SCP-408
notation: +2+x
SCP-408.jpg

SCP-408 en semi-camouflage

Objet # : SCP-408

Classe : Sûr

Procédures de Confinement Spéciales : Le grillage de la volière doit être correctement entretenu par des membres du personnel de Niveau 2 ayant des connaissances en biologie ou en lépidoptérologie. Un niveau d'humidité suffisant doit être maintenu et enregistré une fois par jour, puis être transmit au Site-17. 200 mangeoires remplies d'une solution aqueuse sucrée doivent être entretenues et remplies une fois par semaine.

Description : SCP-408 est une grande masse de lépidoptères, prenant l'apparence des papillons zèbres lorsqu'ils ne sont pas camouflés. SCP-408 agit en toute circonstance comme une entité unique, il est spéculé qu'il s'agit d'une forme de communication par conscience collective de la masse. Lorsqu'il est inactif, SCP-408 prend la couleur, le motif et même la texture de l'environnement l'entourant, le rendant invisible sur le plan fonctionnel. Des observations ont démontré que, lorsqu'il est menacé, SCP-408 prend la forme et l'apparence d'un certain nombre de créatures menaçantes comme moyen de défense, dont un groupe de lions, un Tyrannosaurus Rex et notamment SCP-682 (Voir le registre des incidents 682-C).

SCP-408 possède la capacité de communiquer et de raisonner, utilisant sa capacité à changer sa couleur en mots et phrases pour répondre aux chercheurs. Les tests de QI réalisés sur SCP-408 ont évalué un QI de 109 ou légèrement au-dessus de la moyenne. Cependant, lorsqu'une partie de l'essaim est isolée, des scores plus bas ont été relevés, laissant penser que SCP-408 partage sa capacité cognitive avec l'ensemble de l'essaim. Depuis le ██-██-████, SCP-408 préfère être identifié par son numéro SCP.

SCP-408 fut découvert à ██████, au Brésil, à la suite de signalements de la population locale et des équipes d'exploitation forestière qui remarquèrent que leurs cartes étaient souvent inexactes concernant la taille de la forêt tropicale. Après avoir reçu des signalements d'observations d'animaux n'étant pas indigènes à la forêt amazonienne, et dont certains n'étaient pas recensés sur Terre, les agents de la Fondation débutèrent une enquête qui conduisit à la découverte de SCP-408. En apprenant qu'il était doté d'intelligence, le Dr ██████, qui accompagnait les agents sur le terrain, communiqua avec SCP-408 et le convainquit de l'accompagner jusqu'au Site-17, où se trouve leur habitat actuel.

Addendum 408-A : En ce qui concerne la connaissance de SCP-682 par SCP-408, une enquête est en cours à propos de cette fuite d'informations.

Incident 408-A : En raison de l'incapacité du personnel approprié à remplir adéquatement les mangeoires de 408, l'essaim a pris l'initiative de trouver des moyens de subsistance par ses propres moyens. Prenant l'apparence de plusieurs membres du personnel de Niveau 1, SCP-408 a convaincu un passant d'ouvrir la porte de la volière, par laquelle ils se sont enfuis dans l'installation du Site-17. Pendant toute la journée, le personnel du Site-17 a signalé une série d'événements étranges, allant des murs changeant de couleur à plusieurs dizaines de versions de SCP-529 marchant dans un couloir. Le site 17 a été verrouillé et l'alerte de niveau Delta a été enclenchée lorsqu'il est apparu que 90% des unités de confinement avaient été brisées. Le Dr Kondraki, chef des recherches menées sur 408, était en mission ce jour-là, et ce n'est qu'à son retour que l'illusion a été révélée, et en peu de temps, SCP-408 a été ramené à sa volière. Peu de dommages ont été faits, sauf à la salle de pause, qui a été laissée sans édulcorants appropriés pendant une semaine.

Note : Ce n'est peut-être que de l'eau sucrée, mais sans elle 408 est susceptible de commettre des méfaits comme nous l'avons clairement vu hier. Heureusement qu'il n'agisse pas malicieusement, mais pensez aux autres la prochaine fois que vous tirerez au flanc. Pensez à vous aussi, car je ne tolérerai pas d'utiliser Sweet-n-Low dans mon café du matin pendant très longtemps. -Dr Kondraki

Addendum 408-B : Des tests récents sur le terrain ont montré que SCP-408 peut agir comme un camouflage actif lorsqu'il le lui est ordonné. SCP-408 a pu dissimuler et garder inaperçu cinq membres du personnel de niveau 2 d'un bout à l'autre de l'établissement. Les tests montrent que une efficacité de dissimulation fonctionnelle à 99,997% et pouvant être maintenue pendant cinq heures sans nécessité de repos ou de récupération. L'option visant à utiliser SCP-408 pour des opérations secrètes est en attente d'approbation.

