SCP-414-FR
notation: +13+x
blank.png
savicanthe.png

Intérieur d'une structure de SCP-414-FR.

Objet no : SCP-414-FR

Niveau de Menace : Orange

Classe : Keter

Procédures de Confinement Spéciales : L'entrée du Monde-Décharge 𐤀 est sécurisée par une équipe intersites de chercheurs et techniciens en gestion de l'anormal de la Fondation ; en raison de la grande diversité d'anomalies susceptibles d'y être éliminées, son emplacement n'est disponible que pour les membres de l'équipe en fonction et aux membres du personnel de Niveau 3 et supérieur dotés d'une accréditation spéciale. Les membres du personnel quittant une assignation à la zone doivent se voir administrer des amnésiants de Classe B.

Toute manifestation de SCP-414-FR hors du Monde-Décharge 𐤀 doit être détruite par des moyens indifférents proportionnels à son ampleur et les déchets de démolition doivent si possible y être renvoyés. Une cellule de surveillance est chargée de guetter toute manifestation de ce type pour en alerter instantanément les équipes de démolition.

Les limites du Monde-Décharge 𐤀 doivent être considérées comme limites acceptables au confinement de l'anomalie ; son développement à l'intérieur de celui-ci est toléré et jugé raisonnablement trop difficile à empêcher. Toute modification du comportement de SCP-414-FR dans son extension doit cependant donner lieu à une réévaluation de cette convention.

Description : SCP-414-FR est un ensemble anormal de bâtiments et structures architecturales en expansion constante, actuellement présumé contenu dans le Monde-Décharge 𐤀. La surface de l'anomalie s'étend à un rythme soutenu dans une direction à la fois, de nouvelles structures se formant en une durée de 70 à 300 heures selon leur taille finale. Ce phénomène ne semble ni s'interrompre ni ralentir quelle que soit la surface ou l'environnement de SCP-414-FR ; des structures ont déjà été observées se constituant sous l'eau ou au-dessus du vide en s'appuyant sur des prises solides, bien que non immunisées à l'effondrement naturel dû à leur instabilité ou à l'érosion. SCP-414-FR est néanmoins incapable de générer de nouvelles structures à une grande distance de celles déjà présentes et doit recouvrir une surface pour être capable de s'étendre au-delà.

SCP-414-FR est composé d'édifices de nature variable parfois proches ou correspondant à des standards architecturaux connus, parmi lesquels l'architecture romaine, byzantine, romane, gothique et victorienne. Les structures composant l'anomalie sont majoritairement des bâtiments semblant conçus pour une utilisation humaine — maisons, églises et lieux de culte, fontaines, places pavées, ponts, galeries et immeubles — mais comportent aussi plus rarement des structures inutilisables ou abstraites — voûtes isolées, masses de pierre indéfinies, collines et cratères artificiels. Les matériaux de construction principaux en sont le bois, la pierre et plus rarement le plâtre ou certains métaux. Aucun matériau artificiel récent (béton, peinture, alliages…) n'a été observé dans des structures de SCP-414-FR à ce jour. Tous les bâtiments ont une apparence et une structure déjà ancienne à leur création, souvent dans un état de délabrement avancé et s'effondrant parfois après quelques années d'existence.

Si toutes les structures sont détruites sur une surface de SCP-414-FR, volontairement ou par leur usure naturelle, celle-ci ne sera plus considérée comme partie de l'anomalie et elle devra reformer de nouvelles structures sur les anciennes pour s'y étendre. Les zones recouvertes par SCP-414-FR deviennent stériles et le restent des années après la destruction de toutes les structures anormales qui s'y trouvent.

Les structures de SCP-414-FR sont systématiquement vides, ne contenant jamais d'objets ni d'être vivants quelconques, possiblement sans rapport avec l'anomalie en raison de la nature de son environnement dans le Monde-Décharge 𐤀 Obsolète/Données incertaines. Plusieurs inscriptions supposées dotées de sens ont été découvertes mais aucune n'a pu être traduite à ce jour.

Addendum 1 : SCP-414-FR a été découvert le ██/██/████ lors d'expérimentations au sein du Site Daleth quand une équipe de recherche a ouvert un passage vers une dimension inconnue jusqu'alors. La salle d'expérimentation avait été scellée pour dix heures en attente de l'arrivée d'une mission d'exploration préliminaire, pendant lesquelles une langue de pavage et une arche de tuiles sont sorties de l'ouverture dimensionnelle pour pousser dans les locaux de la Fondation.

L'exploration de la dimension découverte a révélé des conditions de température, de pression et de réalité hautement hostiles à la vie terrestre ainsi que l'existence de SCP-414-FR dont les propriétés exactes ont été établies par d'autres missions ultérieures. Suite au rapport de l'exploration, le Conseil Régional de la Fondation a ordonné la destruction systématique en priorité B des structures formées et en formation dans la dimension-mère.

Les propriétés hostiles de la dimension ne permettant pas la réduction de la surface de SCP-414-FR par la destruction de ses structures sans investissement de moyens proportionnellement déraisonnables, elle a été reclassée par la direction du Site Daleth comme Monde-Décharge 𐤀 et consacrée à l'élimination des déchets anormaux ou dangereux. Pour réduire au maximum tout risque de propagation de SCP-414-FR, une nouvelle entrée a été ouverte dans la région du Massif Central au sein des installations dimensionnelles souterraines d'un site en cours de construction et l'ancienne entrée du Site Daleth détruite.

Addendum 2 : Durant les trois mois suivant les événements du ██/██/████ résultant en [DONNÉES SUPPRIMÉES], six occurrences d'extension de SCP-414-FR dans la dimension-mère furent recensées, dont deux pour la première fois dans des lieux isolés hors des locaux de la Fondation. Ceux-ci n'étant reliés d'aucun moyen détectable au Monde-Décharge 𐤀, leur apparition constitue une modification du fonctionnement supposé de SCP-414-FR.

Dans l'un des deux cas, l'anomalie avait eu le temps de recouvrir une surface totale de 1,2 km2 dans le désert d'███████ avant sa découverte par un civil et la prise de connaissance des faits par la Fondation deux jours plus tard. Des animaux de la région ont été retrouvés mort sur la surface de SCP-414-FR durant les travaux de destruction sans que ce fait soit explicable par l'intervention des équipes de la Fondation ; l'autopsie de ceux-ci n'a révélé aucune lésion physique justifiant le décès.

Des accords ont été passés avec les organisations connues de la Fondation dans d'autres dimensions proches de la dimension-mère pour détruire ou avertir ses unités de toute manifestation de SCP-414-FR. L'anomalie est présumée incapable de se propager à travers les réalités jusqu'à obtention d'éléments contraires.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License