SCP-4357-J
notation: +5+x

Objet # : SCP-4357-J

Classe : Euclide

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-4357-J est actuellement confiné dans un espace cylindrique délimité par un ensemble de glyphes ésotériques disposés en un cercle de 2,4m de diamètre, écrits à la craie rouge et blanche. Ce périmètre est de plus entouré d'une cage mesurant 5m x 5m x 4m, composée de fer forgé et sur lequel ont été inscrits des glyphes similaires à ceux écrits dans le cercle intérieur. La cage est placée au centre d'un hexagramme dessiné à l'aide de sel de mer et de poussière d'argent.

Tous les membres du personnel interagissant directement avec SCP-4357-J doivent constamment arborer de manière ostensible les symboles d'au moins 3 religions différentes, et doivent pratiquer activement l'une d'entre elles. Ils doivent porter un vaporisateur rempli d'eau purifiée qui aura été bénie par un membre du clergé de la foi de l'individu. Si SCP-4567-J devient non-coopératif ou hostile, les membres du personnel sont autorisés à l'asperger de l'eau en question afin de le rendre docile.

Description : SCP-4357-J est un humanoïde à peau rouge mesurant 3 mètres de haut et pesant approximativement 200 kilogrammes. Il possède une queue pointue, deux ailes en peau semblables à celles d'une chauve-souris sortant de ses omoplates, ainsi que deux cornes courbées et pointues placées juste au-dessus de ses yeux. Il est nu, mais ne possède aucun attribut sexuel primaire ou secondaire. SCP-4357-J émet constamment une chaleur d'environ 40 à 50 degrés Celsius, qui peut monter à 95 degrés lorsqu'il est en colère. Il ne semble pas avoir besoin de nourriture ou de sommeil et se trouve dans un état quasi-constant d'agitation. Il insulte fréquemment l'intelligence et les compétences des membres du personnel, notamment en pointant leur incapacité à le confiner.

Journaux d'Entretien :

06/06/19██

Agent ████████: Veuillez indiquer la raison de votre présence ici.

SCP-4357-J : Va te faire foutre, mec ! Vous ne savez pas qui je suis, vous ne savez pas ce que je suis, vous ne savez pas ce que je peux faire ! Bordel, vous ne savez même pas comment faire pour me garder ici ! Sans blague, vous êtes quoi, des amateurs ? Vous n'avez même pas d'eau bénite sur vous ! Comment vous feriez pour me repousser si je décidais de vous attaquer ?

Agent ████████ : Je vois. Veuillez attendre ici. Quelqu'un viendra vous voir sous peu.

07/06/19██

Agent █████, Catholique pratiquant : Veuillez rester à plus de 3 mètres de moi, autrement je devrais vous asperger.

SCP-4357-J : Crétin. Tu crois que ces ailes, c'est pour faire joli ? Je pourrais m'envoler et arracher ta gorge avant que tu n'aies le temps d'appuyer sur la détente. Bordel, mec, où se trouve le putain de cercle d'invocation ? Ou l'hexagramme de protection ? Vous ne savez foutre rien. Putain, apportez moi un peu de craie que je vous montre !

Agent █████: Ça semble être une bonne idée.

L'Agent █████ quitte la chambre de confinement et revient 35 minutes plus tard avec une boîte de craies blanches. Il tend la boîte à SCP-4357-J, qui passe ensuite les 15 minutes suivantes à tracer les symboles actuellement employés pour son confinement.

SCP-4357-J : Et VOILÀcomment on fait un cercle d'invocation correct. Toutes les runes sont en place, tout comme il faut. MAINTENANT, si jamais je rentrais là-dedans comme ceci, j'aurais du mal à sortir !

SCP-4357-J essaie de sortir du cercle et se cogne contre une barrière invisible.

SCP-4357-J : OH LE CON !

13/07/19██

SCP-4357-J avait passé 3 heures accroupi au centre du cercle de confinement, ce qui est inhabituel pour lui, et tendait parfois la main pour tapoter sur la barrière avec ses griffes. A 17H34, il bondit brutalement vers le haut en déployant ses ailes alors qu'il s'élevait. Lorsqu'il atteint le plafond 6 mètres plus haut, il planta ses griffes dans le béton et rampa en s'aplatissant jusqu'à sortir du périmètre du cercle de confinement.

