SCP-4519
notation: +7+x
blank.png
Objet # : SCP-4519 Niveau 3/4519
Classe : Keter (Non Confiné) Classifié

Niveau de Menace : Rouge


Procédures de Confinement Spéciales : SCP-4519 est toujours en possession de SAPHIR et, en raison de sa longue portée, son emplacement actuel est inconnu.1 Sa localisation étant toujours en cours, aucune action directe ne peut être entreprise contre l'anomalie à l'heure actuelle.

Les procédures actuelles se concentrent sur la limitation de l'impact de SCP-4519-A et des attaques menées par SAPHIR sur la normalité à travers le monde. Les incidents psioniques se produisant à travers le monde doivent faire l'objet de campagnes de désinformation insistantes, y compris ceux dirigés contre les communautés anormales. Les baisses de foi religieuse doivent être attribuées à des schismes au sein des institutions religieuses concernées. Les attaques de SAPHIR doivent être couvertes de la même manière.

MISE À JOUR DU 27/04/2019

L'opération ALTER MENDAX a été déployée. Veuillez vous référer à l'Addendum 4519.3 pour plus d'informations.

carl-sagan.jpg

Photographie de Carl Sagan, prise avant sa mort et sa décapitation subséquente (survoler pour agrandir).

Description : SCP-4519 est la tête décapitée de l'astronome américain Carl Edward Sagan, utilisée en tant qu'arme antireligieuse d'ampleur mondiale par le Groupe d'Intérêt #0051 "SAPHIR".2 Quelques rares informations concernant l'anomalie sont accessibles ; la tête serait stockée dans un bocal en verre rempli de solutions préservatrices, connectée à un appareil lui permettant de maintenir ses capacités cognitives. L'implication de phénomènes spectraux et psioniques est soupçonnée.

La tête génère un champ de nature indéterminée (désigné SCP-4519-A), dont le rayon d'action présumé soit englobe l'intégralité de la planète, soit alterne régulièrement entre plusieurs territoires. Les individus appartenant à des organisations religieuses anormales exposés à SCP-4519-A commenceront à douter de plus en plus en leurs croyances, jusqu'à atteindre un point où ils rejettent leurs croyances ou tombent dans le coma. De ce dernier cas, les individus se réveilleront après un à trois jours, et affirmeront s'être "éloignés du bon chemin" lorsqu'ils sont interrogés.3

Depuis le mois d'avril 2019, SAPHIR s'est servi de SCP-4519 pour lancer des attaques répétées contre les adhérents de Groupes d'Intérêts religieux. Dans la plupart des cas, SAPHIR rase les sites religieux et les lieux de cultes avant de piller les artefacts anormaux disponibles. Les motifs exacts de ces raids sont mal connus.

Aucune conclusion n'a pu être établie concernant les méthodes utilisées par SAPHIR pour développer cet objet. Il est considéré que les capacités cognitives actuelles de SCP-4519 ne sont que très faiblement semblables à celles de Carl Sagan de son vivant.



Addendum 4519.1

HISTOIRE ET ENQUÊTE




Le 21 décembre 1996, à 9h31, les agents de chambre mortuaire du Fred Hutchinson Research Center ne parvinrent pas à retrouver le cadavre de Carl Sagan, qui y avait été déposé en chambre froide la nuit précédente. À sa place, le cadavre avait été remplacé par un mannequin de taille et de traits similaires à ceux de Sagan, rempli de matière particulaire interstellaire et de traces d'hydrogène métallique.

Au début des années 2000, le Département des Analyses prit connaissance d'une importante mobilisation de SAPHIR. Cette mobilisation impliquait initialement un important déplacement de membres de SAPHIR en Chine — où, à notre connaissance, SAPHIR n'était jamais intervenu auparavant — et l'émergence de nouveaux prêches au sein des monastères bouddhistes tibétains tournant autour de la personne de Carl Sagan, en dépit de sa mort quatre ans auparavant.

