SCP-3966
notation: +4+x
3000AB.png

Structure 3D de SCP-3966-B. Le composant de gauche correspond à SCP-3966-A.

Objet # : SCP-3966

Classe : Keter

Procédures de Confinement Spéciales : Une fiole de SCP-3966 est conservée dans une chambre de stockage frigorifique de laboratoire sur le Site-66. Il est nécessaire qu'il soit testé tous les mois afin de vérifier s’il est contaminé. Tout nouveau composant contaminant l’échantillon de la fiole doit être analysé par spectrographie pour connaître sa composition chimique et toute liaison covalente ouverte doit être notée.

De plus, toute documentation médicale soumise à la publication doit être examinée à la recherche de potentielles descriptions de SCP-3966, et tout document de ce genre doit être refusé. Dans le cas d’une épidémie de Syndrome de Mort Subite Nocturne Inexpliquée (SMSNI), la Force d’Intervention Mobile Rho-7 ("Docteurs sans mortiers") doit être déployée pour établir le niveau de SCP-3966 chez les victimes comme chez les civils en vie dans la zone d’épidémie. Le prélèvement de SCP-3966 sur les cadavres sous le couvert d’une autopsie a été autorisé.

Conformément à la Procédure Morpheus-4, toute correspondance relative à SCP-3966 doit être conservée pour analyse par le Département de Danger Cognitif, mais SCP-3966 n’a pas à être sujet à un protocole de gestion de danger cognitif pour le moment. Les chercheurs assignés à SCP-3966 peuvent demander une réaffectation s’ils commencent à souffrir du syndrome des mouvements périodiques nocturnes (SMPN).

Description : SCP-3966 est un neuropeptide présent chez les humains. On le trouve dans le liquide céphalo-rachidien (LCR) de plus de ██ % des cadavres autopsiés dont la mort est survenue durant le sommeil. Sous la forme récupérée sur les cadavres, il est nommé SCP-3966-A et a la propriété anormale de ne pas avoir d’extrémité C-terminale1. L’acide aminé final de SCP-3966-A possède un site de fixation libre sur la chaîne carbonée qui ne montre aucune réactivité chimique.

Registre des expériences :

Expérience 3966-1

Sujet : D-51174

Protocole : Le sujet se voit administrer via ponction lombaire sous anesthésie locale une dose de 2 mL d'une solution stérile isotonique de 10 % de SCP-3966-A. Les données vitales et l'encéphalogramme du sujet sont surveillés afin de constater de la réaction biologique. 2 mL de liquide sont prélevés après 30 secondes pour stabiliser le niveau de liquide céphalo-rachidien.

Résultat : Le sujet subit un réflexe ipsilatéral de flexion soudainement après 11,5 secondes. Le sujet est manuellement restreint mais ne subit aucune réaction supplémentaire, et l'échantillon de 2 mL est récupéré avec succès. Le sujet souffre d'une augmentation des dégâts sur les tissus sur le site de la ponction lombaire, mais le rétablissement est complet.

Le sujet a signalé un soudain "sentiment de chute" post-injection. L'encéphalogramme a signalé une manifestation de la première étape de sommeil avec absence de mouvement oculaire rapide approximativement 1,5 seconde avant la réaction de réflexe. Le "sentiment de chute", le réflexe de flexion et l'absence de mouvement oculaire rapide sont cohérents avec une secousse hypnique.

L'analyse biochimique de l'échantillon n'a montré aucune trace de SCP-3966-A. Une nouvelle protéine a été récupérée (cataloguée SCP-3966-B), et séquencée. La protéine était chimiquement non-anormale et se termine par une extrémité C-terminale comme attendu. Des tests supplémentaires sont requis pour déterminer comment SCP-3966-B est construite.

Expérience 3966-2

Protocole : 0,5 mL d'une solution stérile de 10 % de SCP-3966-A administrés à une boîte de pétri contenant 0,5 mL de solution stérile de 5 % de gammaglobuline et de 5 % d'albumine. Échantillon surveillé, en cas de réaction.

Résultat : Aucune réaction notée. Niveaux de SCP-3966-A inchangés.

Expérience 3966-3

Protocole : Séquençage des acides aminés de SCP-3966-A et SCP-3966-B via la dégradation d'Edman et spectrométrie de masse.

Résultat : Séquençage de SCP-3966-B terminé. Longueur totale de la chaîne : 289 acides aminés.

