SCP-449-FR
notation: +18+x
blank.png

Objet no : SCP-449-FR

Niveau de Menace : Vert

Classe : Sûr

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-449-FR doit être confiné dans une pièce fermée, équipée d’un détecteur de mouvement relié à une alarme. La clé actionnant le mécanisme de SCP-449-FR doit être conservée dans un coffre à part. Les recherches sur l’objet sont suspendues jusqu'à nouvel ordre.

Description : SCP-449-FR est une arche en acier peinte en bleu, surmontée d’un panneau sur lequel est écrit “Partez à la découverte du multivers !” en lettres majuscules. Elle fut découverte le 23/06/2013 dans un box appartenant à M. █████████, forain, mort d’un cancer des poumons le 14/06/2013.

Une boîte en acier, qui semblait contenir un système de monnayeur mécanique aujourd'hui manquant est soudée au pilier droit de l'arche. Le mécanisme a été remplacé par un mécanisme à bouton poussoir avant sa récupération par la Fondation. La pression du bouton incrémente une roue crantée, reliée à un système mécanique anormal caché dans les deux piliers de l’arche, présentant une architecture fractale et encore largement incomprise. L’activation du mécanisme déclenche une fluctuation de niveaux d’humes sous l’arche, sous forme d’un pic ponctuel à 3,14 Hm, suivi d’un second à 122,3 Hm. Le taux d’humes revient à la normale en quelques millisecondes.

Une plaque de fer, supposée d’origine, est encore présente sur la boite avec l’inscription suivante :

Envie de changer d’air ? Explorez les possibilités infinies du multivers ! Changez de monde sans limite pour 2 francs seulement !

Enfin, un mécanisme à clé, présent lui aussi sur la boîte, active ou non la propriété anormale de l’arche. Lors de l’activation du mécanisme, l’air situé en dessous de l’arche prend un aspect nacré et opaque, donnant à l’ensemble une allure de "portail".

Les effets précis de l’anomalie ne sont pas encore connus avec certitude. Pour plus d’informations, se rapporter à l’addendum 1.

Addendum 1 :

Enregistrement final du comité de recherche sur SCP-449-FR, en présence du Docteur Lavalette, responsable des recherches sur SCP-449-FR, du docteur Grym, Directeur du Pôle Recherche du Site Aleph et du docteur Potenbert, intervenant extérieur.

Dr Grym : Messieurs. Je n’ai que quelques minutes devant moi, j’espère que vos travaux valent désormais que je les regarde. Ce n’était pas le cas lors de notre dernière rencontre et j’aimerais autant éviter de récidiver.

Dr Lavalette : Ne vous inquiétez pas. Il reste encore beaucoup à faire, mais nous avons tout de même réalisé de nombreuses avancées.

Dr Potenbert : J’espère, vu le pognon qu’on a déjà mis dedans…

Dr Grym : De nombreuses avancées, c’est bien. Il s’agirait de détailler un minimum maintenant.

Dr Lavalette : Déjà, je souhaiterais revenir rapidement sur l’actuelle hypothèse prédominante au sein de l’équipe de recherche. Nous pensons qu’il s’ag-

Dr Potenbert : D'un portail vers une infinité d’univers différents, oui, on sait, on a le dossier sous les yeux et de ce que je lis, ça n’a pas changé depuis la dernière fois.

Dr Grym : Qu’avez-vous pour rendre cette théorie un minimum solide ? Je vous préviens, si vous me ressortez que c’est "parce que c’est écrit au-dessus" comme la dernière fois, j’irais voir le Directeur Garrett lui-même pour discuter d’une réaffectation avant même que votre cul ait quitté cette chaise.

Dr Lavalette : S’il vous plaît, pas d’insultes, vous savez que notre équipe travaille dur dessus, et que bien que jugées "insuffisantes", nous étions déjà venus avec des preuves encourageantes.

Dr Grym : Oui enfin ce que j’observe de votre "portail" vers d’autres univers, c’est que le type qui y rentre d’un côté, il en ressort directement de l’autre et dans la même pièce. J’appelle ça une encablure colorée personnellement.

Dr Lavalette : Et vous auriez tort de le penser ! Nous avons la preuve que la personne ressortant de l’autre côté, bien qu’en tout point semblable à la personne y entrant, est en réalité la version alternative de cette même personne, ayant elle-même passé le portail dans sa propre temporalité.

Dr Grym : Et c’est quoi, votre preuve ? Les historiques des deux temporalités changent ? Des souvenirs différents ? Des agissements différents ?

Dr Lavalette : Eh bien… Non.

