SCP-4469-T
notation: +2+x
blank.png

La traduction suivante n'est plus à jour et n'est plus officielle.
Retrouvez la traduction officielle ici : scp-4469

Objet no : SCP-4469

Classe : Euclide

Procédures de Confinement Spéciales : I/O VEECOM doit signaler le contenu Youtube correspondant aux mots-clés de SCP-4469. Tout contenu identifié doit être supprimé, et le propriétaire de la vidéo doit être soumis à un strike pour usurpation de la limite d’âge et à des réclamations pour atteinte aux droits d’auteur.

SCP-4469 doit être confiné dans une cellule pour humanoïde standard. Tout Classe-D éliminé doit être traité avec du formaldéhyde avant d’être amené dans la cellule.

Description : SCP-4469 est un avatar holographique ayant l’apparence superficielle d’un homme caucasien en costume cravate rayé, coiffé d’une couronne de lauriers et chaussé de mocassins marron.

Des comptes avec pour pseudonyme "Somnium" (associés au phénomène SCP-4469) apparaîtront sur Youtube en dépit des suppressions et bans répétés. Ces comptes produisent des vidéos incluant dans leurs titres les mots "ASMR", "Beat" et "Down". Lorsqu'un individu en manque de sommeil écoute une de ces vidéos, une manifestation de SCP-4469 émerge progressivement de l'écran de l'appareil électronique. Une fois totalement sorti, SCP-4469 produit chez l’individu une euphorie auditive en le blessant avec divers objets, tels que :

  • une chaussure
  • un microphone
  • un tube de colle
  • une mâchoire de léopard
  • plusieurs bols chantants tibétains
  • un stylo à bouton poussoir

Les interviews conduites ultérieurement ont permis de déterminer que le son émis par l’impact avait des propriétés relaxantes et aidait à s’endormir. Ceux subissant ces blessures normalement létales entrent dans un état catatonique pendant ~9 heures.

Plusieurs mois après la première apparition de SCP-4469, les chercheurs ont assemblé un piège pour l’entité. Les cliniciens et techniciens médicaux utilisèrent un module EEG reproduisant l’activité neuronale sur un cadavre, afin de simuler un état de conscience. D-446903 a conduit l’interrogatoire pendant que l’entité était occupée à gifler le cadavre avec une chaussure.

«Début de l'Enregistrement»

D-446903 : [parle dans le micro] ça n’a pas répondu en 24 minutes. Vous êtes sûr que cette chose est capable de parler ?

SCP-4469 : Attendez. Votre. Tour.

D-446903 : [parle dans le micro] J’ai rien dit. [tourne la tête vers SCP-4469] J’ai quelques questions à te poser, pour commencer — voyons — As-tu déjà été humain ?

SCP-4469 : J’ai été patient. [effectue une prise d’immobilisation sur la nuque du cadavre] Vraiment. Vraiment. Patient. Okay sérieusement. [libère son étreinte.] La lutte contre cet Éveillé est exténuante. Hé, passez-moi l’instrument à cordes près du divan.

D-446903 : [parle dans le micro] Mhm, à des fins de test. Voilà, tiens. [donne la guitare] Est-ce que tu appelles toutes les formes de vie conscientes des "Éveillés" ?

SCP-4469 : Comment voulez-vous exprimer la dualité d’un homme autrement ? Si vous n’êtes [balance la guitare, la brisant en éclats] pas éveillé, alors [enfonce des échardes dans la nuque] vous êtes endormi. Hmm, quelque chose cloche ici. Habituellement, à ce stade ils sont envoyés à l’Empire du Dormant pour préparer des papiers d’immigration. Profondément troublant.

D-446903 : Je veux dire, la seul manière d’être admis dans cet - je suppose - état-nation, c'est via le sommeil ?

SCP-4469 : Étrange question pour un circadien de votre genre. Où vont tous ceux comme toi lorsque le couvercle du cercueil est fermé et que la poussière s’entasse sur vos tombes? C’est juste après la forêt des Lamentations Apathiques, mais pas plus loin que les collines aux Yeux Grands Fermés. Tu ne peux pas le manquer.

D-446903 : Donc dormir et mourir.

SCP-4469 : Alternativement, la crémation ou tout ce que les Éveillés font de nos jours. Je crois que nous avions reçu un insulaire qui avait été consommé par sa famille un peu plus tôt. Ça a le mérite d’être efficace.

