SCP-404
notation: +1+x

Objet # : SCP-404

Classe : Sûr

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-404 doit être conservé dans la section Alpha-1 du dépôt de documents. Tout déplacement de SCP-404 au-delà des limites de la section Alpha-1 se soldera par une élimination.

Description : SCP-404 est une paire de grandes enveloppes en papier kraft, dont l'une présente une série de feuillets fixés sur le devant. Sur chaque page est imprimé un tableau sous la forme nom/date/heure/numéro et contient de multiples entrées avec des noms connus et inconnus. L'encre a été datée à 1833 ±10 ans et le dossier à 1834 ±10 ans. Beaucoup de signatures sont apposées sur la grille, notamment celles des précédents administrateurs du dépôt de documents ████████ (datée du ██-██-████), ███ (datée du ██-██-████), et ██████████ (datée du ██-██-████). Toutes les signatures sont également suivies d'un numéro de référence. Il y a actuellement plus de 1000 signatures sur ces pages, de nouveaux feuillets apparaissant spontanément lorsque les précédents sont remplis. Le dénombrement de ces pages s'est montré impossible, de la même manière que le contenu de l'enveloppe, comme mentionné plus bas.

SCP-404 contient une série de grandes photographies au format 8 x 10. Les tentatives pour compter le nombre exact de photographies ont échoué jusqu'ici. Lorsque quelqu'un tente de compter le nombre total de photographies, il se trompera au moins deux fois et devra recommencer. Si plus d'une personne tente de les compter, ces personnes vont commencer à débattre du nombre où elles se sont arrêtées et recommencer. Si un système mécanique est utilisé pour compter les photographies, il malfonctionnera, s'arrêtera, se bloquera ou en sautera une, ce qui demandera un recomptage.

Tout personne peut avoir accès à la première enveloppe, désignée ci-après SCP-404-A, et sortir une seule photographie à la fois de l'enveloppe. Cette photo sera toujours blanche lorsqu'elle en sera tirée et restera dans cet état pendant cinq (5) secondes. Si la photo reste en contact avec la personne qui l'a tirée de l'enveloppe pendant plus de cinq secondes, elle commencera à former une image de la même manière qu'un Polaroid se développe. Cette image sera une représentation parfaitement claire d'un événement dans le passé du possesseur. Jusqu'ici cet événement a toujours été immédiatement reconnu par le possesseur.

Une fois que cette photographie a été "développée" elle ne rentrera plus dans SCP-404-A, peu importe l'effort qui y soit appliqué. Cette image s'insérera parfaitement dans l'autre enveloppe, SCP-404-B. Une image non développée ne passera pas dans SCP-404-B. Après qu'une photo développée a été placée dans SCP-404-B, les pages fixées sur le devant de l'enveloppe se mettront d'elles-mêmes à jour avec le nom, la date, l'heure, et un numéro incrémental. Si une personne se saisit de SCP-404-B, il sait immédiatement quelle page comporte une ligne avec son nom, bien qu'il puisse ne pas connaître le numéro. Lorsqu'il a vu le numéro ou s'il le connaît déjà, il est capable de tirer cette photo de SCP-404-B après quelques secondes de recherche seulement.

La propriété la plus déconcertante de SCP-404-B est qu'une fois que le sujet a quitté la présence des enveloppes depuis plus d'une heure, il oublie qu'il a interagi avec elles, ainsi que le souvenir imprimé sur la photo. Cet effet dure jusqu'à ce que le sujet retourne en présence de SCP-404-A ou -B. Il se rappellera alors avoir interagi avec les enveloppes, mais ne se souviendra de l'événement sur la photographie que s'il la voit à nouveau. Les chercheurs qui supervisent les tests de SCP-404-A ou -B mais n'interagissent pas avec les enveloppes sont capable de se rappeler à la fois des tests et de l'image au mieux de leurs capacités mémorielles.

Document # 404-1 : ██-██-████ : Le sujet est un employé de Classe D à qui on a demandé de tirer cinq photos de SCP-404-A.

La première photo montre l'image d'une jeune fille sur une balançoire poussée depuis l'arrière. Le sujet confirme que la fille est sa petite sœur à l'âge de six ans.

La deuxième photo montre l'image de la même fille, plus âgée, nue dans une chambre à coucher, couchée sur un lit et souriante, agitant le doigt à l'intention du spectateur. Le sujet confirme à nouveau qu'il s'agit de sa sœur et montre des signes de stress.

La troisième photo montre l'image de la même fille, encore plus âgée, en uniforme de cérémonie de remise du diplôme de fin d'études secondaires, le bras passé autour d'un homme d'âge comparable. Le sujet confirme qu'il s'agit encore de sa sœur et que le garçon est son petit ami. Le sujet semble agité et réticent à continuer jusqu'à ce qu'on l'assure qu'il ne doit plus tirer que deux photos.