Séquençage de SCP-3966-A terminé. Longueur totale de la chaîne : 143 acides aminés. Les 142 acides aminés initiaux s'associent à la suite des extrémités N-terminales de SCP-3966-B. L'acide aminé final était irrécupérable. La masse de l'échantillon indiquait avoir diminué d'approximativement 0,70 %.

Expérience 3966-3B

Protocole : Séquençage des acides aminés de SCP-3966-A via la dégradation d'Edman et spectrométrie de masse.

Résultat : Séquençage de SCP-3966-A terminé. Longueur totale de la chaîne : 143 acides aminés. Les 142 acides aminés initiaux s'associent à la suite des extrémités N-terminales de SCP-3966-B. L'acide aminé final était irrécupérable. La masse de l'échantillon indiquait avoir diminué d'approximativement 0,70 %. Résultat identique à l'Expérience 3966-3.

Expérience 3966-Alpha

Protocole : Comparaison de la séquence des acides aminés au génome humain.

Résultat : Aucune correspondance avec le génome humain. Des recherches plus approfondies sur le génome d'autres espèces sont en cours.

Note du Directeur de recherche : Nous ignorons d'où cela provient, mais vu que ce n'est pas humain, ça doit venir de l'environnement. Le LCR est exempte de toute bactérie, alors il doit sûrement se trouver d'une manière ou d'une autre dans la barrière hémato-encéphalique. Les candidats les plus probables pour des points d'entrée sont les plexus choroïdes, car ils génèrent le LCR à partir du plasma sanguin, mais il est localisé profondément dans le télencéphale et est de fait difficile à examiner. Je réquisitionnerai des tissus nerveux pour voir comment ça pourrait marcher. - R. Argent

Expérience 3966-4

Sujet : Chercheuse Junior Pawlukojc

Protocole : Le sujet subit une ponction lombaire pour récupérer 1 mL de liquide céphalorachidien dans un but expérimental avec SCP-3966.

Résultat : L'analyse biochimique de l'échantillon n'a montré aucune trace de SCP-3966-A. Les niveaux détectés de SCP-3966-B sont les plus élevés en date avec 4,2 mg/dL, 350 % de ce que nous avions découvert avec les précédents spécimens.

Expérience 3966-5

Protocole : Application de SCP-3966-B sur un tissu nerveux humain viable prélevé sur un Classe D en contact avec SCP-596. Test du tissu à la recherche des sites de fixation.

Résultat : SCP-3966-B se lie faiblement aux canaux calciques de type N des neurones. La liaison cause un blocage passif du canal, mais le lien se brisera en présence de modifications de la tension de la cellule (comme lors d’une activation normale du neurone). L’activité biologique est limitée. Les fonctions thérapeutiques se limiteraient à une très légère paralysie et un effet analgésique qui ne durerait pas pendant l’activité normale.

À noter, SCP-3966-B ne causerait pas de secousses hypniques ; ce n’est fondamentalement pas un risque. J’appellerais ça une protéine inactive. – R. Argent

Expérience 3966-6

Protocole : Application de SCP-3966-A sur un tissu nerveux humain viable prélevé sur un Classe D en contact avec SCP-596. Test du tissu à la recherche des sites de fixation.

Résultat : SCP-3966-A se lie fortement, comme une exotoxine, aux canaux calciques de type N des neurones. Les terminaisons présynaptique subissent une succession de mauvais repliements, restructurant le canal calcique en un pore cellulaire ouvert. Les neurotransmetteurs, les ions, et le cytoplasme sortent rapidement du neurone par ces pores, causant la mort de la cellule en quelques secondes.

La masse de l'échantillon a été enregistrée à 93,2 % de la masse avant l'expérience. Pas de fuite détectée. À noter, les neurotransmetteurs extracellulaires n’ont pas été détectés et le fluide contenant le tissu n’a pas connu d’augmentation de la concentration des ions calcium.

De nouveau, gros changement de masse, mais pas de fuite ? Quoi alors, les neurotransmetteurs et les ions ont juste disparu ? Que fait ce repliement ? - R. Argent

Expérience 3966-7

Protocole : Modélisation mathématique du repliement des protéines de SCP-3966-A et SCP-3966-B et de leurs liaisons avec les canaux calciques de type N.

