SCP-403-FR
notation: +27+x
blank.png
boi.jpg

Une représentation de SCP-403-FR datée de 1932 (voir Addendum 403-FR-2).

Objet # : SCP-403-FR

Niveau de Menace : Vert

Classe : Non-confiné

Procédures de Confinement Spéciales : De par sa nature, SCP-403-FR ne peut être confiné. Toute mention d'une rencontre avec SCP-403-FR par un civil doit être consignée, et la personne entrée en contact avec l'entité recevoir une dose d'amnésiques de Classe A.

La nuit suivant une rencontre avec SCP-403-FR, les villes autour du lieu où SCP-403-FR a été rencontré en rêve doivent être placées sur écoute afin de détecter efficacement la rencontre suivante avec l'entité. Ceci vise uniquement à suivre les déplacements de SCP-403-FR à des fins de consigne ; l'entité n'étant pas considérée comme dangereuse, il n'est pas nécessaire d'interagir avec elle ou de la surveiller davantage.

Description : SCP-403-FR désigne un individu de l'espèce Pelophylax kl. esculentus (grenouille verte d'Europe) dont l'existence n'a, à ce jour, été observée qu'à travers sa présence dans différents rêves. L'entité est habillée d'un short rouge, d'un chapeau de paille, possède une canne et est capable de s'exprimer en plusieurs langues, les témoins l'ayant rencontrée en rêve affirmant qu'ils arrivaient toujours à la comprendre.

La rencontre avec SCP-403-FR lors d'une période de rêve ne semble pas dépendre de la volonté du dormeur, mais d'autres facteurs extérieurs (voir Addendum 403-FR-1). En outre, des rêveurs lucides ayant reçu l'ordre de provoquer une rencontre avec SCP-403-FR de façon consciente lors d'un rêve se sont tous réveillés sans y parvenir.

La plupart des rêves impliquant SCP-403-FR se déroulent dans un environnement géographique proche de celui dans lequel le rêveur est endormi. L'entité peut être entendue au loin par le son de ses pattes et de sa canne tapant plus ou moins rapidement sur le sol, celle-ci se dirigeant toujours vers le rêveur. Lorsqu'elle le croise, elle lui adresse quasiment systématiquement la parole. La longueur et la teneur des phrases varient selon le rêve, et l'entité tient parfois une conversation à sens unique entière. Il est en effet impossible de converser avec SCP-403-FR, l'entité ignorant le rêveur s'il tente de lui répondre. SCP-403-FR quitte toujours le rêve en s'éloignant du rêveur.

Addendum 403-FR-1 : Le croisement de certains témoignages de rencontres oniriques avec SCP-403-FR a permis d'établir que l'entité semble suivre un itinéraire équivalent entre les rêves dans lesquels elle se trouve et la géographie réelle, c'est-à-dire qu'elle parcourt des distances réelles au travers des rêves qu'elle traverse. Il est ainsi possible de prédire avec une fiabilité relative la zone dans laquelle une personne rencontrera SCP-403-FR en rêve.

Ci-dessous, une liste non-exhaustive de rencontres significatives avec SCP-403-FR, triées par ordre chronologique (il est à noter qu'en raison du caractère onirique des rencontres avec SCP-403-FR, les propos sont retranscrits à partir des témoignages des personnes ayant croisé l'entité et peuvent comporter des approximations ou des oublis) :

Lieu du rêve Morceaux choisis des propos de l'entité
Viazma, Russie1 "Bien le bonjour, étranger. Que faites-vous par ici ? Je ne pensais pas croiser quelqu'un en ces terres. Ce n'est pas grave, après tout : [l'entité mentionne un voyage dans une région froide et reculée], j'ai pris du temps pour moi et je vais mieux maintenant. Bon voyage !
Krasnapolle, Biélorussie [L'entité a mentionné des activités qu'elle a pratiquées lors de son voyage, notamment plusieurs formes de méditation et quelques paysages et lieux célèbres visités.]
Lviv, Ukraine "Bonjour ! Dites, est-ce que vous êtes musicien ? Moi non, mais certaines de mes sœurs le sont. Vous devriez les entendre jouer ces accords si mélodieux ! Comme j'aimerais pouvoir vous en faire profiter, mais malheureusement je ne peux même pas vous les décrire. J'ai hâte de les retrouver !"
Pécs, Hongrie "Ce voyage a duré, mais enfin je retourne chez moi ! Cela fait si longtemps, je ne me souviens même plus bien pourquoi je tenais tant à partir. J'espère que mon Cher sera content de me revoir, et qu'il ne m'aura pas oublié."
Vallesella, Italie "C'est un beau village que vous avez là ! Le mien ne paye pas de mine, mais on s'y sent si bien ! Les champs à perte de vue, les toits colorés, les canaux… Il m'a beaucoup manqué, mais il n'est plus si loin !"
Val-de-Charmey, Suisse "Vous savez, maintenant que j'y pense, j'aurais dû leur ramener des cadeaux ! Mon Cher aurait beaucoup aimé goûter à d'autres mets que ces insectes que nous élevons, et même les Gardiens n'ont pas le droit de nous fournir de la nourriture… Tant pis, ça sera pour une prochaine fois, ou si ma chère sœur y pense en revenant, elle."
Malesherbes, France "C'est étrange, je ne le trouve pas… Ma mémoire me joue-t-elle des tours, ou bien est-ce une plaisanterie orchestrée par tout le monde ? Où sont-ils passés ?"

Depuis l'occurrence à Malesherbes, SCP-403-FR a été périodiquement aperçu en rêve dans plusieurs villes de la région Centre, semblant chercher son village. Il apparaît de plus en plus paniqué à chaque rencontre, s'adressant de moins en moins au rêveur. Des recherches pour confirmer l'existence onirique d'un village peuplé de grenouilles humanoïdes est en cours.

Addendum 403-FR-2 : Le 28/04/2020, l'Archiviste Nyong'o retrouva une série de lettres liées à SCP-403-FR dans les archives du Site-Aleph. Il s'agit d'une partie des correspondances entre ███████ ███████, un ancien Directeur du Service de ███████, et "Monsieur de Bellart", une Personne d'Intérêt liée à des collectifs ayant évolué et fusionné avec Oneiroi depuis. Les lettres sont datées d'entre septembre 1925 et août 1938.


Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License