SCP-389
notation: +5+x

Objet # : SCP-389

Classe : Sûr

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-389 ne requiert pas de confinement exceptionnel. Lorsqu'il n'est pas utilisé, SCP-389 est stocké sur une étagère dans le bureau du Dr. ███████ au Site-██ en raison de la proximité du Site avec l'océan.

Description : SCP-389 est une bouteille en verre verte, mesurant approximativement 45 cm de longueur. Elle ne possède pas de marque ou autre particularité distinctive.

SCP-389 est très résistant aux dégâts, étant tombé ou ayant été cogné contre son étagère à maintes reprises sans fractures, éclats, ou autres dégâts. L'analyse du matériau le constituant le montre comme étant identique à du verre ordinaire.

L'objet fut découvert le [DONNÉES SUPPRIMÉES] en possession d'une jeune fille de 15 ans nommée █████████████. Elle partagea l'histoire de l'objet telle qu'elle la connaissait, qui était la suivante : elle l'avait découvert sur la plage environ six ans auparavant. Sur un caprice, elle avait écrit une note, l'avait placée à l'intérieur de SCP-389, et avait jeté l'objet à la mer. Quelques jours plus tard, elle revînt et trouva SCP-389 rejeté par la mer sur le rivage, avec une réponse à l'intérieur. Elle correspondait avec une autre personne de cette manière depuis sa découverte.

Au cours des tests, il fut découvert que ce phénomène fonctionnait avec n'importe quelle note, et qu'après être envoyée dans l'océan, la bouteille reviendrait à marée haute le lendemain, contenant une lettre. Un test consistant à envoyer la bouteille sans note résulta en la découverte de la bouteille encore vide le jour suivant.

Les messages reçus sont écrits en anglais, et semblent être écrits avec une machine à écrire mécanique. L'auteur des lettres refuse de révéler ses informations personnelles à part son nom (Gedril) et son sexe. Toute question ou demande sur sa position géographique sera ignorée.

"Gedril" décrira le paysage autour de sa maison, la faune, la nourriture, la culture, ses coutumes et apparemment tout ce qui ne la concerne pas personnellement, avec beaucoup de détails ; cependant, ses connaissances sont limitées dans de nombreux domaines. Beaucoup d'éléments décrits sont inhabituels ; parmi eux se trouvent des arbres qui se déracinent eux-mêmes et migrent, et le cycle de vie d'insectes ressemblant physiquement aux Coccinellidae (familièrement appelées coccinelle), qui, à un moment donné, implique que de multiples membres larvaires de cette espèce se regroupent et se liquéfient en une seule masse, se reformant ensuite en adultes.

Les appareils de pistage envoyés avec SCP-389, qu'ils soient contenus à l'intérieur ou simplement attachés à l'extérieur, cessent invariablement de fonctionner après que SCP-389 dépasse les 100 mètres à partir du rivage. Tous les autres essais visant à localiser SCP-389 se sont également soldés par un échec.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License