SCP-397
notation: +4+x
scp397.jpg

SCP-397

Objet # : SCP-397

Classe : Sûr

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-397 est confiné dans l'arboretum sécurisé ██ au Site 20. L'arboretum doit contenir de la végétation originaire de [SUPPRIMÉ] et la température doit être ajustée afin d'imiter les variations locales saisonnières. SCP-397 est confiné à l'arboretum en dehors de toute phase de tests. Le transfert à des fins de tests est sujet à l'approbation d'un membre du personnel de Niveau 3 et doit être assisté par au moins trois membres du personnel de sécurité ayant des Q.I.s documentés comme supérieurs à ███. SCP-397 peut se voir fournir de la musique ou des livres à sa demande, bien que chaque sélection doive être évaluée par un chercheur de Niveau 3 minimum afin de déterminer si celle-ci est appropriée ou non. SCP-397 doit être isolé de tout autre primate en toutes circonstances, excepté l'équipe de recherche.

Description : SCP-397 est une femelle chimpanzé mesurant 1,27 m de haut et pesant 40,82 kg, présentant un niveau d'intelligence et de conscience identique à un être humain. SCP-397 peut lire et parler l'anglais ainsi que le dialecte local de [SUPPRIMÉ] et peut écrire de manière à peu près lisible. Les tests de Q.I. standard indiquent un Q.I. moyen de 160, bien que ce chiffre puisse être artificiellement élevé en raison de la nature non-standard du sujet. SCP-397 a démontré un intense désir d'utiliser ses capacités à lire et écrire, montrant un intérêt particulier pour l'histoire antique et la musique classique. Ses études dans ces domaines ont été supervisées par le Dr. ██████, qui en exclut toute notion de stratégie militaire historique ou de théorie politique avancée. SCP-397 a montré un intérêt particulier pour les œuvres de Franz Liszt, Tacite, Sénèque, et Sergei Rachmaninoff.

SCP-397 a été porté à l'attention de la Fondation après que le Dr. ██████ ait reçu des rapports concernant des attaques coordonnées sur le village de ████████████ perpétrées par un groupe de primates utilisant des lance-pierres, des lances et des massues. Les témoins ont tous mentionné un "meneur" chimpanzé leur donnant des ordres, déclenchant des incendies et distribuant des récompenses en nourriture à ses semblables en cas de mort d'un être humain, depuis des emplacements bien défendus aux alentours du village.

Après un affrontement étonnamment difficile ayant résulté en la perte de l'Agent R████, SCP-397 fut capturé et tranquillisé. Les chimpanzés restants de [DONNÉES SUPPRIMÉES] furent capturés et éliminés afin d'éviter que tout comportement leur ayant été inculqué par SCP-397 ne se répande.

Depuis son arrivée en possession de la Fondation, SCP-397 a fait 18 tentatives d'évasion, fabriquant parfois à cette fin des outils ou des armes simples avec la végétation environnante. █ de ces tentatives impliquaient des membres du personnel de Classe D volontairement complices, généralement sabotant les mesures de sécurité mises en place ou attaquant directement le personnel de sécurité sur ordre de SCP-397. Par conséquent, les membres du personnel de Classe D ayant une personnalité de type ████████ et possédant un Q.I. inférieur à ███ ne doivent pas être utilisés dans le cadre du confinement de SCP-397. La confiscation de ses livres et de sa musique s'est avérée très efficace pour prévenir les tentatives d'évasion.

Addendum : En dépit d'un dégoût admis pour la société humaine moderne et ses us et coutumes, SCP-397 tente régulièrement d'imiter les attitudes physiques humaines telle que la marche bipède. Ci-joint un enregistrement d'un entretien entre SCP-397 et le Dr. ██████ :

Dr ██████ : Pourriez-vous décrire, pour nos archives, la colonie de chimpanzés qui a été découverte avec vous à [SUPPRIMÉ] ?

SCP-397 : Oh, eux. Que leur est-il arrivé après ma capture ?

Dr ██████ : Veuillez répondre à la question.

SCP-397 : [jacassement ; supposé être SCP-397 tentant d'imiter un rire.] Je vois. Je vois. Je suppose que j'aurais fait la même chose que vous. Je suppose que je faisais la même chose que vous.

Dr. ██████ : Veuillez expliquer cette remarque.

SCP-397 : Vous avez vu ma société et vous l'avez détruite. Lorsque je vivais dans les forêts de [DONNÉES SUPPRIMÉES], j'ai vu votre société, et donc je détruisais vos camarades, un par un. Un par un. Je déteste toujours votre société, docteur, mais il n'y a rien que je puisse faire tant que je suis bloquée dans cette… fausse forêt. Laissez-moi sortir, docteur. J'ai des choses bien plus intéressantes à faire.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License