SCP-443
notation: 0+x
blank.png
443.jpg

La nouvelle boîte de SCP-443

Objet # : SCP-443

Classe : Sûr

Procédures de Confinement Spéciales : De par sa nature et sa relative fragilité, SCP-443 est conservé dans un tiroir verrouillé du bureau du Dr Ziegler (Secteur 28). L’accès au personnel de Niveau 1 ou supérieur peut être accordé à la discrétion du Dr Ziegler ou de son assistant sur demande et selon leurs conditions. En raison de son usure, l’emballage original est classé dans un dossier des archives sous la dénomination 6-██████. Tout matériel de dessin doit être restitué à la personne ayant autorisé l’accès.

Description : SCP-443 est un ensemble presque complet de 16 crayons Crayola, désignés comme SCP-443-01 à 14. Cet ensemble est un modèle qui a été produit entre 1997 et 1999 (BS0366), bien que le numéro de série sur l’emballage ne soit pas compris dans la gamme du produit. Deux crayons ("Bleu-Vert" et "Violet") manquent. SCP-443-05 est brisé en deux morceaux (05a et 05b), tandis que l’extrémité de SCP-443-09 ne permettant pas d’écrire fut endommagée lors d’un incident de "mâchouille" impliquant SCP-529 qui, pour cette raison, doit être tenu à l’écart des objets.

SCP-443 a été découvert à █████ █████, en Californie, après que ███████ █████, un artiste amateur, ait remarqué ses effets et fait appel à un enquêteur du paranormal. Les crayons avaient originellement appartenu à la fille de █████ durant plusieurs semaines. █████ a été catégorique sur le fait qu’il ne les a jamais achetés et qu’ils n’ont pas été offerts à sa fille. Tous les travaux produits par █████ et sa fille ont été confisqués et listés en tant que documents 6-██ dans les archives.

Lors d’une tentative de dessiner avec SCP-443, ce qui est produit est en fait un "flux de pensée" émanant directement de personnes inconnues. L’utilisateur est totalement inconscient de ce fait jusqu’à ce qu’il cesse d’utiliser les crayons, moment auquel il prend conscience que ce qu’il a écrit ou dessiné diffère complètement de son intention première. Même en connaissant pleinement l'effet des objets, l’utilisateur est absolument incapable de voir ce qu’il est en train de tracer jusqu’à avoir interrompu son activité, ce qu’il peut faire volontairement à tout instant. Il répondra aux questions sur ce qu’il est en train de dessiner (bien que la plupart du temps il qualifie cette production de "gribouillis sans but", particulièrement s’il est conscient des effets de l'objet SCP).

La plupart du temps, le résultat est un flux de pensée écrit, occasionnellement interrompu par de petites icônes ou des dessins simplistes. La nature de ce qui est tracé s’adapte selon l’utilisateur : le texte apparaîtra dans la langue natale de l’utilisateur et dans un alphabet que celui-ci est en mesure de retranscrire. La qualité du dessin varie selon des facteurs peu clairs et semble indépendante des talents artistiques de l’utilisateur. L'écriture, en revanche, correspond la plupart du temps à celle de l’utilisateur, bien que les émotions exprimées dans les pensées écrites puissent la déformer.

Les pensées exprimées semblent être une forme de "flux de pensée" transmis en temps réel et par des personnes réelles, des événements simultanés (comme des résultats d'élections) ayant été évoqués au moment où ils se produisaient. Chaque crayon représente une personne spécifique et un utilisateur peut changer de crayon pour représenter plus d’une personne, toutes impliquées dans une même situation à un moment donné. Jusqu’à présent, l’équivalent de 10 à 15 heures de cheminement de pensée a été compilé. Les crayons étant déjà quelque peu usés lors de leur récupération, SCP-443-08, qui est le plus souvent utilisé, est réduit à son extrémité.

Aucune information d’identification n’a pu être collectée jusqu’ici (tous les noms sont changés en symboles non-identifiables), mais assez de données sont présentes pour évaluer que les personnes impliquées forment un réseau informel d’amis, membres de familles et collègues de travail éloignés, chaque individu étant assez proche d’au moins un autre individu. Toutes les personnes impliquées sont originaires de Portland, dans la région de l'Oregon. Voir l’addendum pour plus de détails.

Addendum :
Liste des couleurs incluses, leur numéro de classement et les détails :

  • SCP-443-01 Noir — Un danseur obsédé par son poids. Ami de "Orange".
  • SCP-443-02 Bleu — Une vielle dame énergique. Propriétaire foncière de "Rouge" et "Marron".
  • SCP-443-03 Bleu Violet — Un patient légèrement hypocondriaque de "Jaune". Ami de "Orange Rouge".
  • SCP-443-04 Marron — Une fille de sept ans. Fille de "Rouge", amie de "Jaune Orange ", ennemie de "Rose carné".
  • SCP-443-05 Rose carné — Un camarade de classe de "Marron" et "Jaune Orange". Entretient une profonde haine de "Marron" pour des raisons inconnues.
  • SCP-443-06 Vert — Un étudiant en ingénierie et amant régulier de "Orange".
  • SCP-443-07 Orange — Une parajuriste dans un petit cabinet d'avocats. Petite amie de "Jaune", mais le trompe avec "Vert". Amie de "Noir".
  • SCP-443-08 Rouge — Une secrétaire médicale. Mère de "Marron", employée de "Jaune", locataire de "Bleu" et amie de "Blanc".
  • SCP-443-09 Rouge Orange — Une femme de soldat, d’âge moyen. Mère de "Jaune Orange", amie de "Bleu Violet".
  • SCP-443-10 Rouge Violet — Un client régulier du restaurant de "Blanc".
  • SCP-443-11 Blanc — Une serveuse dans un restaurant près du travail de "Rouge". Amie de "Rouge" et "Rouge Violet".
  • SCP-443-12 Jaune — Un médecin. Employeur de "Rouge", petit ami de "Orange", médecin de "Bleu Violet".
  • SCP-443-13 Jaune Vert — Un autre habitué du restaurant de "Blanc", habitué à prendre part aux conversations des autres clients.
  • SCP-443-14 Jaune Orange — Une autre fille de sept ans. Amie et camarade de classe de "Marron", fille de "Rouge Orange".
Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License