SCP-427
notation: +3+x
scp427locket.JPG

Photo de SCP-427 fermé.

Objet # : SCP-427

Classe : Sûr *(voir les procédures de confinement)

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-427 ne présente ni faculté de locomotion ni d'intention néfaste à ce jour, et ne requiert qu'un confinement minimal. Compte-tenu des effets négatifs de SCP-427, seul le personnel médical de Classe 3 ou supérieur a la possibilité de manipuler et d'utiliser l'objet.

Tout les membres du personnel utilisant SCP-427 doivent enregistrer leur temps total d'utilisation correctement afin d'éviter des mutations indésirables.

*Les instances de SCP-427-1 (familièrement appelées "Bêtes de chair") créées par SCP-427 doivent être tuées immédialement, les communications et expériences avec elles se révélant impossibles à effectuer en sécurité. Pour cette raison, les instances de SCP-427-1 sont classées au niveau Keter.

Description : SCP-427 est un petit médaillon sphérique, sculpté dans une matière argentée brillante. Les sculptures ornées ne semblent pas disposer d'une quelconque fonction; l'origine du boitier externe de SCP-427 – et si il a été fabriqué ou non par des êtres dotés d'intelligence – est inconnue. Sa circonférence en son point le plus large atteint approximativement trois (3) centimètres.

SCP-427 a été créé après qu'il soit placé une pillule de SCP-500 dans la cabine d'entrée de SCP-914 en ajustant le réglage sur "Très fin". Aucune activité inhabituelle n'était visible quand les portes ont été fermées. Une fois ouvertes, une petite orbe flambloyante était visible au milieu. L'orbe n'a émit aucune radiation ou énergie visible à l'oeil nu.

Quand SCP-427 est ouvert et exposé à des tissus d'origine biologique, les cellules endommagées sont rapidement régénérées et il est possible de purger les composants envahissants ou les infections. En comparaison, un rhume classique est traité en approximativement trois (3) à dix (10) jours par le système immunitaire humain et finit par être supprimé. Par la présence de SCP-427 ouvert, cette période est réduite jusqu'à atteindre deux (2) à quatre (4) minutes. Les capacités de guérison de l'objet sont directionnelles, toute chose ne se trouvant pas dans la ligne de mire de l'objet ne ressentiront aucun effet.

Cependant, l'exposition à long-terme produit un risque important pour la santé. Tout comme le médaillon guérit les dommages, il optimise les défenses naturelles du corps. La résistance aux maladies et aux toxines est augmentée de 500%, comparé à la dose létale moyenne ou aux taux de mortalité après un temps total d'exposition de dix (10) minutes, et 1000% après quinze (15) minutes. Après quinze (15) minutes d'exposition, la musculature commence à s'optimiser, augmentant la force et la tolérance à la douleur de 200% à 300%. Tout les autres systèmes continuent leur optimisation. Le personnel de classe D exposé à l'objet pour une durée excédant une (1) heure a commencé à muter totalement en une masse informe de tissus. Le processus de conversion s'accélère avec l'exposition continue à SCP-427.

SCP-427-OLD.jpg

Une "Bête de chair" de SCP-427. Neutralisée durant une tentative d'évasion.

Les "Bêtes de chair" (ainsi nommées à cause de leur apparence) crées par SCP-427 sont incroyablement agressives, attaquant tout le personnel à proximité avec des résultats létaux. Elles sont très résistantes à la plupart des armes, mais peuvent être désactivées grâce à un choc traumatique suffisant ou à une chaleur dépassant les 1100 degrés Celsius (2000 degrés Fahrenheit). L'intelligence de l'instance ne peut être évaluée précisément, mais une cartographie des améliorations biologiques du cerveau comme une relation directe avec l'optimisation des autres systèmes suggère que l'intelligence pourrait excéder les niveaux mesurés sur les humains une fois totalement transformés.

SCP-427 est actuellement utilisé en tant que remplacement partiel des pillules de SCP-500, étant donné qu'il a la possibilité de soigner tout ce que SCP-500 est capable de soigner aussi. Toutes les "optimisations" obtenues via SCP-427 peuvent se cumuler. Une surveillance a jugé que les effets secondaires sont d'un "risque acceptable" mais les utilisateurs doivent enregistrer scrupuleusement leur temps total d'exposition, des mutations partielles pouvant justifier un renvoi.

Source : SCP-427 | Auteur original : : Dr OurosDr Ouros

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License