SCP-437
notation: +2+x
woodcuttersax.jpg

SCP-437

Objet # : SCP-437

Classe d’objet : Euclide

Procédure de Confinement Spéciales : La hache doit être gardée enfermée dans une boite faite sur mesure quand elle n’est pas utilisée. Quand elle est testée, au moins trois chercheurs doivent être présents. Il est déconseillé aux chercheurs de brandir eux-mêmes SCP-437.

Description : SCP-437 est une vieille hache en acier couverte de rouille, servant à couper du bois. 437 a été découverte dans une petite ville d'Australie durant [DONNÉES SUPPRIMÉES]. Les initiales S.M. sont gravées sur le manche.

437 a été découvert par l'agent ██████ durant la poursuite de SCP-███. L'agent ██████ sortit la hache d'une souche pourrie durant la traque de SCP-███ à travers ████████████, Australie. Lorsqu'il tenta d'utiliser SCP-437 sur SCP-███, la hache glissa hors des mains de l'agent, toucha le flanc de la falaise, rebondit, et fendit la jambe gauche de l'agent au niveau de la hanche, la tranchant entièrement. La plaie résultante n'était pas douloureuse, et ne saignait pas. Le membre perdu afficha un processus "d'altération" quasi instantané. Bien qu'il présentait des signes similaires à ceux de membres humains exposés aux éléments pendants plusieurs mois, le membre ne présenta aucun signe de décomposition ou d'infection.

Après le succès de l'appréhension de SCP-███, SCP-437 a été ramené à la Fondation. Les études sur 437 ont révélées qu'il était composé d'acier et de bois, ne présentant aucune anomalie dans sa composition. La plaie de l'agent ██████ a été étudiée, révélant la présence d'une mince couche de substance transparente, couleur chair recouvrant la plaie. Une étude au microscope de tissu biopsiés à l'emplacement de la plaie a révélé que la structure moléculaire de l'échantillon était composé de [SUPPRIMÉ], ce qui donne au "tissu" des propriétés physiques semblables au derme humain.

Des tests répétés avec SCP-437 ont prouvés que la hache était extrêmement peu fiable quand elle est utilisée. Non seulement la lame est émoussée au point d'en être inutile, mais approximativement quatre-vingt-dix pour cent des fois où la lame est utilisée, elle rebondira d'une manière inattendue et frappera l'utilisateur. Ceci s'est révélé vrai même lorsque des moyens mécaniques étaient utilisés, la lame cherche encore à atteindre l'humain placé derrière l'appareil. Les capteurs placés sur les sujets humains et l'appareil mécanique ne révèlent aucunes anomalies dans leurs températures ou leurs électrocinétiques. Bien que cela n'exclut pas les événements psychokinétiques centrés autour de SCP-437, il est de l'opinion de plusieurs chercheurs que l'objet provoque une altération des probabilités. Des demandes pour soumettre l'objet à la Division d'Analyse des Probabilités furent présentées.

Dans chaque cas où la hache a frappé des utilisateurs humains, elle a toujours frappée au niveau de l'articulation d'un membre. Cette action a, jusqu'à présent, tranché net le membre, laissant une blessure refermée. Le membre coupé se dessèche instantanément, comme s'il était exposé à un vieillissement rapide, ne laissant aucune chance de rattachement.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License