L'Agent Adrien Daniau fut envoyé dans la région pour infiltrer SAPHIR en tant que chercheur. Grâce à l'aide d'implants cybernétiques dissimulés et du personnel du Département des Analyses, il fut capable de récupérer des documents concernant ce qui serait plus tard désigné SCP-4519. Les documents suivants ont été envoyés par Daniau à la Fondation :

Document 1a – Mémo de SAPHIR

logocol1.png

Mémo à l'intention du

Zircon Mathieu Gardinier

10 février 2000

Je vous confirme la bonne réception du corps par mon équipe hier. Il était dans l'état de conservation demandé et, d'après la formation cristalline dans ses yeux, le bain de renforcement mental que vos Spirales4 lui ont administré avait bien marché. Nous pouvions encore sentir ce relent de "décomposition éthérée" qui imprégnait le bain la première fois que j'était venu le voir. Un de nos Spirales a même plongé sa tête semi-physique dans le liquide avant de déclarer qu'il "sentait les larmes de sel." Quand je lui ai demandé ce qu'il voulait dire, il m'a affirmé que ça signifiait que tout était bon. Qu'il était une pâte de pure logique prête à être modelée.

Alors, ceci étant dit, j'ai juste une simple question à vous poser.

Comment se fait-il qu'il reste de la vie dans ce foutu cadavre ?

Et, non, je ne veux pas parler de l'esprit et de la logique. Il restait de la vie. Quand on l'a réveillé, il n'a pas commencé à débiter son discours sur la vérité universelle. Au lieu de ça, il a commencé à hurler en demandant pourquoi il voyait comme à travers un kaléidoscope, pourquoi il sentait plus son corps, et d'où venait ce goût de cuivre dans sa bouche. Et il a encore plus paniqué quand on lui a expliqué les buts de notre société. J'ai dû me boucher les oreilles au moment où il a fallu détacher le Centre d'Intellect de son corps, et je vous parle même pas de quand ses poumons se sont débranchés.

Notre Sagan a beau être pur, la Rationalité a besoin d'être renouvelée, et les petites pointes d'Irrationalité qui s'accrochent ont besoin d'être rognées. Votre bain n'a réussi à faire ni l'un ni l'autre. Si les bains sont, comme je l'entends dire, une procédure à renouveler à chaque nouvel usage, alors nous venons de perdre des années de traitement.

Des années si ce n'est plus.

Attendez-vous à plus de questions lors de ma visite de vos bureaux demain, Gardinier. J'espère avoir des réponses.


Signé : Zircon Winoc Merle


Dans le doute, doutez.

Document 1b – Enregistrement Récupéré

ENREGISTREMENT AUDIO


Date : 9 avril 2000

Enregistré par : Agent Daniau

Note : L'Agent Daniau a enregistré ce qui suit en secret durant une opération menée sur le cadavre de Sagan. Certaines portions de l'enregistrement ont été traduites depuis l'anglais. Une grande partie de l'enregistrement est parasitée par des grésillements intermittents.


<Début de l'enregistrement>

[L'Agent Daniau allume discrètement son enregistreur ; brève saturation due au frottement de l'appareil dans sa poche.]

Carl Sagan (?) : [Voix déformée, mal articulée.] Du blabla et de l'essssbroufe, c'est tout ce que des pseudo-scientifiques tels que vous sa-sa-savent faire. Je ne ressens plus la douleur, mais, ça, cette déception… Vous n'êtes que des ignorants. Quelle honte —

Voix Inconnue 1 : [En anglais, traduit.] Si nous n'étions pas là pour exploiter le pouvoir de votre esprit, qui le ferait ? Qui ? [Pause.] Votre cerveau serait bouffé par les vers à l'heure qu'il est.

Voix Inconnue 2 : Il est connecté.

Carl Sagan (?) : Vous commettez une grave erreur. [Marmonnements.]

Voix 1 : Il est où le fluide de préservation là ?

Voix 2 : Le Centre d'Intellect l'a absorbé. Attends. [Pause.] Voilà, ça se remplit.

[Des grincements de dents sont audibles.]

Carl Sagan (?) : Vous com — [En hurlant.] — Encore et toujours plus loin au-delà, le quasar tourne au bord du temps, pulsant et attirant —

Voix 1 : Il ne le supporte pas bien. On est à 300ccs, branche l'alimentation tout de suite.

Voix 2 : Branchée.

Carl Sagan (?) : — et pulsant et attirant et attirant —

[Un bruit de raclage domine les autres sons de l'enregistrement. Grincement de métal sur du métal. Les grésillements s'intensifient.]

Voix 2 : La jauge est remplie. Début du transfert de conscience.

