SCP-388
notation: +2+x

Objet # : SCP-388

Classe : Euclide

Procédures de confinement spéciales : SCP-388 doit être gardé dans un coffre-fort verrouillé, dans une pièce surveillée par au moins deux (2) gardes qui ont pour ordre de refuser l'accès à tout membre du personnel non autorisé ; l'usage de la force létale est autorisé pour parvenir à cette fin.

À moins de subir une expérimentation, SCP-388 doit rester hors de portée de tout autre SCP capable de modifier les lois de la physique ou de puiser l'énergie de sources inconnues.

Description : SCP-388 est un frisbee pliable en nylon ressemblant à ceux pouvant être distribués gratuitement comme matériel promotionnel, comportant dans le cas présent le logo de la Banana Boat Suntan Lotion Corporation. SCP-388 semble être immunisé contre les dommages ; au cours des tests, il a été capable de résister à des tirs de fusil gros calibre, une immersion dans des bains hautement acides, et de supporter des chaleurs de 3500°C. Dans tous les cas, il reprend sa forme initiale, indemne. La cristallographie aux rayons-X révèle la structure moléculaire de SCP-388 comme étant du nylon totalement ordinaire, soutenu par un anneau de métal semblant être en aluminium.

SCP-388 fut découvert après que le bulletin d'informations régionales de la ville de █ █████, ███ déclara qu'une ligne haute tension avait été détruite par un OVNI. Des agents infiltrés dans les équipes de maintenance ont enquêté sur place et trouvé le poteau de béton tranché proprement, sans aucune marque d'outils, incitant une enquête approfondie. Les enregistrements aériens obtenus de la NORAD et de ███████ n'ont pas révélé d'anomalies telles que [DONNÉES SUPPRIMÉES] typiquement associées à [DONNÉES SUPPRIMÉES]. L'enquête faillit être annulée jusqu'à ce que des agents se faisant passer pour des journalistes interrogent la famille ████, à l'origine questionnée dans le bulletin d'informations, et que leur enfant ████ mentionne l'accident comme étant causé par un frisbee. En dépit d'un certain scepticisme, des efforts ont néanmoins été déployés pour vérifier cette affirmation, avec la première confirmation faite le ██/██/██. Une semaine entière de recherches en hélicoptères dans la ville voisine de █████ et de nombreuses récupérations de frisbees sans effets particuliers ont finalement portées leurs fruits. Malheureusement, l'agent ███ fut mortellement démembré par SCP-388 quand l'agent ████ lança l'objet du haut d'un toit. Sous prétexte de remplacer une fosse sceptique, SCP-388 fut déterré de son point d'impact à 5,5 m sous la cour et confiné.

Lorsque SCP-388 est lancé par un humain, il semble se comporter comme le ferait un frisbee ordinaire sur une distance d'approximativement 3 mètres. Une fois cette distance dépassée, SCP-388 se met immédiatement à briller d'une couleur blanche, et accélère jusqu'à atteindre une vitesse d'environ ███ m/s. SCP-388 tranchera proprement toute matière sur son passage quelle que soit sa consistance jusqu'à ce qu'il finisse finalement par s'arrêter. La théorie veut que l'objet perde en vitesse grâce à la friction entre sa surface supérieure et inférieure et en raison du poids des matériaux exerçant une pression continue tandis qu'il passe au travers des objets. SCP-388 ne se comporte pas différemment avec les sujets de test chargés de l'attraper.

Addendum : Les études sur l'utilisation potentielle de SCP-388 en tant qu'arme ont été refusées par ████ en raison de l'évidente difficulté pour le retrouver après le premier lancer.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License