SCP-4445-EX
notation: +1+x
blank.png
wearevenom.JPG

Un crâne de SCP-4445-EX.

Objet no : SCP-4445-EX

Classe : Expliqué

Procédures de Confinement Spéciales : L'habitat de SCP-4445-EX a été déclaré zone de conservation par les sociétés-écrans de la Fondation appropriées. Les équipes doivent surveiller la population de SCP-4445-EX et garder les civils éloignés.

Description : Les spécimens de SCP-4445-EX sont des vertébrés quadrupèdes dont la structure est similaire à celle des membres du clade Thyréophora.

Les instances de SCP-4445-EX possèdent une peau segmentée et épaisse sur une couche d'écailles de calcite, similaire à la peau des cécilies et d'autres amphibiens, et sont d'habitude de couleur bleu, violet ou vert clair. Les créatures sont capables de respirer en partie au travers de leur peau, qu'elles soient submergées dans l'eau ou sur terre.

La tête de SCP-4445-EX est petite pour la taille de leur corps et comporte deux petits yeux, une langue divisée et une masse de tentacules sensoriels en forme de polypes émergeant du museau supérieur.

Le dos de SCP-4445-EX est colonisé par 17 à 22 organismes symbiotiques vert vifs ressemblant à des seiches qui ont fusionné avec son corps et partagent sa circulation sanguine. Ces organismes sont aplatis dans une forme triangulaire et aident à soutenir SCP-4445-EX grâce à une combinaison de photosynthèse et de fixation de l'azote. En retour, SCP-4445-EX s'alimente principalement par le sol et les plantes fluviales, fournissant les minéraux nécessaires aux symbiotes.

SCP-4445-EX et ses symbiotes partagent un système nerveux, et les chromatophores dans les symbiotes permettent de brefs changements de couleur en fonction de l'état de SCP-4445-EX, notamment lorsqu'il est surpris (blanc clignotant), présente un comportement territorial (magenta) ou est endormi (bleu-vert).

La saison de l'accouplement pour SCP-4445-EX dure approximativement deux mois, de mi-août à mi-octobre. Pendant cette période, les langues des instances mâles de SCP-4445-EX s'engorgent et quadruplent de volume. Les mâles utilisent leur langue pour creuser dans le sol et le lit des rivières à la recherche de roches spécifiques. Après cela, les instances mâles utilisent leurs queues pointues pour creuser grossièrement des fossés circulaires et les aligner avec les roches choisies, puis s'allongent au centre de leurs cercles. Les instances femelles de SCP-4445-EX rechercheront un mâle avec un cercle de rochers convenable ; une fois que l'un deux est sélectionné, la femelle tournera doucement autour du cercle, mangeant les rochers pendant qu'elle marche. Une fois qu'elle aura terminé une révolution, la femelle appellera le mâle et fera clignoter ses symbiotes indigo. À ce moment, le mâle étendra sa langue vers la femelle et l'insérera entièrement dans sa bouche.

Après 5 à 6 mois, la femelle SCP-4445-EX pondra une couvée de petits, allongeant les œufs qui vont éclosent en quelques semaines. Les instances juvéniles de SCP-4445-EX ne disposent pas de symbiotes ; leurs mères régurgitent donc de petits œufs de symbiotes aux jeunes au moment de l'éclosion. Après la consommation, les œufs migrent vers le dos du jeune SCP-4445-EX, où ils éclosent. Une fois éclos, les symbiotes fusionnent avec l'instance et grandissent régulièrement alors que celle-ci vieillit.

De multiples troupeaux de SCP-4445-EX ont été découverts et classifiés en tant que SCP durant une mission d'exploration dans les hauts plateaux de Nouvelle-Guinée, où un système de gorge et de rivière longtemps caché a été découvert. Depuis lors, huit autres sous-espèces de SCP-4445-EX ont été découvertes.

L'étude et la dissection des instances de SCP-4445-EX de différentes sous-espèces montrent que leurs squelettes sont identiques aux différentes espèces des fossiles de stégosaures, incluant Stegosaurus, Wuerhosaurus, et Hesperosaurus.

À la suite de cette découverte, l'usage de différents objets anormaux a été réquisitionné par la FIM Phi-2 ("Petites Futées") et accordé, dans une tentative de voir des stégosaures durant leur chronologie originale, ressusciter des stégosaures à partir des fossiles ou recréer des stégosaures à partir des sources ADN. Toutes les tentatives ont abouti à SCP-4445-EX.

"C'est vraiment très étrange. J'ai passé vingt ans à étudier des fossiles, à apprendre comment essayer de mettre les os ensemble correctement, et je suis juste éblouie par ces choses et à quel point elles correspondent aux archives des fossiles. Il était impossible de s'attendre à ce que les stégosaures ressemblent à ça."

- Dr Karina Barrera, paléontologue en chef

En 2007, une équipe de recherche commune aux départements de zoologie et de paléontologie a établi qu'aucune partie de SCP-4445-EX n'était anormale, et que leur physiologie et leur symbiose pouvaient être expliquées avec la théorie de l'évolution existante.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License