Zircon Winoc Merle : [Distant.] Est-ce que vous sentez la nappe subconsciente se propager ? C'est la Rationalité du cerveau elle-même qui permet ses mouvements extra-sensoriels. Quand vous le verrez dans vos têtes, vous saurez que ça marche. [Longue pause.] La machine est bien lancée, dites ?

Voix 2 : Oui, tout est en ordre.

Zircon Winoc Merle : [Distant.] Sa conscience est déjà en train de s'évaporer. On perd des fragments d'intellect. Vous l'avez réglé sur une puissance beaucoup trop basse ! La machine peut endurer bien plus que ça. On ne peut pas se permettre de gâcher du fluide de préservation !

Voix 2 : Monsieur —

Zircon Winoc Merle : [En hurlant.] Faites-le !

[Bruit d'os frottés entre eux. Un choc humide. Craquement.]

Carl Sagan (?) : [En hurlant.] Des émissions s'échappent d'une multitude d'étoiles mourantes, une jeune civilisation extra-terrestre découvrant les ondes radios pour la première fois, écrasée sous plusieurs trillions de tonnes d'hydrogène, les cris de centaines de millions de mères et de leurs enfants, saturant comme un effet Larsen, réduits en poussière, dilatés avec l'immensité, immense, immense, immense —

[Un hurlement perçant est émit à un volume assourdissant. Les membres de SAPHIR hurlent par-dessus le bruit, incompréhensibles.]

<Fin de l'enregistrement>


Document 1c – Correspondance Interne

JOURNAL DE COMMUNICATIONS


Date de la dernière communication : 1 juin 2006

Avant-propos : L'Agent Daniau a infiltré SAPHIR pendant près de six ans avant sa disparition en 2006. Après une période d'un mois sans communications, IntSCPFN reçut l'intégralité de ses derniers échanges — accompagnés d'informations étrangères suggérant son enlèvement par SAPHIR.


<Début de l'enregistrement>

Agent Daniau : Ils ont encore emmené la tête ailleurs. Le lieu ne figure sur aucun GPS, comme la dernière fois.

COMMANDEMENT : C'est noté. Dites-nous en plus sur SCP-4519. Vous disiez que vous étiez là la dernière fois qu'ils l'ont testé.

Agent Daniau : Ouais, j'y étais. Ils avaient besoin de l'exercer sur une cible isolée avant de pouvoir retenter de viser un groupe. Souvenez-vous, leur but n'est pas juste de les terroriser, c'est de les convertir. Donc ils ont fait des tests sur quelqu'un de plus… [Pause.]

COMMANDEMENT : Adrien, vous êtes toujours là ?

Agent Daniau : Quelqu'un de plus fragile.

COMMANDEMENT : Fragile ?

Agent Daniau : Ouais — non, c'est bon. Je vais faire ça vite.

COMMANDEMENT : Faites ça aussi vite que vous le voudrez.

Agent Daniau : Okay. Il leur faut quelqu'un d'endoctriné, comme un gosse. Donc on a ramené une fille ; elle devait pas avoir plus de huit ou neuf ans. Je ne savais pas d'où elle venait — personne à part les EMERAUDES5 n'avait le privilège de savoir.

COMMANDEMENT : Et elle croyait en quoi ?

Agent Daniau : Religion chinoise traditionnelle. C'est assez rare mais c'est pas ce qui manque ici en pleine campagne.

COMMANDEMENT : Continuez.

Agent Daniau : Il fallait qu'elle parle avant et après la dé-conversion. Comme ça, ils pouvaient garder un œil sur l'évolution de ses croyances. Et comme elle ne voulait pas parler sans qu'il y ait personne avec elle, ils m'ont demandé de l'emmener dans un site éloigné quelque part dans les montagnes. À environ… un kilomètre de la tête ?

On a parlé de sa grand-mère, qui était morte trois semaines auparavant. Mais les deux n'avaient jamais été très proches parce qu'elles vivaient à plusieurs heures et parlaient des patois différents. Elle m'a dit qu'elle ne lui manquait pas — ou plutôt qu'elle n'arrivait pas à lui manquer — parce qu'elle la connaissait à peine. [Pause.]

