SCP-4040
notation: +3+x

Objet # : SCP-4040

Classe : Keter

Procédures de Confinement Spéciales : Les membres du personnel sur place rencontrant SCP-4040 ne doivent pas interagir avec, sauf ordre contraire du Commandement du Site-87. Les équipes d'expédition envoyées dans SCP-4040 doivent être constituées d'un minimum de quatre agents, sans laisser de membre de l'expédition seul pendant une période de temps prolongée. Les membres du personnel envoyés pour étudier SCP-4040 doivent être notés à 72 sur l'Indice de Résistance Mémétique.

Les membres du personnel de la Fondation présents au Nexus-0018 doivent éviter toute conversation non essentielle à propos de SCP-4040, ce dernier étant supposé tirer son énergie des narrations humaines. Les civils résidant au Nexus-0018 doivent aussi être avertis de ne pas créer ou faire circuler de narration entourant SCP-4040.

Description : SCP-4040 est un gouffre de profondeur indéterminée situé dans la Sloth's Forest à Sloth's Pit, dans le Wisconsin (Nexus-0018). Il a été mesuré comme faisant 30,48 mètres de large1 et possède une seule marche en bois face à lui2. La localisation précise de SCP-4040 n'est pas connue, mais il doit être encore déterminé si cela est effectivement dû au fait qu'il se translocalise ou si c'est seulement un effet pretermémétique de l'anomalie.

Le folklore du Nx-18 affirme qu'une même personne ne peut pas trouver SCP-4040 deux fois. Cela a été confirmé par les expéditions de la Fondation dans la Sloth's Forest. Aucun des agents ayant découvert SCP-4040 n'a été capable de le faire à nouveau lors des visites suivantes, ni d'appeler du renfort sur sa position. Les signaux GPS et les repérages radios ont été incapables de fournir des emplacements précis et les membres du personnel à proximité ont été incapables de se concentrer sur la voix du découvreur, affirmant qu'elle semblait venir de toutes les directions. Étant donné que l'anomalie primaire du Nx-18 se manifeste par les récits circulants dans sa zone d'effet3, le folklore entourant SCP-4040 est supposé être un facteur important dans l'incapacité à la Fondation de le localiser.

Une exploration de SCP-4040 par drone a été prouvée impossible, le signal radio échouant à parcourir plus de 30 mètres dans le gouffre, et les drones autonomes ont échoué à revenir. Estimer la profondeur de SCP-4040 avec des télémètres lasers, au même titre que des méthodes moins sophistiquées, s'est montré peu concluant. Le folklore à propos de l'EANC Chapman-341 (L'Homme-Chèvre) affirme qu'il a été appâté dans SCP-4040 dans l'attente de le neutraliser, mais est remonté après deux jours. Cela a été jugé comme étant une manifestation pataphysique du folklore de Sloth's Pit et n'est pas un moyen utile pour estimer sa profondeur.

Les membres du personnel de la Fondation ainsi que les habitants du Nx-18 ayant rencontré SCP-4040 ont signalé un bruit sourd accompagné de chuchotements à peine perceptibles émanants du gouffre, ainsi qu'un sentiment notable de déréalisation, généralement décrit comme "s'ils étaient dans une scène de film d'horreur". Regarder SCP-4040 depuis les bordures ne révélera que de l'obscurité. Cependant, le regarder depuis la marche frontale a produit plusieurs types de résultats (voir rapport d'exploration).

D'après des enregistrements historiques, SCP-4040 a été formé le Noël de 1890, sous le manoir de Jackson Sloth4. La demeure fut totalement emportée, de même que Jackson Sloth, sa femme Imogen et leur fils Jasper. En plus d'être la première anomalie majeure à survenir à Sloth's Pit, les apparitions de phénomènes anormaux ayant conduit finalement à la classification de la ville en Nexus-0018 ont été observées commençants immédiatement après que SCP-4040 se soit manifesté. Il a donc été supposé que SCP-4040 soit l'épicentre d'effets pataphysiques responsables de la transformation de Sloth's Pit en un Nexus.

Addendum, Sélection de Rapports d'Exploration de SCP-4040 :




Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License