La quatrième photo montre l'image d'une voiture à moitié sortie de la route. Les fenêtres de tous les côtés sont brisées et la portière côté chauffeur est ouverte. Sur le siège conducteur se trouve le même garçon que sur la photo précédente, sans différence d'âge notable. Son corps montre des dommages considérables et sa gorge est tranchée. Le sujet confirme qu'il s'agit du même garçon.

La cinquième photo montre un enterrement, la fille des photos précédentes est au centre de l'attention du spectateur. Elle porte une robe funèbre noire et affiche une expression haineuse. Le sujet confirme qu'il s'agit encore de sa sœur.

Aucune des photos tirées ne rentre plus dans SCP-404-A, elles sont donc rangées dans SCP-404-B. Le nom du sujet, la date du jour et les nombres apparaissent maintenant sur le premier feuillet de SCP-404-B.

Après la fin du test, le sujet fut autorisé à quitter la zone de test et a ensuite été interrogé à propos des photos. Après un intervalle d'environ une heure, le sujet devint incapable de répondre à toute question au sujet des photos et nia avoir jamais participé à un test le jour même. Le sujet est incapable de rendre compte du temps passé en salle de test et nie également avoir connaissance de sa participation à un enterrement en compagnie de sa sœur pour quelque individu que ce soit. Jusqu'à ce moment, le sujet avait répondu avec bonne volonté à toutes les questions portant sur l'incident montré dans les photos ; la perte de mémoire est attribuée à l'interaction avec SCP-404-A et -B.

Document # 404-2 : ██-██-████ : Le sujet est le Dr ███████ qui a récemment traversé une rupture particulièrement douloureuse. Elle s'est portée volontaire pour ce test et a été informée des résultats attendus.

Sur la première photo apparaît l'image d'un jeune homme en bleu de travail, appuyé sur une voiture et couvert de taches d'huiles. Le sujet confirme qu'il s'agit de son ex-petit ami et qu'il avait un penchant pour la mécanique.

La deuxième photo montre l'image du même homme, apparemment très en colère, figé comme s'il était en train de frapper le spectateur. Le sujet confirme à nouveau qu'il s'agit de son ex-petit ami et que cet événement fait partie de ce qui a mené à leur séparation.

La troisième photo montre le même homme dans un parc d'attraction, assis dans un chariot de montagnes russes à côté du spectateur. Le sujet confirme qu'il s'agit de leur premier rendez-vous.

La quatrième photo tirée de SCP-404-A est entièrement blanche. Le double du temps normalement requis pour qu'une image apparaisse passe, mais elle reste blanche. De plus, elle est remise dans SCP-404-A sans effort, alors que toutes les autres on dû être introduites dans SCP-404-B. Les pages montrent désormais trois nouvelles indications de temps, et trois nouveaux numéros.

Après que la troisième photo a été tirée, le sujet a été congédié, puis approché trois heures plus tard, et questionné au sujet de sa relation avec son petit ami. Le sujet nie connaître cette personne ou avoir participé à un test ce jour. Le sujet est également incapable de rendre compte du temps perdu, mais ne semble pas s'en soucier.

Document # 404-3 : ██-██-████ : Le sujet du test est le Dr ███████. Le Dr ███████ a été choisi aléatoirement sans attente d'un résultat particulier.

La première photo est une vue à la première personne d'un portrait à l'aquarelle en cours d'exécution. Les mains de l'artiste sont visibles sur l'image et le Dr ███████ confirme qu'il s'agit d'elle à l'âge de 4 ans.

La seconde photo montre un homme âgé souriant, la perspective suggère que l'observateur est hissé dans les airs et regarde l'homme d'en haut. Le Dr ███████ confirme qu'il s'agit de son grand-père qui est décédé approximativement un an et demi plus tard.

La troisième photo est tirée après une brève pause pour permettre au Dr ███████ de reprendre ses esprits. Cette photo montre un enterrement et la perspective suggère à nouveau que l'observateur est un individu de petite taille. Le Dr ███████ confirme qu'il s'agit de l'enterrement de son grand-père. Cette photo montre également le vieil homme près de la pierre tombale, qui est le point d'attention du spectateur. Le vieil homme est légèrement trouble par rapport à son environnement, qui est très net. De plus, il est translucide à hauteur d'environ 15%, laissant penser que sa présence est soit une authentique manifestation spectrale, soit n'existe que dans l'esprit du spectateur.

Le Dr ███████ a demandé une réplique de cette photo, et une copie digitale a été réalisée pour elle sans problème. L'original a été rangé dans SCP-404-B et la copie est encadrée dans le bureau du Dr ███████.