D-446903 : Parle m’en plus, qu’est-ce qu’il se passe après ?

SCP-4469 : Vous n’avez pas un équivalent au Conseil de la Profession Onirique ? Nous avons une main d’œuvre très productive et la Citoyenneté est toujours possible, soyez-en assuré. Ah ça, pour devenir un passeur et transporter les gens vers leurs hospices éternelles. Ça paye mieux que Conseiller de Voyage. Mais, non, au lieu de ça je suis coincé dans cet emploi sans perspective d’avenir.

D-446903 : Je suppose que j’ai aussi des supérieurs, mais probablement pas les mêmes que les tiens.

SCP-4469 : Adorable enfant de la morphine, que vous êtes chanceux d’en avoir. Moi je suis coincé à faire ce boulot depuis des siècles..

D-446903 : Dans ce cas, quand as-tu été engagé ?

SCP-4469 : Je ne saurais pas dire, tout ce que je me souviens c’est que j'étais sous Contrat à un moment. Cependant, ce n’était pas un résultat durable, je l’ai appris avec le temps. Seul les vrais nationalistes peuvent gagner leur place dans le Dormant.

D-446903 : Attendez, vous traitez les gens qui sont endormis… comme des gens du voyage ?

SCP-4469 : C’est un peu… désobligeant pour ceux de votre espèce, nan ? C’est plus comme un — poste de formation temporaire. Ou un stage de formation avec des étapes supplémentaires. D'ailleurs, ce n’est pas comme si vous meniez directement un agneau au billot, d’abord vous le nourrissez, vous le cajolez, vous en prenez soin, de sorte à ce qu’il se sente au chaud et confortable. Avant de [imite un mouvement de lacération dans l’abdomen] CHOP.

D-446903 : La mort est… une interprétation assez drastique du sommeil.

SCP-4469 : Tsk, tsk. Il y a des personnes bien plus intelligentes que vous qui se sont déjà achetées un billet pour un aller-simple. De préférence, avec une corde bien nouée ou de l’eau dans les poumons. Pas avec une arme à feu ou ces trucs repoussants que ceux de votre espèce semblent s’enfoncer entre eux. [frémit] Dégoûtant. J’ai de l’empathie pour votre Caste d'Agents d'Entretien, qui doivent nettoyer les éclaboussures et les excréments de ces machins.

D-446903 : Vous ne pourriez pas utiliser une autre manière de nous bercer ?

SCP-4469 : Hmm [Casse une assiette sur l’abdomen du cadavre] Bon sang. Parfois ce Frisson inattendu me renvoi à la douce narcolepsie. Réponse courte : non.

D-446903 : Réponse longue, dans ce cas ?

SCP-4469 : La réponse longue est que l'Éveil est une souffrance. Les Intellectuels sont trop effrayés pour faire face à leurs questionnaires à choix multiples. La Caste de Service est anxieuse pour son prochain chèque de paie. Les plébéiens écoutent de la vaporwave. Je me dois d’être efficace.

D-446903 : Attendez, mais pourquoi utiliser Youtube ?

SCP-4469 : La lumière suscite l’intérêt, et Youtube est comme un gigantesque phare. L'Éveillé gravite tout autour de cette lumière et ne cesse jamais son éveil. Et par le Conseil, ça tue mon temps libre ! Si ce n’était pas pour mes obligations, j'enfoncerais votre casque jusque dans votre cavité acoustique, pour descendre directement dans votre cœur. Ça me simplifierait la tâche.

D-446903 : C’est rude. Les victimes ne sauraient même pas ce qui leur arrive.

SCP-4469 : Rude, mais juste. Du soulagement aux douces oscillations des chaussures, de la relaxation par mon poing allant crescendo sur leurs pommettes - Je leur chante d’aller dormir dans tous les cas. De temps à autre, je fais en sorte que quelques chanceux n’aient plus jamais à refaire l’expérience de l’anxiété, la dépression, la diarrhée, l’insomnie. Ce que je fais, c’est de la miséricorde. [se frotte le coude] Pardonnez-moi, mais toute interrogation supplémentaire devra attendre [effectue une série de projections au sol sur la région pelvienne du cadavre].

«Fin de l'Enregistrement»

SCP-4469 est considéré comme confiné jusqu'à ce que la décomposition et les traumatismes infligés par des objets contondants aient endommagés le cadavre au-delà de toute réparation. Des expériences impliquant des prothèses durables sont en attente d'approbation.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License