taille par une interaction préalable avec SCP-463.
4:45:48 Le sujet devient très agité et tente de se dégager de la chambre d’essai.
4:45:59 Un garde armé est appelé dans la chambre d’essai pour assurer la coopération de D-5119.
4:46:39 Le sujet D-5119 a pour instruction de prendre SCP-463. Le sujet ne s’y conforme pas.
4:46:45 Le sujet D-5119 a pour instruction de prendre SCP-463. Le sujet ne s’y conforme pas.
4:46:56 Le garde armé demande au sujet D-5119 de prendre SCP-463.
4:47:10 Le sujet subit une flexion non fatale de la colonne vertébrale, autour de la vertèbre thoracique T6. Aucune autre blessure n'est subie.
4:47:20 Sujet retiré du site de test.


Mémo : Il semblerait que SCP-463 exerce effectivement une force directe sur la colonne vertébrale de l'utilisateur. Malheureusement, nous n’avons absolument aucun indice sur la nature de la force. Nous ne savons même pas quel est le couple net. Je pense que la prochaine action à prendre devrait être de tester SCP-463 sur du personnel dont la colonne vertébrale a été retirée. Des tests supplémentaires sont clairement nécessaires.

-Dr ████

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License