Mais elle m'a surtout dit que la présence de sa grand-mère l'accompagnait toujours, peu importe où elle allait. Qu'elle était même avec elle dans cette pièce. Je dois bien avouer que moi aussi je ressentais quelque chose. Mes collègues chercheurs m'avaient dit que la tête se focaliserait sur tout ce qui était irrationnel. Alors, oui, moi je sais bien que c'est des conneries. Mais le fait est que me dire ça allait me protéger moi, mais que ça n'allait pas la protéger elle.

COMMANDEMENT : Comment s'est déroulé le test ?

Agent Daniau : On m'a pas prévenu quand le test a commencé, mais je l'ai deviné quand la pièce s'est mise à trembler. Enfin, c'était pas vraiment le cas, mais mon cerveau si. Je sais que c'est con, mais la tête m'a ciblé, même si je n'étais pas la cible. Et j'ai su qu'elle était passée à elle quand la fille a commencé à crier.

Elle n'arrêtait pas de répéter que ses ancêtres lui sortaient de la tête pour commencer à l'engueuler et à l'attaquer. Ils l'inondaient d'informations sur l'expansion de l'univers, à quel point elle était insignifiante pour le monde autour d'elle. Je vais être direct : je croyais qu'elle avait un genre de fièvre délirante, jusqu'à ce que je ressente ce qu'elle ressentait.

COMMANDEMENT : Attendez. Qu'est-ce que vous avez ressenti ?

Agent Daniau : C'était comme… comme si quelqu'un libérait mes inhibitions. Comme être ivre, mais sans perte des fonctions motrices.

COMMANDEMENT : Adrien, il faudrait qu'on vous fasse passer un examen à distance si vous risquez d'avoir été infecté par—

Agent Daniau : Non, non, ça ne sera pas nécessaire. Je ne suis sujet à aucune compulsion mémétique, je vous explique juste ce que j'ai ressenti sur le coup.

COMMANDEMENT : C'est compris. Et la fille ?

Agent Daniau : Le mal est fait. Ils ont sorti ses ancêtres de sa tête. Vous pouvez pas retirer ça à quelqu'un, surtout pas à un enfant. [Courte pause.] Je crois que c'est tout.

COMMANDEMENT : Agent Daniau, merci pour votre rapport. Recontactez-nous si jamais vous remarquez quoi que ce soit de suspect.

Agent Daniau : Bien sûr.



[Après le message final, l'Agent Daniau ne contacta plus le Commandement pendant près de 500 heures, après quoi il fut contacté à distance par une IAA.]

Simurgh.iaa : Aucun signe de vie détecté. Agent Daniau, veuillez réciter votre phrase d'identification mémétique personnelle.



Simurgh.iaa : Agent Daniau, êtes-vous là ? Veuillez réciter votre phrase d'identification mémétique personnelle.



Simurgh.iaa : Agent Daniau, veuillez immédiatement réciter votre phrase d'identification mémétique personnelle.



Simurgh.iaa : Adrien, réponds s'il te plaît.

Simurgh.iaa : DANGER SENSITIF DÉTECTÉ, FERMETURE DE SESSION AUTOMATIQUE.

<Fin de l'enregistrement>





Addendum 4519.2

REDÉCOUVERTE




Amundsen%E2%80%93Scott_South_Pole_Station.jpg

La Station Amundsen–Scott, Pôle Sud, 2018.

Le 21 avril 2019, des ingénieurs théologiques opérant le Satellite Thaumométrique Brennan (STB) enregistrèrent une baisse record des niveaux de radiation Akiva. S'ensuivit un déclin progressif de la ferveur religieuse à travers le monde durant les quatre mois suivants.

Au même moment, les scientifiques présents dans et autour de la Station Polaire Amundsen–Scott détectèrent une vibration d'une fréquence de 7 Hz de source inconnue. Treize heures plus tard, après que les scientifiques ont enregistré et réécouté le phénomène, ils attestèrent avoir identifié un rire du même timbre que Carl Sagan dans ses dernières années. Un rire similaire fut perçu dans diverses universités à travers le monde et d'autres institutions à fort taux de personnes éduquées.

Suite à une série d'attaques de SAPHIR au Sud-Ouest de la Chine, l'agent clairvoyant Samara Maclear6 reçut une prémonition accompagnée d'un sentiment d'angoisse prolongé. Maclear déclara que Carl Sagan tentait d'entrer en contact avec elle. Ayant l'intention d'enquêter sur cette prémonition,7 Maclear initia une procédure rituelle psychique, documentée ci-dessous.