SCP-4357-J : Ha ! Je savais que ces trucs n'allaient que jusqu'à 5 mètres. Je suis libre, trouducs !

Les Agents ██████ et ███ s'élancent dans la pièce, avant d'utiliser leurs vaporisateurs pour asperger SCP-4357-J d'eau bénite jusqu'à ce qu'il retourne à l'intérieur du diagramme de confinement initial.

SCP-4357-J : Merde ! Ça fait mal, fils de putes ! Pas grave ; j'ai juste à sauter à nouveau. C'est pas comme si vous pouviez installer une cage qui peut me retenir. Je peux briser n'importe quoi, sauf du fer forgé sur lequel on aurait inscrit les mots de Salomon dessus, mais où est-ce que vous iriez trouver un truc pareil de nos jours, hein ?

14/07/19██

Des métallurgistes de la Fondation installe une cage en fer forgé sous la surveillance et la bénédiction du Rabbin ███████

SCP-4357-J : Et merde.

01/10/19██

Rabbin ███████ : Êtes vous plus coopératif aujourd'hui, démon ?

SCP-4357-J : Oh, je vais bien, pue-le-porc. C'est vous autres empaffés qui avez un problème. Par le sang et le soufre, vous n'avez même pas su construire cette cage correctement, bande de minables ! Je l'ai testé et je pourrais la secouer jusqu'à ce qu'elle s'effondre, et alors je serais libre avant que vous ne puissiez rentrer ici avec votre foutue eau bénite, sacs à merde !

Rabbin ███████ : Mais que faites vous des mots de Salomon ? Ils vous obligent à rester.

SCP-4357-J : Oh, bon sang, Rabbin Niqueur-de-Porcs. Vous êtes bien placé pour savoir que le Sceau de Salomon est un hexagramme. Si il n'y a pas d'étoile pour me retenir, je peux m'enfuir dès que vous autres petits empaffés tournerez le dos !

Rabbin ███████: Nous avons beaucoup de craies, démon. Je parie que je peux dessiner un Sceau avant que vous ne puissiez vous échapper.

SCP-4357-J : Rabbin, Rabbin, Rabbin. Je trouve votre stupidité particulièrement décevante. Vous croyez vraiment que de la craie suffit pour maintenir un Sceau ? Pourquoi est-ce que vous croyez que tous ces péquenots dégénérés disent qu'il faut utiliser du sel et de l'argent pour éloigner les monstres qui se cachent dans les ténèbres ? Ils se souviennent de nous et de ce qui nous repousse.

Rabbin ███████ : Merci, démon. Comme toujours, cela aura été… Instructif.

SCP-4357-J : BORDEL ! Non, attendez, oubliez ce que je viens de dire ! Je, euh, je mentais ! Ouais ! Nous autres, démons, on ment tout le temps ! On peut pas nous faire confiance !

19/12/19██

Agent ██, Bouddhiste pratiquant : Bonjour, SCP-4357. Je voudrais vous poser une question.

SCP-4357-J : Va te faire foutre, trou du cul. Je ne dirais plus rien à des connards dans votre genre. A chaque fois vous rendez les choses encore plus dures.

Agent ██ : C'est juste une question très simple qui me taraude depuis un moment : pourquoi ne vous êtes vous pas échappé avant que nous n'ayons mis tout cela en place ?

L'Agent ██ désigne d'un geste les protocoles de confinement alors en vigueur. SCP-4357-J semble stupéfait et reste la bouche ouverte pendant approximativement 30 secondes.

SCP-4357-J : Je – Je n'ai pas – Je croyais que – Oh, PUTAIN DE MERDE !

SCP-4357-J se mit à se jeter sur les barrières de confinement plus violemment que d'ordinaire pendant 90 heures et 17 minutes, en hurlant tout du long un flot constant d'injures.

Note : Les protocoles de confinement actuels ont été établis suite à de nombreux entretiens avec SCP-4357-J. Des ajustements ultérieurs pourront être instaurés au vu des observations futures.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License