Addendum 408-C : Au cours de l'incident 239 B Clef-Kondraki, durant lequel SCP-408 était fortement impliqué, un certain nombre de cadavres laissés par le Dr Clef ont disparu à la suite de l'événement. Le système de vidéo-surveillance a montré qu'à certains moments, tout l'essaim de SCP-408 descendait sur le corps, pour ne laisser aucune trace du cadavre derrière lui. Les tests subséquents montrent une augmentation du QI, malgré le fait que l'absence de coopération de l'interrogé n'ait pas permis de faire la lumière sur ce point.

Journal d'entrevues 408-c

Interviewer : Dr ████ Saghai Interviewé : SCP-408

Le Dr Saghai est assis dans la volière, tandis que SCP-408 plane autour d'une grande auge remplie d'eau sucrée.

Dr ████ Saghai : Je vais commencer par vous demander comment vous vous rétablissez, vous semblez avoir perdu un peu de votre masse après la suppression de SCP-531-D.

<SCP-408 répond en créant uniformément des mots les uns après les autres.>

SCP-408 : KONDRAKI … OÙ ?

Dr ████ Saghai : Je suis son remplaçant pour l'interview, car il est occupé à s'adapter à sa nouvelle promotion. J'ai cru comprendre qu'il avait beaucoup de paperasse.

<Pause>

SCP-408 : JE… BIEN… RÉCUPÉRER… BONNE… NOURRITURE… BONNE

Dr ████ Saghai : Comment exactement ?

SCP-408 : … COMPL

<Une autre pause>

SCP-408 : IQUÉ … NE CONNAIS PAS … MOT

Dr ████ Saghai : Est-ce que le Dr Kondraki qui vous appris à parler?

SCP-408 : OUI … APPRIS… BEAUCOUP

Dr ████ Saghai : Il vous a enseigné, mais comment communiquez-vous avec lui?

SCP-408 : … NE… CONNAIT… MOT… PERDU… DANS… ESPACE

Dr ████ Saghai : Vous avez perdu la partie que vous connaissiez ?

SCP-408 : OUI …JE … OUBLIE… JUSQU'AU… RETOUR

Dr ████ Saghai : Question suivante alors. Que s'est-il passé entre SCP-091-ARC et vous pendant l'incident il y a quelques mois?

SCP-408 : BONNE… ODEUR… FAMILIER… LONG… TEMPS

Dr ████ Saghai : Vous voulez dire que vous l'aviez déjà senti?

SCP-408 : OUI… AVANT… LONGTEMPS… AVANT… GENS

Dr ████ Saghai : Êtes-vous en train de dire que vous êtes antérieur à l'existence humaine?

<Pas de réponse de SCP-408.>

Dr ████ Saghai : Peu importe, ça n'a pas d'importance. Dernière question.

<Le Dr Saghai referme le questionnaire d'interview et le pose sur le sol.>

Dr ████ Saghai : Quelle est la nature de votre relation avec le Dr Kondraki?

SCP-408 : IL… A… RAISON… IL… RAISON

Dr ████ Saghai : Ce n'est pas ce que je voulais dire. Les rapports montrent que vous passez la majeure partie de votre temps, hors confinement, avec lui. Le Dr Kondraki a violé le protocole en vous laissant sortir de votre confinement.

SCP-408 : JE… NE SAIS PAS… QUOI…

Dr ████ Saghai : Vous allez cracher le morceau, pour que je puisse le signaler à mes supérieurs. Savez-vous ce que je faisais, avant que ce vieux shnock m'ait accepté en tant qu '"assistant"? J'étais responsable de la recherche pour l'ensemble des SCP Sûrs sous-humain. Maintenant, j’interviewe un putain d'insecte ! Je vais le faire jeter dehors; le Comité de surveillance ne le laissera pas s'en tirer comme ça.

<SCP-408 émet un "rire" approximatif, comme décrit dans le journal par le biais d'un visage caricaturé.>

Dr ████ Saghai : Est-ce que … vous vous moquez de moi? Je suis sur le point de faire supprimer votre petit ami, et vous me riez au nez ?

<SCP-408 se déplace pour afficher une nouvelle image, qui s'est avéré être une diffusion en direct du Dr Kondraki dans son nouveau bureau.>

Dr ████ Saghai : Non… ce n'est pas possible ! J'ai lu ces fichus rapports, vous ne pouvez pas faire ça ! Vous ne pouvez pas faire ça !

<Le Dr Saghai tente d'endommager SCP-408. Les gardes ont découvert plus tard le Dr Saghai blotti en position fœtale, présentant des symptômes similaires au syndrome de stress post-traumatique.>

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License