Résultat : La structure protéique de SCP-3966-A à l'égard des extrémités N-terminales est impliquée dans le repliement enzymatique du canal calcique en un pore, alors que la fin de la chaîné dénuée d’extrémité C-terminale s’insère elle-même dans ce pore. L’action est similaire avec SCP-3966-B, sauf que le lobe C-terminal essaie d’entrer dans le pore mais n’y parvient pas, et déstabilise la liaison aux extrémités N-terminales, causant un retour à la configuration initiale du canal.

Les tentatives de modélisation de la structure protéique de fin de la chaîne de SCP-3966-A résultent en une configuration peu concluante.
En des termes profanes : Le programme de modélisation a planté. Le résultat n’avait aucun sens et les nombres se sont affolés. – R. Argent

Expérience 3966-8

Sujet : Chercheuse Junior Pawlukojc

Protocole : Prélèvement de SCP-3966-A à partir du LCR du sujet et autopsie préliminaire.

Résultat : Le sujet a été découvert mort dans son lit à 00h15 quand l’alarme du module de surveillance de signes vitaux qu’elle portait s'est déclenchée. Les analyses du sérum de LCR indiquent 5,1 mg/dL de SCP-3966-A et 1,6 mg/dL de SCP-3966-B. La cause de la mort semble être le SMSNI. Les analyses histologiques des tissus nerveux indiquent un grand nombre de pores cellulaires modifiés par SCP-3966-A et un volume réduit de neurones affectés.

Les analyses toxicologiques indiquent une automédication à base de cyclobenzaprine et de zolpidem. Il est à souligner que ce sont des puissants spasmolytiques et sédatifs, qui peuvent avoir des effets secondaires paralysants. Le système cardio-respiratoire semble sain, mais les muscles squelettiques présentent une nette diminution de l’activité.

Note du Directeur de recherche : J’ai eu de la chance. J’ai fait tomber un des tubes à essai contenant le LCR, mais il n’a pas éclaté, et il s’est avéré qu’il ne contenait que SCP-3966-B. J’ai vraiment besoin d’une sieste. – R. Argent

Expérience 3966-Beta

Protocole : Poursuite automatique de la recherche de la séquence génomique de SCP-3966

Résultat : Pas de correspondance trouvée. Le résultat le plus proche (87 %) est la protéine de soie de SCP-848.

Note du Directeur de recherche : SCP-848 attrape ses proies d’on ne sait d'où dans sa toile. Je n’ose pas prendre de somnifères. Si je dois dormir avec les araignées, je le ferai. – R. Argent.

Expérience 3966-9

Sujet : Chercheur principal Dr. Roderick Argent, D-51174 (Contrôle)

Protocole : Étude du sommeil effectuée dans la chambre de confinement de SCP-848

Résultat : Le sujet a dormi pendant neuf heures sans aucun problème. Il eut un cycle d’éveil de cinq heures dans la chambre de confinement, et annula la surveillance de l’étude, amenant avec lui D-51174 dans la chambre de confinement.

Note du Directeur de recherche : Je ne pouvais pas continuer à tourner et me retourner dans mon lit. J’ai dormi comme un bébé. Le Classe D ne voulait pas me rejoindre avec toutes les araignées, mais il n’avait pas le choix. Il s'est recroquevillé et s'est collé à moi. Cela m’a pris du temps pour le calmer. Il n’aime vraiment pas les araignées. Je me suis réveillé alors que l'une d’entre elles rampait sur mon visage. Je n'ai pas arrêté de rêver d'Ellie, enveloppée dans un cocon. Les toiles sont particulièrement épaisses, aujourd'hui. Je dois le dire à ma sœur. Je suis soigné, j’espère. – R. Argent

Expérience 3966-10

Protocole : Une matrice de micropipettes de verre, chacune remplie d'un canal calcique de type N, est préparée. Une unique fibre optique est enfoncée à l’extrémité de chaque pipette. L’appareil est alors placé dans une solution isotonique de 25 % de SCP-3966-A. Au moment de la reconfiguration des canaux calciques en pores, les fibres sont insérées dans les pores et les résultats visuels enregistrés.

Résultat : Reconfiguration des canaux en pores complétées. Les fibres optiques ont été insérées à une distance de 10 µm dans le pore une fois la fin de chaque pipette passée. La microscopie externe n’a indiqué aucune extension de la fibre optique une fois la fin de chaque pipette passée. Dans cette configuration, une image a été prise.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License