SCP-405
notation: +3+x

Objet # : SCP-405

Classe : Keter (Reclassification en Euclide en attente de planification des interventions et d'étude d'efficacité par ██████)

Procédures de Confinement Spéciales : Les sujets infectés doivent être confinés dans les zones d’isolement dédiées à SCP-405. ███ zones sont présentes dans des espaces inhabités. Les équipes de terrain entrant en contact avec SCP-405 doivent être informées des coordonnées des zones d’isolement les plus proches. L’ensemble des observations des victimes de SCP-405 doivent s’effectuer via communication vidéo à une distance minimale d’un kilomètre. Si un sujet affecté par SCP-405 présente les stades avancés de la maladie au moment de sa capture, il doit être supprimé et les individus dans un rayon de 200 mètres doivent être soumis au Protocole de Traitement 405-Alpha s'il est impossible d'atteindre une zone d’isolement à temps. Le Protocole de traitement 405-Alpha doit également être administré à tous les individus présentant les premiers stades d’une infection à SCP-405.

Les instances infectées nommées SCP-405-1 sont détenues au Centre de Recherche ████ dans le Désert de ██████. En aucune circonstance les individus affectés par SCP-405 ne doivent entrer en contact avec SCP-405-1. Les instances de SCP-405-1 doivent recevoir des contacts humains limités de la part du Dr ██████ et du Dr ██████ et ce uniquement après qu’ils aient reçu des sédatifs de type 3. Les instances de SCP-405-1 sont logées dans █ cellules adjacentes de 10x10x10 m et ne représentent aucune menace d’évasion, étant donné que l’emplacement isolé du Centre de Recherche ████ leur est destiné, et qu’il n’est pas pour le bénéfice de la Fondation.

Description : SCP-405 est un phénomène contagieux d’origine inconnue provoquant le développement incontrôlé des capacités télépathiques chez les êtres humains. La progression typique de la maladie est la suivante. (██ % des cas ne suivent pas ce modèle.)

  • Stade primaire : 0-2 jours après l’exposition. Aucun effet notable.
  • Stade initial : 2-7 jours après l’exposition. Le sujet commence à entendre les pensées d’ordre supérieur des individus avoisinants, visiblement au hasard. Les pensées les plus communément entendues sont celles à propos du sujet. Le sujet ne réalise que rarement que les voix qu’il entend ne sont pas exprimées oralement.
  • Stade secondaire : 7-10 jours après l’exposition. Le sujet entend maintenant toutes les pensées des individus avoisinants. Le sujet remarquera sa faculté télépathique. Certains sujets seront même capables de projection de pensée à ce stade. Le sujet se plaindra souvent de douleurs aux oreilles et réclamera d’être dans un espace silencieux. Le cycle du sommeil sera généralement troublé par les bruits perçus.
  • Stade d’intensification : 10-14 jours après l’exposition. Durant ce stade, les capacités du sujet augmentent, généralement jusqu’à 200 mètres, voire bien plus dans certains cas. Dans de rares cas, lorsque le sujet dispose de capacités télépathiques préexistantes (mesurées via l’échelle Mechevik-Luntan), le rayon d’action observé s’étend exponentiellement jusqu’à couvrir plusieurs kilomètres, menant directement le sujet au stade terminal. Les sujets entendent toutes les pensées des êtres humains présents à portée, aussi clairement que s’il s’agissait d’une discussion émise directement aux oreilles du sujet. Les premières tentatives de suicides surviennent à ce stade suite au manque de sommeil et aux bruits perçus. Les sujets commencent également à projeter involontairement leurs pensées aux individus les plus proches. Des scans IRM réalisés à ce stade de la maladie montrent des déformations majeures dans le cortex auditif.
  • Stade transitoire : 14-28 jours après l’exposition. Aucun changement dans les symptômes n’est perceptible au premier abord, bien que la plupart des sujets commencent à percevoir des pensées inconscientes à la fin de ce stade, ce qui comprend les réactions du système nerveux viscéral et les réflexes. Les sujets manifestent souvent un large éventail de démence comme [CENSURÉ], en corrélation avec la sur-stimulation sensorielle et le manque de sommeil. La plupart d’entre eux (██ %) tente de se suicider majoritairement entre deux phases de manières de plus en plus créatives et désespérées, oscillant entre deux états, tantôt de créativité tantôt de désespoir. Les sujets entravés vont généralement supplier d'être mis à mort, d'autres mesures extrêmes. Un agent à ce stade demanda à être utilisé pour examiner SCP-███, normalement réservé aux Classe-D. À ce jour, tous les sujets ont été observés tentant de s’automutiler afin de s’assourdir lorsqu’ils en sont capables, la plupart du temps en s’insérant un objet fin, comme un stylo, dans les oreilles jusqu’à ce que la structure interne soit détruite. Jusqu’à la fin de ce stade, les sujets sont souvent victimes d’épisodes catatoniques et commencent à être pris de convulsions. Ces symptômes ne sont apparemment pas liés aux facultés télépathiques mais plutôt à la tuméfaction des tissus nerveux du sujet.
  • Stade terminal : 28 jours après l’exposition jusqu’à la la mort du sujet, généralement 32 jours après l’exposition. Les sujets tombent dans le coma et commencent à souffrir de convulsions permanentes causées par des déformations majeures du cerveau. Des IRM effectués à ce stade montrent que le cortex auditif continue de traiter de grandes quantités de données.