Dr Potenbert : Si vous faites passer juste un bras et que vous le piquez, la personne de l’autre côté ressent-elle la douleur ?

Dr Lavalette : Oui, mais on pense qu’ils le piquent aussi de l’autre côté.

Dr Potenbert : Qui ça, "ils" ?

Dr Lavalette : Eh bien, les "nous" de l’autre dimension.

Dr Potenbert : Ils auraient donc eu la même idée que vous ? Au même moment ?

Dr Lavalette : Oui monsieur.

Dr Potenbert : À chaque fois ?

Dr Lavalette : Oui monsieur.

Dr Grym : Bon. Ouvrez grand vos petites oreilles, parce que j’ai la désagréable sensation que je perds mon temps. Je vous jure que si vous ne me présentez rien de concret aujourd'hui pour étayer votre hypothèse, je vous botte le cul d’ici jusqu'à Yod et j’enterre moi-même vos recherches. Donc, concrètement et en allant directement à l’essentiel, vous avez quoi ?

Dr Lavalette : Un taux de réalité légèrement plus faible chez la personne sortant du portail que la personne y rentrant. Moins 4 Hm environ.

Dr Grym : … C’est tout ?

Dr Lavalette : Pas tout à fait, ce taux de réalité revient à la normale quand on passe l’arche dans l’autre sens, sous-entendant qu’il s’agit bel et bien d’une personne différente. Si l’on passe deux fois l’arche dans le même sens, le taux reste anormal et ne fluctue pas et il faut passer deux fois l’arche dans l’autre sens pour revenir à la normale. Si on active le mécanisme bouton, on change alors d’univers et il est impossible, ou tout du moins hautement improbable, que l’individu ayant quitté sa dimension puisse revenir dans sa dimension d’origine. On observe également une perte de connexion des appareils électriques le temps du passage.

Dr Grym : … Rien d’autre ? Pas une différence avec notre propre univers ?

Dr Lavalette : Eh bien, nous avons passé le portail et exploré 121 temporalités diff-

Dr Potenbert : Ça reste à prouver.

Dr Lavalette : … Différentes, sans observer de changement dans aucune par rapport à la nôtre. Il est vrai que cela peut sembler décevant, mais je vous assure que nous sommes ici face à un trésor. En conservant les fonds alloués et en continuant les recherches, nous pourrions faire d’énormes avancées sur notre façon de concevoir le multivers. Certes, je comprends votre déception, mais la réalité n’en reste pas moins intéressante. En effet, rien n’a jamais prouvé qu’un univers différent du nôtre devait être différent. Prouver la véracité de mon hypothèse prouverait également les thèses déterministes, montrerait que nous ne sommes pas des enfants du chaos, une anomalie statistique : nous aurions alors la preuve que notre venue était écrite, nous prouverions qu’il existe une logique dans l’univers. Si tout est écrit, alors il n’y a pas de raison que deux univers évoluent différemment. Nous pourrions prouver que l’univers à des règles, qu’il a un sens.

Dr Grym : Donc, pour conclure, vous voudriez qu’on continue à bosser sur ce qui est soit une anomalie complètement décorative, soit un portail vers une infinité de dimensions identiques à la nôtre, qui nous enverrait exactement les mêmes trouffions que ceux qu’on envoie et ce de manière simultanée.

Dr Lavalette : Rien ne prouve que la personne arrivant vient de la même dimension que celle que l’on visi-

Dr Grym : Bien. je prends de grosses pincettes, mais admettons que votre hypothèse soit la bonne. Hormis ce taux de réalité légèrement inférieur, rien, ni dans le comportement ni dans le reste, ne distingue le type qui rentre de chez nous celui qui ressort chez nous. C’est ça ?

Dr Lavalette : Oui monsieur.

Dr Grym : Donc, toujours si l’on admet votre hypothèse, votre anomalie a la même dangerosité qu’une porte classique ?

Dr Lavalette : Eh bien… Oui monsieur.

Dr Grym : Parfait ! Je vous remercie de votre travail, mais pour moi, on va tout arrêter là. Potenbert ?

Dr Potenbert : Pour moi c’est juste une énième anomalie qui fait de la couleur, j’ai jamais compris pourquoi elle avait dépassé le stade d’objet anormal.

Dr Lavalette : Mais…

Dr Grym : Bon ! Après débat rapide de ce comité, les recherches sur SCP-449-FR sont officiellement suspendues. Vous êtes gentil avec vos considérations philosophiques, mais on a plus urgent en stock. Bonne journée, monsieur Lavalette.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License