SCP-415
notation: +2+x
blank.png

Objet # : SCP-415

Classe : Sûr

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-415 doit être gardé dans des quartiers résidentiels standard et peut se déplacer librement sous la surveillance d'un garde armé. Les gardes et le personnel de surveillance doivent être stationnés près de la zone de résidence et toute activité sortant de la routine quotidienne doit être enregistrée. Les demandes pour de simples produits de luxe ont été autorisées et n'ont jusqu'ici consisté qu'en du matériel de lecture. Cette politique peut continuer aussi longtemps que SCP-415 reste coopératif. Le personnel en contact avec SCP-415 montre un risque particulier d'attachement empathique ou émotionnel. Pour cela, le personnel assigné à SCP-415 doit suivre une rotation mensuelle.

Description : SCP-415 est homme caucasien de 36 ans haut de 176,9 centimètres. Il a des yeux bleus, des cheveux bruns dégarni, et semble être humain. Le sujet montre un QI dans la moyenne et a une personnalité relativement stable étant donné sa situation. Il se montre coopératif avec les membres du personnel du site, bien qu'il soit nerveux à proximité des équipement et du personnel médicaux.

SCP-415 semble posséder une capacité régénérative centrée sur la repousse des organes et des tissus. Cette capacité est plus prononcée en ce qui concerne ses organes internes, particulièrement le foie, le rein, le pancréas et le colon. L'observation des fractures du squelette montre qu'elles se résorbent plus rapidement que la norme humaine mais plus lentement que les organes mous. Le sujet est capable de survivre avec des organes ayant subi de sérieux dommages ou ayant été retirés. Les organes lésés ou manquants repoussent et deviennent complètement sains et fonctionnels dans une période allant de un à trois mois. Bien que le sujet soit presque immortel grâce à ce processus, il possède un système immunitaire complètement normal et a contracté le rhume et la grippe avec des résultats parfaitement communs.

Le corps de SCP-415 a subi plusieurs modifications radicales exécutées par un tiers. Le sujet a plusieurs fermetures éclair chirurgicalement installées sur son corps : une incurvée depuis son aisselle gauche jusqu'à la peau au-dessus de son estomac, une autre centrée exactement au-dessus du cœur, et deux installées parallèlement sur le ventre. D'autres anomalies physiques ont été observées dont on a découvert plus tard qu'elles avaient été enlevées ou s'étaient résorbées avec le temps.

  • La plus grande partie du torse était couverte par un pan de peau libre qui pouvait être soulevé à n'importe quel moment et était fixé par trois épingles de nourrice et un bouton. Cette anomalie est restée pendant 63 jours.
  • Plusieurs longues lignes de points de suture grossièrement cousues avec du fil noir épais fait d'une matière inconnue, surélevant la surface de la peau de plus d'un centimètre par endroits. Une suture particulièrement notable commençait dans le bas du dos et continuait sur le flanc jusqu'à la quatrième côte. Puis elle passait sur la nuque et se séparait en deux branches qui se terminaient sur les épaules. Lors d'un accident, cette suture a été frappée avec assez de force pour se rompre. Tout le côté gauche s'ouvrit et la quasi totalité des organes internes se déversa dehors. Il y avait des preuves que cette suture avait été ouverte et refermée de nombreuses fois en neuf mois malgré une observation constante. À la fin de cette période tous les points de suture disparurent et le sujet ne montra plus de signe de leur existence.
  • Un revêtement d'acier a été découvert entre les os du crâne. Si un objet tranchant comme un scalpel ou un couteau y était inséré, et un peu de pression appliquée, cette structure permettrait de retirer le sommet du crâne. Ce mécanisme est toujours en place actuellement mais est largement invisible pour un observateur lambda.

Les membres du personnel assignés à SCP-415 ont systématiquement observé qu'avant chacune de ces modifications physiques anormales le sujet entre dans un un état de panique extrême caractérisée par une force augmentée et des hurlements désespérés. À un certain point durant cet état de panique le sujet entre dans une "phase" où l'environnement dans un rayon de 2,5m autour de lui se distord, montrant ce qui a été décrit par les observateurs comme "un paysage extraterrestre", "des salles d'opération", "des anatomies organiques surdimensionnées", et, une fois, "un parc de loisirs". Le sujet disparaît alors de notre réalité pour une période allant de 0,25 seconde à la durée la plus longue enregistrée de 3 secondes.

À la réapparition du sujet une nouvelle modification est présente, et occasionnellement une refonte des modifications précédentes. Le sujet est incapable d'expliquer où il est enlevé durant ces attaques aléatoires, mais affirme avec certitude que le temps qu'il passe ailleurs est significativement plus élevé que celui qui est enregistré (jusqu'à plusieurs années dans certains cas).

Addendum 415-01 : SCP-415 s'est déplacé sur le territoire des États-Unis pendant approximativement deux ans et demi, faisant soi-disant de l'auto-stop, restant dans la nature, et parfois vivant dans de petites villes. Bien qu'aucun rapport de ses activités n'existe, des informations provenant d'interviews et de témoignages de civils ont permis de tracer une carte partielle de ses voyages. Il a d'abord été vu en Nouvelle-Angleterre fuyant le long de la côte est des États-Unis, puis s'est rendu presque directement au cœur du Midwest avant d'errer grossièrement en cercle dans cette région, participant aux travaux des champs et aux travaux manuels. D'après SCP-415, il fuyait une organisation dont "[il] croyait qu'elle [le] poursuivait", apparemment pour vendre ses organes sur le marché noir. La Fondation entra en contact avec SCP-415 après qu'il se soit rendu de lui-même au FBI, demandant une protection contre cette mystérieuse organisation. SCP-415 a été intercepté et contenu lors de son transport vers un asile après qu'il soit devenu violent au refus de sa demande.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License