SCP-460-FR
notation: +11+x
blank.png

Objet no : SCP-460-FR

Niveau de Menace : Orange

Classe : Keter

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-460-FR ne peut être confiné en raison de sa nature. Toutes les visites dont il fait l'objet sont signalées par un algorithme de surveillance, qui redirige également toute requête entraînant des effets anormaux vers une page où sont affichés des amnésiques de courte durée sous forme d'images. De ce fait, l'algorithme doit être actif en permanence et hébergé sur un serveur sécurisé. Dans le cas d'un dysfonctionnement du programme, des attaques par déni de service effectuées par une équipe spécialement formée doivent rendre le site indisponible le temps qu'une solution durable soit établie.

L’équipe assignée du Département d'Informatique doit veiller à ce qu'aucun moteur de recherche ne permette d'accéder à l'anomalie. Une intelligence artificielle, nommée "WRSS-201", est chargée de traquer et désactiver les virus publicitaires promouvant SCP-460-FR, créés par de potentielles instances SCP-460-FR-1. Un protocole strict doit être respecté pour contrôler les utilisateurs de SCP-460-FR :

  • Toute personne ayant été en contact avec le site mais ne présentant aucun effet anormal doit être surveillée et désinformée, ou se voir inoculer des amnésiques mémétiques sous forme d'images disponibles sur la page de redirection, valables uniquement 1 h après le visionnage de SCP-460-FR.
  • Toute personne ayant réussi à contourner l’algorithme de sécurité et se trouvant affectée par l'anomalie est désormais appelée "SCP-460-FR-1", et doit être traquée puis appréhendée. À l'issue d'un entretien, le sujet peut se voir inoculer des amnésiques de Classe A ou B si aucune fonction cognitive fondamentale n'est endommagée. Dans le cas contraire, l'individu peut être intégré au personnel de Classe D.

Le développeur du site doit être localisé et appréhendé dès que possible. Toute information susceptible de le concerner doit être collectée depuis les pages de documentation de SCP-460-FR et toute autre source d'information capable d'alimenter le dossier d'enquête SCP-460-FR-DEV.

Description : SCP-460-FR est un logiciel disponible en ligne nommé "Backup de Mémoire Humaine", également abrégé en "B.M.H.". Le site est accessible par tous les navigateurs web à l’adresse : https://www.back-up-███████.wtf. SCP-460-FR utilise la syntaxe HTML 5 pour la structure et des feuilles CSS pour l'interface graphique. SCP-460-FR offre à ses utilisateurs un service de sauvegarde de fichiers numériques, stockés dans leur mémoire par des moyens inconnus. Le fichier en question peut être de n'importe quel format de texte, d'image, de vidéo ou audio.

Cette fonctionnalité se révèle cependant largement faillible, car les documents peuvent se corrompre lors du transfert entre les serveurs de SCP-460-FR et la mémoire de l'utilisateur. Le niveau de sécurité de SCP-460-FR ainsi que de ses serveurs, bien qu'amélioré à chaque mise à jour, est jugé insuffisant par la Fondation. En effet, parmi les fichiers échangés lors de la communication entre le sujet et les serveurs, des anomalies supposées être des virus sont susceptibles d'être jointes.

  • Programme de spam : provoque des variations brusques du comportement du sujet consistant en des changements de sujets aléatoires lors d'une discussion, ainsi que des gestes non-contrôlés. Certains sujets ont par exemple déjà menacé le personnel d'appeler la police et demandé de l'aide pour sortir d'une pièce tout en répondant aux questions posées simultanément. De plus, certains bruits de notification semblables à ceux des systèmes d'exploitation Microsoft Windows, Linux Ubuntu et Apple MacOS X sont émis par les individus infectés2.
  • Rançongiciel : le sujet refuse de se montrer cordial envers quiconque à moins d'être nourri en abondance de mets rares et coûteux.
  • Un collecteur de données de navigation : provoque chez le sujet une paranoïa marquée et des actes de violence à l'approche de tout bâtiment ou objet destiné à faire du commerce3.
  • Logiciel espion : le sujet développe une attirance pour les mouvements de foule comme des manifestations ou des concerts, plus particulièrement s'il risque d'être heurté, renversé et piétiné.
  • Si un virus entraîne une erreur quelconque, liée à un fichier ou un problème de script, le sujet commence à épeler mot par mot les composants de son code source jusqu'à ce que s'ensuive éventuellement une perte de connaissance due à l'épuisement.

SCP-460-FR impose à son utilisateur de se connecter pour qu'il puisse l'utiliser, l'identification consistant en un scan rétinien. Pour l'effectuer, l'utilisateur a uniquement besoin de positionner son œil devant la webcam de son poste. Une fois connecté, il lui est demandé de passer un test de calibrage pour déterminer les meilleures conditions de transfert de données. Alors seulement, l'utilisateur bénéficie d'un accès au menu permettant les transferts de fichiers.

SCP-460-FR est construit de la façon suivante :

Page d’accueil

La page d’accueil du site affiche un résumé de la fonction de SCP-460-FR tout en clamant sa fiabilité et utilité. Un bouton centré sert de lien vers le formulaire de connexion.