Des expériences sur les animaux, comprenant les primates supérieurs, confirment que SCP-405 est spécifique aux espèces. Le moyen de transmission de SCP-405 est la dernière subvocalisation du sujet, identifiée par la plupart des observateurs comme un "Cri de la mort". Cette subvocalisation survient au moment de la mort, peu importe sa cause, et a une portée d’au moins 200 mètres, bien que la portée augmente avec le développement de la maladie. Les individus qui entendent ce signal télépathique sont infectés par SCP-405.

Des épidémies impliquant SCP-405 apparaissent sporadiquement, au moins ████ cas sont répertoriés. La cause de ces épidémies est inconnue. La première épidémie fut recensée dans la ville de ██████, fameuse ville fantôme de ████. L’ensemble de la population s’est auto-mutilée ou a été massacrée par des habitants fous. Des rapports écrits retrouvés à ██████ corroborent la présence de symptômes de SCP-405. La cause des épidémies de SCP-405 est inconnue, bien que 79% des cas apparaissent dans des établissements d’enseignements. Seulement deux cas sont survenus en dehors de la partie continentale des États-Unis. L’épidémie ██ est apparue à ██████, au Canada, et l’épidémie ██ est apparue à ██████████████████, au Pays de Galles.

Les victimes atteintes de SCP-405 aux stades primaire et intermédiaire ont été traitées avec succès par le Protocole de traitement 405-Alpha. Les sujets reçoivent deux fois la dose standard d'amnésiques de classe D et sont placés dans un coma chimique artificiel pendant 3 jours. Cette méthode réinitialise l'activité cérébrale à un état pré-infectieux et permet au développement anormal de se résorber. Le taux de réussite est de ██ % avec un pourcentage de succès accru dans les premiers stades. Aucun traitement pour les stades ultérieurs n'existe. Pour un examen du comportement de la maladie, veuillez consulter le Journal d’Interviews des sujets infectés.

L'utilisation de mesures synthétiques de quarantaine en cas de catastrophe de type 3 est approuvée à titre préventif pour contenir les foyers de SCP-405 à grande échelle.

À ce jour, seuls █ individus ont récupéré naturellement face aux symptômes de SCP-405. Ils ont acquis un contrôle suffisant de leurs capacités pour interagir avec de petits groupes d'individus, mais sont toujours incapables d’agir avec plus de ██ individus à la fois sans manifester un stress extrême. Les convulsions et autres affections neurologiques causées par des déformations cérébrales structurelles sont fréquentes. Ces individus sont dénommés SCP-405-1-A à SCP-405-1-█. Ils ont adopté ces désignations eux-mêmes et ne répondent plus à leur identité d'origine, peut-être en raison du fait que tous les membres du personnel pensent à eux par ces désignations. La valeur potentielle de SCP-405-1 pour la Fondation est incertaine pour le moment.

Addendum 405-01 : Stocker SCP-405-1 dans la même zone était une mauvaise idée. Je suis sûr que leurs personnalités s’assemblent. Hier, j'ai observé SCP-405-1-█ taper le bureau de sa chambre en rythme comme sur un piano, mais seul SCP-405-1-█ a un talent musical. Pire encore, SCP-405-1-█ a déclaré avoir effectué une action sans s’en rendre compte et a souhaité savoir si j’avais reconnu ce qu’il faisait. SCP-405-1-█, quant à lui, était inconsciemment en train de démonter un ████████ imaginaire. Aucun d’entre eux n’a d’antécédents militaires, ils nous ont imités ! Si vous recueillez d'autres survivants, ne les envoyez pas ici ! - Dr ██████

L’ensemble des interviews avec des victimes de SCP-405 ou des instances SCP-405-1 doivent être transcrites dans l’Enregistrement d’interviews 405.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License