SCP-391
notation: +3+x
391.jpg
SCP-391 avec sa proie

Objet # : SCP-391

Classe de l'objet : Sûr

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-391 doit être maintenu au sein d’une volière en acier lourd de dimension 5m × 5m × 5m. À l’intérieur de celle-ci, des structures imitant des feuilles de dicotylédones mixtes et des forêts de pins doivent être installées. Reproduisant au mieux une lumière naturelle, les lumières artificielles nécessitent d’être maintenues en bon état de fonctionnement. La température ambiante et l’humidité doivent être contrôlées afin de simuler un climat continental.

La porte de la volière doit être en permanence verrouillée lorsque SCP-391 ne fait pas l’objet d’études, ou lorsqu'il n’est pas maintenu ou nourri. Les membres du personnel quittant la cage doivent être fouillés afin d'éviter le vol de matériaux provenant d'expériences avec SCP-391. Sera réprimandé le personnel tentant de récupérer quelconques matériaux de la volière sans permission.

Description : SCP-391 est un unique spécimen femelle de Tyto Alba, aussi couramment appelé chouette effraie. Les granules régurgités par SCP-391 sont typiquement constitués d'une certaine forme de métal précieux. Le métal produit semble varier selon le type de proies ingérées. La chouette, nommée Midas, a été aperçue régurgitant de l’or, de l’argent, du platine et d’autres métaux précieux. Se référer au journal de tests de SCP-391 pour davantage d’informations.

SCP-391 a été acquis en 20██, après que le garde forestier █████ ████████ ait déclaré avoir découvert des pépites d'or ressemblant à des granules de hibou. La Fondation a trouvé cette déclaration au cours d'une routine de balayage des informations. À l’intérieur d’un périmètre de 50 km, la totalité des hiboux a été tranquillisée et regroupée sous prétexte de marquages et de suivis expérimentaux. Les agents ont examiné et libéré ███ hiboux avant que SCP-391 soit trouvé.

Addendum 391-01 : Après plusieurs examens par des vétérinaires de la Fondation, aucune anomalie n’a été détectée au sein de SCP-391.

Addendum 391-02 : En raison de contacts répétés avec les chercheurs, le Dr. ███████ et Dr. █████, SCP-391 s’est accoutumé à la présence d’êtres humains. Cependant, SCP-391 reste un animal sauvage, et doit être traité avec précaution et respect.

Note : Dr. ███████ a demandé la permission de reproduire SCP-391 afin de vérifier si la caractéristique serait transmise à sa descendance. Demande en attente de l'approbation du directeur du site.


Journal de tests de SCP-391

Note : Ces expériences ont été effectuées après que SCP-391 ait suivi un régime alimentaire exclusivement constitué d'os et de poulet sans peau pendant une semaine. Les chercheurs ont également fait jeûner SCP-391 douze (12) heures avant les tests.

  • Nom : Dr. █████
  • Date : ██ / ██ / 20██
  • Objet : Un (1) rat blanc de 320 g.
  • Réaction : SCP-391 tua brutalement et mangea le rat.
  • Résultat : Un (1) granule d’indium de 63 g.

Note : La taille du granule était remarquable. C’était la même taille qu’un granule d’une chouette normal. Il n’y aurait pas pu avoir plus de 10g de cet élément indigeste dans le rat, mais le granule pesait le poids correct pour un morceau d'indium de cette taille. Il semble que ce changement en question ne respecte pas la loi de la conservation de la masse.

  • Nom : Dr. █████
  • Date : ██ / ██ / 20██
  • Objet : Un (1) rat noir de 320 g.
  • Réaction : Comme avec le rat blanc.
  • Résultat : Comme avec le rat blanc.

Note : SCP-391 a été placé dans un système clos où la masse et l’énergie ont été soigneusement mesurées. Ces mesures ont montré une augmentation progressive de la masse environ deux (2) heures après l'ingestion. Aucune énergie ou changement de masse dans le système pourrait expliquer cette augmentation. Il semble que la couleur n'ait pas d’influence sur la réaction. L’origine du granule produit ne peut pas encore être expliquée sans impliquer une violation des lois fondamentales de la physique.

  • Nom : Dr. █████
  • Date : ██ / ██ / 20██
  • Objet : Un (1) rat noir de 320 g.
  • Réaction : Pareil au test précédent.
  • Résultat : Pareil au test précédent.

Note : Le rat utilisé dans le test a été radio-marqué, et le processus de digestion a été observé avec des équipements spécialisés. La viande du rat a été séparée de la fourrure et des os, et digérée comme on pouvait s'y attendre dans le cas d’une chouette normale. La masse supplémentaire dans le granule ne provient pas de la digestion du matériau en lui-même.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License