Formulaire de connexion

Le formulaire de connexion est la première page ayant des propriétés anormales. Elle permet à l'utilisateur, selon sa description, de "connecter sa mémoire" à SCP-460-FR. Pour ce faire, le sujet est prié d'allumer la webcam de son ordinateur. Il lui est ensuite demandé de positionner son œil le plus près possible de la caméra pour ajuster la qualité d'image. Cette reconnaissance oculaire s'avère toujours efficace. Elle fonctionne même avec des dispositifs non-homologués et permet une haute résolution d'image. Après environ dix (10) secondes, durée variant selon la qualité de la connexion, le site affiche un message confirmant le succès de l'opération si le sujet est resté avec son œil positionné comme cela est exigé. Si l'utilisateur ne suit pas cette démarche, le site affiche un message selon lequel l'analyse rétinienne ne peut être effectuée et propose un bouton qui entraîne la réitération du processus.

Le fonctionnement du scan rétinien ainsi que sa capacité à déterminer l'identité de l'individu en question restent encore incompris.


Si le résultat de l'opération est positif, l'utilisateur est redirigé vers la page de calibrage.


Page de calibrage

La page de calibrage sert à optimiser l'utilisation. Elle se présente comme la dernière étape avant d'accéder à l'outil principal. La page permet de sélectionner une fréquence ainsi qu'un format pour que la mémoire de l'utilisateur supporte le mieux possible les données. Une multitude de questions sont posées à cette fin.


La Fondation ignore à ce jour si SCP-460-FR utilise des ondes électro magnétiques pour transférer le fichier ou utilise un autre procédé anormal plus complexe. De même, il n'est pas certain que SCP-460-FR convertisse le fichier avant de le transférer vers un format que l'hôte peut assimiler.


Note : Les questions sont les mêmes pour chaque utilisateur et elles s'affichent avant chaque utilisation.


Après le test de calibrage effectué, SCP-460-FR redirige l'utilisateur vers la page menu.



Page menu

BMH-1.png

Capture d'écran de la page du menu (survoler pour agrandir).

La page menu inclut la principale anomalie de SCP-460-FR. Elle permet à un utilisateur connecté d'envoyer un fichier au serveur pour qu'il le sauvegarde dans la mémoire du sujet.
Les éléments de la page sont les suivants :
- Titre (Menu d'utilisation)
- Zone de texte
Permet d'afficher le chemin d'accès ("path") du fichier.
- Bouton "sélectionner un fichier"
Permet d'ouvrir la fenêtre de sélection de fichier.
- Bouton "Transférer "

@media only screen and (min-width: 767px) {
.desktop {
     display: block;
     visibility: visible; }
.portable {
     display: none;
     visibility: hidden; }
}
 
@media only screen and (max-width: 767px) {
.desktop {
     display: none;
     visibility: hidden; }
.portable {
     display: block;
     visibility: visible; }
}










L'utilisateur ayant atteint la page du menu peut sélectionner un fichier à partir de son ordinateur. Une fois le document sélectionné, le sujet a accès au bouton "transférer". Si ce dernier est enclenché, une fenêtre informative s'affiche avec deux barres de chargement. Ces deux éléments semblent renseigner quant à la progression du transfert :
  • La première barre montre la progression du transfert du fichier vers les serveurs de SCP-460-FR. Elle doit être complète pour que la deuxième barre commence à se remplir.
  • La seconde barre affiche la progression du transfert du fichier entre les serveurs de SCP-460-FR et la mémoire du sujet.

Le sujet n'éprouve aucune sensation inhabituelle pendant le transfert. À la fin de l'opération, le sujet a simplement l'impression d'avoir assimilé une idée nouvelle.

Il est démontré qu'à la première utilisation de SCP-460-FR, un fichier non-demandé est sauvegardé dans la mémoire de l’hôte. Le fichier semble s'implanter dans le subconscient de SCP-460-FR-1, entraînant plusieurs conséquences :

  • SCP-460-FR-1 déclare éprouver des difficultés à acquérir de nouvelles connaissances, telles que les articles d'un règlement ou le nom d'espèces animales exotiques, et se montre réticent à l'idée de le faire. Il développe le réflexe de n'employer plus que SCP-460-FR pour apprendre le contenu en question.
  • SCP-460-FR-1 acquiert un intérêt grandissant pour la programmation informatique et témoigne un besoin d'apprendre plusieurs langages, comme le Java, le C++ et les feuilles de style en cascade. Une fois que le sujet possède les connaissances indispensables, SCP-460-FR-1 tente de créer des virus publicitaires visant à promouvoir SCP-460-FR. Le seul point commun entre toutes les annonces réside dans le fait que les sujets signent : "— L'Équipe de développement"


Addendum 460-FR-1 :
Rapport d'interrogation d'un sujet victime d'effets anormaux indésirés de SCP-460-FR.

Addendum 460-FR-2 :
Dossier complet rassemblant les informations récupérées sur le développeur de SCP-460-FR. Un communiqué de l'individu envers la Fondation y est également joint.

Addendum 460-FR-3 :
Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License