Rapport d'Événements Personnel

ENREGISTREMENT TEXTUEL


Personnel : Agent Samara Maclear

Matériel :

  • 35mg de Diméthyltryptamine (DMT).
  • Une chambre de protection thaumique argentique.
  • Une disposition positive.

Note : Ce qui suit est tiré du journal des rêves de l'Agent Maclear.


Extrait du Journal :

Je suis entrée dans la chambre de protection et je me suis assise. Le rituel exigeait que j'inhale toute la dose d'un coup si je voulais pouvoir partir et trouver ce que je voulais rapidement. Et puis, j'étais excitée ; qui ne voudrait pas pouvoir faire un brin de causette avec Carl Sagan en personne ?

J'ai inhalé. J'ai vu un feu flamboyer. Il a germé, fleuri, a poussé dans mes poumons avant de resurgir par ma bouche. Une amertume, piquante. Elle s'est pliée et dépliée sous des centaines de permutations, se battant entre elles pour une miette de ma mémoire. J'ai entendu son rire à chaque point cardinal. J'ai senti le gloussement moqueur d'un singe en pure extase, ou peut-être était-ce le souffle d'un orchestre instable, résonnant au loin en boucles récursives.

Mais il n'était pas là, ou en tout cas je ne pouvais pas le voir. Le feu a pris des milliers de couleurs — des pigments qui n'existaient pas ou n'étaient pas encore découverts. Sa danse gracieuse a bourgeonné pour prendre la forme d'une sorte de cerf pâle parcouru de cornes et d'excroissances osseuses. Il est devenu vieux et jeune, a haussé ses épaules jusqu'au plafond. Son corps nu dégageait une odeur de putréfaction et de suie. Il a déroulé ses longs membres filiformes, démêlant les facettes d'un kaléidoscope de cristal jusqu'à mon visage.

Son rire était derrière moi. J'ai fait volte-face. Le dos nu du Wendigo s'est arqué face à moi, ouvert sur les portes d'un noir de jais qui m'attendent dans chacun de mes rêves. Les mains du mort maintenaient les portes fermées, refusant le passage même à la bête sauvage. Je me suis effondrée. La peau sèche de la bête s'ouvrit en écorchures et Carl Edward Sagan se tenait hors de sa chrysalide.

Il me fixait. Sans expression. Le visage décharné. Des yeux cernés, dénués de vie. Un air misérable. Je crois que je lui ai demandé ce qui n'allait pas, mais mes mots étaient des papillons, jaillissant de mes lèvres pour aller le frapper comme des flèches. Il est tombé à genoux, impassible.

Sa bouche était fermée mais, pourtant, il m'a parlé, gravant des images de mots sur mes paupières. Il m'a dit que l'heure était proche. Que les incroyants approchaient ; ou qu'ils étaient déjà là ; ou qu'ils avaient toujours été là, chargés de malice, d'arrogance et de haine. Je me suis tendue vers lui. Il a reculé à mon approche. Deux fois, trois fois, dix fois plus vite. Son visage en décomposition ballottait.

Les portes se sont ouvertes sur un laboratoire. L'équipement était dépassé : des années 1980, au moins. Le laboratoire lui-même était vieux, avec ses murs en pierre et ses sols abîmés. Les incroyants étaient amassés. Ils ne bougeaient pas. Au fond de la pièce se trouvait la tête décapitée de Carl Sagan, flottant dans bocal d'un bleu transparent.

Je l'ai atteint. Mon bras s'est étiré sur vingt mètres. Il m'a parlé. Il était dans une prison sans clef, et ils avaient gelé son esprit comme un porc en chambre froide. Il ne voulait pas continuer. Il voulait qu'on le libère. Redevenir poussière d'étoile. Nous nous sommes finalement touchés, du moins c'est ce que j'ai cru. Une cuirasse de verre m'a recouverte. Il m'a dit de venir. De le trouver.

J'ai griffé, gratté le verre comme du savon, et il s'est refermé sur mon bras. Je me suis immédiatement retirée, et mon corps s'est mis à grandir. La salle rapetissait autour de moi — une maison de poupée abandonnée, derrière des couloirs et des murs porteurs, des prairies, des arbres, des falaises. Un voile violet étouffait le monde.