Document # 404-4 : ██-██-████ : Les sujets de ce test sont le Dr █████ et le Dr ███████ qui travaillent ensemble depuis deux ans. Ces deux docteurs ont été choisis aléatoirement à partir d'une liste de paires de membres du staff qui travaillent ensemble sur des projets depuis plus d'une année.

Le Dr █████ tire la première photo depuis SCP-404-A. Une fois développée, cette photo montre une femme dans la trentaine, sur un lit, nue. La femme est dans une position de [DONNÉES SUPPRIMÉES] depuis le point de vue du spectateur. Le Dr ███████ reconnaît sa femme. Le Dr █████ tente de protester, jusqu'à ce que le Dr. ███████ sorte une photo de sa valise qui confirme l'identité de la femme. Alors que le ton monte, le garde de service intervient et enjoint les deux docteurs de continuer le test, les affaires privées devant être résolues ultérieurement.

Le Dr ███████ tire la deuxième photo de SCP-404-A. Il est à noter que l'expression du Dr ███████ envers le Dr █████ est alors extrêmement malveillante, suite à la photo précédente. La photo tirée par le Dr ███████ se développe en une jeune fille qui apparaît dans une position de [DONNÉES SUPPRIMÉES] du point de vue du spectateur. L'identité de cette jeune fille est confirmée comme étant la fille du Dr █████, qui est âgée de [DONNÉES SUPPRIMÉES] ans. Après cette photo, la tension dans la pièce monte une fois encore, et le garde de faction s'interpose à nouveau. Étant donnée la nature des photos tirées, on n'en demande plus que deux, une pour chaque docteur.

Le Dr █████ tire la troisième photo. Celle-ci montre une image de la même fille que sur la deuxième, à nouveau nue, dans une nouvelle position. Le Dr █████ confirme qu'il s'agit bel et bien de sa propre fille. Les deux docteurs sont calmés par cet événement, bien qu'ils semblent tous les deux extrêmement gênés et expriment plusieurs fois leur désir d'en finir avec cette expérience.

Le Dr ███████ tire la dernière photo qui, après développement, révèle le Dr █████ en robe de soirée.

Le personnel d'administration met immédiatement fin au test et les deux docteurs sont assignés à demeure jusqu'à ce que les résultats de l'expérience puissent être confirmés. Un délai d'un jour entier est autorisé avant que chaque docteur soit confronté aux résultats du test de la veille. Aucun des deux n'affirme avoir connaissance de sa participation au test, ni d'avoir eu un comportement inapproprié envers l'autre, ni avec aucun des sujets présents sur les photos. Toutes les photos on été rangées dans SCP-404-B et sont désormais interdites d'accès pour les deux docteurs. L'observation des deux docteurs après ce test a révélé une augmentation de productivité de 6% ; ceci est peut-être lié à la perte des souvenirs révélés lors de cette expérience.

Document # 404-5 : ██-██-████ : Le sujet de ce test est un employé de classe D décédé alors qu'il était impliqué dans une expérience avec SCP-███. Le corps du sujet était manipulé par deux membres du personnel, aidés par des instruments médicaux pour tirer une série de photos de SCP-404-A.

La première photo montre une vue de SCP-███ au repos. On suppose qu'il s'agit de ce que le sujet a vu alors que l'expérimentation avec SCP-███ commençait.

La deuxième photo se développe en une vue extrêmement rapprochée de SCP-███. La nature de cette photo suggère qu'il s'agissait du moment du décès du sujet. Tout le côté droit de la photo est obscurci, comme on peut s'y attendre pour un scène vue par une personne borgne.

La troisième photo se développe en [DONNÉES SUPPRIMÉES]. Le test est immédiatement abandonné après que les membres du personnel ayant vu la photo commencent à manipuler rageusement le corps du sujet. Des gardes entrent dans la pièce pour prendre le contrôle de la situation. L'un d'eux entre dans le même état de rage que le personnel de recherche et attaque un de ses collègues qui était en train de maîtriser les premiers employés. Du personnel armé supplémentaire entre dans la pièce, la photo est couverte par une veste afin d'éviter que d'autres membres du personnel ne la voient.

Après ces événements, toute nouvelle exposition d'un mort aux effets de SCP-404 a été expressément interdite. Tous les membres du personnel impliqués dans le test ont été détenus en isolement, ont passé un test psychologique après 48 heures puis ont été relâchés. Ceux qui ont demandé des amnésiques ont été autorisés à en prendre. Aucune des photos réalisées pendant ce test n'a été placée dans SCP-404-B. A la place, elles ont été mises sous séquestre sous la garde du Dr █████████. Seuls les membres du personnel disposant d'une autorisation de niveau maximal sont autorisés à y accéder.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License