SCP-432 Expédition 2
notation: +1+x
blank.png

SCP-432 Expédition 2

Date : ██-██-████

Superviseur de l’expédition : Dr T S████

Le sujet est D-6411, de sexe féminin, 32 ans, avec une condition physique dans la moyenne. Le passé du sujet indique un antécédent de tentative de meurtre. Le sujet est équipé avec le paquetage standard d’équipement de mission et envoyé au sein de SCP-432. La caméra est activée et le sujet entre dans SCP-432. Le porte est maintenue ouverte par un poids de 3 kg placé dans l’embrasure, avec des techniciens à portée pour enlever le poids et fermer la porte si nécessaire.

La caméra s’active, montrant le sujet dans un long couloir construit à partir du même métal corrodé que l’extérieur de SCP-432. La lumière provenant de la porte ouverte derrière le sujet, couplée à la luminosité fournie par les ampoules situées à intervalles irréguliers le long des murs de la structure, illumine le tunnel sur approximativement 20 mètres. D’autres lumières sont visibles plus en avant dans le tunnel, mais elles sont faibles. Contrôle demande au sujet d’allumer sa lampe-torche et d’avancer dans la structure, le sujet s’exécute.

Le passage continue sur approximativement 100 mètres depuis l’entrée jusqu'à atteindre un croisement en T qui se sépare vers la gauche et la droite. Le sujet demande à Contrôle quel chemin il doit suivre et il lui est dit de partir à droite. D-6411 marque le chemin de retour vers la sortie à l’aide d’un marqueur et procède en avant dans le tunnel pendant 50 mètres avant d’arriver à un croisement. Contrôle demande au sujet de prendre le chemin de gauche et le sujet marque le mur du tunnel puis entre dans le passage indiqué, qu’il suit pendant 47 mètres avant d’arriver à un autre croisement. Contrôle note que des interférences ont commencé à apparaître à la fois sur le canal vidéo et audio, mais elles sont pour l’instant négligeables.

Le sujet fait une pause pour boire depuis l’une de ses bouteilles d’eau et marque son chemin du retour avant de sélectionner - sans la permission de Contrôle - le chemin de droite. Contrôle fait des reproches à D-6411, mais l’autorise à continuer. Le passage fait un tournant à 90° vers la gauche au bout de 18 mètres, puis continue tout droit pendant approximativement 73 mètres.

Un autre croisement est visible au-delà du sujet, mais alors que le sujet s’en approche, il s’arrête et rapporte qu’il peut entendre des chocs répétitifs venant des murs. Contrôle augmente le volume audio de la caméra et le son est capté. Les chocs se répètent pendant 73 secondes avant de s’arrêter. Le sujet est resté immobile pendant qu’il écoutait, essayant de respirer calmement. Contrôle demande au sujet de faire une marque sur le mur du tunnel et de continuer vers la gauche. Le sujet reste immobile et fait plusieurs demandes sur la nature de SCP-432 et la source du bruit. Contrôle répète fermement ses ordres et le sujet se remet en route, prenant le tunnel de gauche comme demandé.

Le sujet a avancé pendant environ 150 mètres quand il s’arrête et dirige la caméra vers le mur de gauche du tunnel. Il remarque que les luminaires dans cette extension de la structure ont été brisés ; des morceaux d'ampoules brisés sont visibles, éparpillés sur le sol. Le sujet continue d’avancer, faisant remarquer qu’il a commencé à sentir une odeur faible et désagréable. Quand il lui est demandé de décrire ladite odeur, D-6411 répond "Quelque chose de mort".

Après 24 nouveaux mètres, le sujet repère un objet au loin dans le tunnel et avance dans sa direction. La qualité vidéo commence à se dégrader sérieusement. L’angle de la caméra bascule alors que le sujet s’agenouille pour examiner l’objet, et Contrôle demande au sujet de décrire ce qu’il a trouvé. Le sujet explique que l’objet est une chaussure de sport gauche, plus communément connue comme une basket ████████. La caméra zoome sur l’objet pendant que le sujet l’illumine avec sa lampe-torche.

L’angle de la caméra bouge à nouveau lorsque le sujet regarde brusquement vers le sol du tunnel et émet un juron sonore. Le sol du tunnel est recouvert d’une large quantité d’un résidu marron séché qui se craquèle et part en miettes lorsque le sujet se déplace. Des giclées séchées de ce même résidu sont constatées sur les murs. Le sujet fait remarquer que la substance est apparemment la source de l’odeur, et il suppose qu’il s’agit de sang séché. La caméra suit plusieurs larges traînées de la substance qui s’écartent de la flaque pour aller en direction du couloir. La respiration du sujet devient légèrement paniquée.

Contrôle demande au sujet de récupérer la chaussure et un échantillon de la substance pour analyse. Le sujet s’exécute, malgré le fait qu'il se plaigne continuellement de l’odeur et exprime le vœu de sortir de SCP-432 plusieurs fois. Ses requêtes sont refusées et Contrôle ordonne au sujet de continuer en avant.

Le sujet continue lentement le long du couloir et devient de plus en plus agité. L’angle de la caméra change régulièrement alors que le sujet commence à regarder de manière erratique par dessus de son épaule. Les problèmes des canaux audio et vidéo deviennent plus graves et Contrôle demande au sujet de s’arrêter pendant qu’il discute avec le Dr █████.

Le Dr █████ décide de rappeler le sujet, qui devient extrêmement paniqué, se plaignant d’entendre des bruits de pas venant de derrière le mur à sa droite. Contrôle augmente le volume audio, mais les interférences empêchent une confirmation des observations du sujet. Dr █████ confirme que l’expédition est terminée et Contrôle rappelle le sujet, qui commence à se déplacer à grande vitesse vers la sortie.

La sortie du sujet de SCP-432 se déroule normalement, exceptée l’augmentation de la vitesse du sujet à mesure qu'il se rapproche de la sortie. Une fois sorti de SCP-432, les portes sont refermées et le sujet envoyé en débriefing.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License