Il y avait du marron et du gris et du rouge sang : un village. Une zone rurale — Népal ? Tibet ? Mandchourie peut-être ? Une chaîne de montagnes rétrécit jusqu'à devenir une poignée de cailloux. Des foules distantes beuglaient, et c'étaient des fourmis, par millions — et je hais ces putains de fourmis.

Le bleu transparent a éclaté sous mon poids. Je suis tombée à travers les nuages et me suis écrasée dans mon corps.


Après être selon elle rentrée en contact avec Carl Sagan, Maclear a travaillé avec des spécialistes de la localisation mondiale pour tenter de cerner une zone approximative au sein de laquelle se trouverait SCP-4519. Le 26 avril, les reliefs montagneux de la Province de Qinghai, en Chine, furent déterminés être sa localisation le plus probable et les forces de la Fondation présentes sur place furent immédiatement mobilisées.



Addendum 4519.3

MISES À JOUR CONCERNANT SCP-4519




Becuan_valley_earthquake_building.jpg

Conséquences d'une attaque de SAPHIR sur un site religieux.

SCP-4519 a été utilisé par SAPHIR dans une série d'attaques menées contre l'organisation occulte des Huǒjù zhi Zi.8 Durant les attaques organisées qu'ont subis les temples Huǒjù zhi Zi, de très nombreux adhérents du groupe semblent avoir brutalement renoncé à leur foi, déclarant être "éclairés" et répétant des citations de Carl Sagan. Plusieurs anomalies non-humaines connectées à ce groupe ont également été impactées : SCP-1428 est entré dans un état de coma stable, et la force gravitationnelle de SCP-2995 a commencé à croître et à décroître de manière erratique.9 Cela change de nombreuses données concernant SCP-4519-A, qui semble capable d'affecter non-seulement des esprits humains mais potentiellement toute forme de vie consciente.

En outre, des agents infiltrés au sein d'autres groupes occultes ont témoigné de phénomènes similaires à SCP-4519-A, menant à une panique généralisée et à une vague de haine à l'encontre de SAPHIR. Des cas isolés de pertes de foi chez des membres de religions non-anormales sont également à l'étude.

Le 27 avril, l'Agent Daniau a été découvert par des membres du personnel stationnés dans la Province de Sichuan, en Chine. Daniau était vêtu d'une camisole bleue et blanche conçue pour maintenir ses mains bloquées derrière son dos, sur laquelle avaient été fixées de vieilles pièces d'armure de la Fondation de manière à gêner ses mouvements. Lors de sa découverte, Daniau souffrait de malnutrition et de déshydratation sévères, et l'état de ses vêtements indiquait qu'il avait passé une longue période à errer en forêt. Quelques unes de ses déclarations les plus cohérentes ont été recopiées ci-dessous.

Non, vous… Vous ne comprenez pas. Il est partout. Ils ont poussé cette tête jusqu'à son point de rupture et avant qu'elle n'explose ils l'ont enserrée autour du monde… Un des clous m'a traversé la tête. Essayé de l'enlever mais… C'est là. C'est là, c'est là tout du long.

Non… Cette fille a continué à pleurer et je ne pouvais rien y faire. M'aurait pas laissé oublier. Ou douter. Ils nous ont enveloppé de son visage, après tout. Non, Cosmos continue à calculer notre trajet dans le ciel.

C'est une toile d'araignée et nous sommes la poussière d'étoile prise dans ses fils.

L'Agent Daniau est depuis entré en état végétatif. Plusieurs procédures psychiques entreprises par l'Agent Maclear lui ont permis d'observer Daniau, assis dans une pièce sombre face à une télévision cathodique dans laquelle Carl Sagan est enfermé, frappant des poings contre l'écran.

A partir du 4 mai, l'opération ALTER MENDAX a été enclenchée. La Force d'Intervention Mobile Alpha-10 ("Preuve Extraordinaire") est en train d'être assemblée pour mener la contre-offensive contre SAPHIR, localiser le lieu de stockage de SCP-4519 et neutraliser l'anomalie. Les forces militaires chinoises en liaison avec la Fondation ont été mobilisées, et tous les sites de la région sont désormais en état d'alerte de Niveau IV (Très Élevé).

Un Scénario Shin-Sophiste "Dissolution Religieuse Mondiale" doit désormais être considéré comme un risque non-nul.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License