SCP-384-FR
notation: +13+x
blank.png
Kisses_from_Hell.jpg

Visuel de l'itération SCP-384-FR-D-6745

Objet # : SCP-384-FR

Niveau de Menace : Jaune

Classe : Keter

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-384-FR ne peut être confiné dans un espace restreint. Il doit être gardé dans l'enceinte du Site-He-384-FR, établi à un (1) kilomètre de toute autre installation et servant à l'hébergement de membres du personnel de classe D.

Toute construction à moins de un (1) kilomètre du Site-He-384-FR est interdite dans le but d'assurer le confinement de SCP-384-FR. L'activité humaine dans ce périmètre est strictement interdite de 00h00 à 6h00. Si un individu enfreint cette restriction, il doit être arrêté et maintenu en détention jusqu'au changement de propriétaire de SCP-384-FR. S'il s'avère que le détenu s'est emparé de l'objet, celui-ci lui sera confisqué avant qu'il ne soit relâché. Si le changement de propriétaire a déjà eu lieu lors de l'arrestation ou que le détenu ne devient pas le nouveau propriétaire de SCP-384-FR, un amnésique de classe B devra lui être administré avant qu'il ne réintègre le personnel.

La sortie de SCP-384-FR du Site-He-384-FR constituant une brèche de confinement, des contrôles doivent être effectués par les agents de sécurité lors de la sortie d'un membre du personnel du bâtiment, quels que soient son titre et son accréditation. Le Site-He-384-FR doit toujours être occupé par quatre-vingt-treize (93) membres du personnel au minimum, sa désertion totale pouvant mener à une brèche de confinement. Tous les trois (3) mois, une rotation complète du personnel (y compris l'administration et la direction) affecté au Site-He-384-FR doit être effectuée (cf. Addendum 384-FR-04).

Les agents en charge du site doivent garder connaissance de la position de SCP-384-FR : tous les lieux d'habitation du personnel doivent être méthodiquement fouillés jusqu'à ce que SCP-384-FR soit retrouvé. Une fois la localisation effectuée, un agent doit rester avec le membre du personnel en possession de l'objet jusqu'à son départ du Site-He-384-FR afin de s'assurer que le SCP reste bien dans son lieu de vie et que celui-ci soit correctement fermé et rendu inaccessible. La mise aux arrêts du possesseur de SCP-384-FR a été abandonnée dans le but de permettre aux membres du personnel d'effectuer leurs tâches quotidiennes, qu'il s'agisse de nécessités d'entretien ou de participations à des expériences hors-site. Un autre contrôle doit être effectué par le même agent à 23h00 23h30 pour s'assurer que le membre du personnel ait bien déposé l'objet dans la boîte aux lettres scellée ignifugée prévue à cette effet à l'entrée du site à l'extérieur de sa cellule (ou de ses quartiers).

Afin d'éviter toute intrusion dans les cellules ou les quartiers des agents, un dispositif de surveillance vidéo en circuit fermé doit contrôler l'intérieur de chaque pièce 24h/24, en particulier celle dans laquelle se trouve SCP-384-FR. La salle de contrôle du système de vidéo-surveillance doit toujours être occupée par au moins un (1) agent surveillant la position de l'objet.

Enfin, suite à l'incident 384-FR-1 (cf. Addendum 384-FR-03), un extincteur doit être disposé à l'extérieur des cellules, à raison d'un toutes les deux (2) entrées, à l'intérieur des quartiers des agents ainsi que dans les autres pièces du Site-He-384-FR.

Description : SCP-384-FR est une carte postale en papier cartonné au format standard A6 (soit 10,5 x 14,8 cm) comportant une écriture manuscrite. Différents tests furent effectués pour tester la composition de SCP-384-FR, qui révéla la présence de matériaux inconnus.

SCP-384-FR manifeste deux comportements anormaux. D'abord, l'objet disparaît tous les soirs à 0h00 de sa position actuelle pour réapparaître entre 0h00 et 6h00 dans les effets personnels d'un individu sélectionné aléatoirement dans une zone circulaire de six cent dix (610) mètres de diamètre autour de sa position initiale. De plus, il s'embrase intégralement au moment de sa disparition quotidienne. Ces aspects de SCP-384-FR ayant été mis à jour lors de sa découverte, les tests ci-après ont pour but de voir dans quelle mesure ils peuvent être affectés :

Le verso de la carte comprend tous les attributs d'une carte postale ordinaire : adresse du destinataire, affranchissement et texte de l'auteur.

  • Seule l'adresse du destinataire ne présente pas d'anomalie. Elle est toujours exacte, bien que les destinataires soient tous regroupés au Site-He-384-FR. De plus, la manière dont les auteurs de la carte ont accès à cette adresse confidentielle est à ce jour inconnue.
  • En lieu et place de la signature de l'auteur a été identifié ce qui s'apparente à trois gouttes de sang. Les tentatives de tests ADN menées à ce jour n'ont rien pu révéler de l'origine de ces traces hémoglobiniques. Un enregistrement vidéo très précis de l'embrasement de l'objet le ██/██/20██ montre qu'elles semblent en être le point de départ.
  • L'affranchissement est remplacé par une zone de brûlures, de la même taille qu'un timbre. Y ont été décelées les traces de trois gouttes d'un liquide noir, dont la nature reste inconnue malgré les tests d'identification menés. Un enregistrement vidéo très précis de la reconstitution de l'objet le ██/██/20██ montre qu'elles semblent être le point de départ de la reconstitution de SCP-384-FR.

SCP-384-FR change de destinataire tous les jours après son déplacement, ce qui implique que le texte rédigé sur l'objet change quotidiennement. À chaque nouvelle itération, le texte s'adapte parfaitement au destinataire visé. La modification est supposée se produire entre 00h00 et 6h00, lorsque la carte est en phase de disparition. Aucune corrélation ne peut être faite entre le temps de réapparition de l'objet et la nature ou la quantité des modifications apportées. Le texte semble rédigé par un membre autrefois côtoyé et actuellement décédé de la famille du destinataire, dont la mort lui est connue.

Des tests furent menés sur les premières itérations de l'objet pour confirmer l'identité de l'auteur : les ressemblances appuyées ainsi que des détails de vie intimes partagés par l'auteur et le destinataire ont permis d'affirmer que SCP-384-FR est bien rédigée par un proche décédé du récepteur. Dans tous les cas, l'auteur de la carte semble dorénavant condamné à une forme de vie post-mortem similaire à l'Enfer. Les membres du personnel recevant SCP-384-FR ne partageant pas tous la même conception de l'Enfer, il apparaît que la carte s'adapte à celle du destinataire (cf. Addendum 384-FR-01/02). Cependant, plusieurs caractéristiques sont communes à toutes les itérations du texte de la carte : l'auteur y décrit ███ ████████ qui l'entourent et qu'il ██████, les ████████ qui lui sont ██████ ou encore les états de ███████████ physiques et psychologiques intenses qu'il éprouve. Des exemples de ce qui est décrit dans les textes de l'objet peuvent être trouvés dans les Addenda 384-FR-01/02.

Le recto de SCP-384-FR consiste en une photographie sur laquelle figurent des paysages, entités et objets d'apparence irréelle ou fantastique, qui semblent représenter l'endroit infernal où séjourne désormais son auteur. Certaines caractéristiques de l'image sont identiques à celles du texte : elle se modifie et s'adapte chaque jour à la vision personnelle de l'Enfer de son destinataire. Certains éléments sont néanmoins récurrents, comme la présence d'éléments reliés au feu et à l'embrasement, à la décomposition, à la souffrance et à la mort. Sont également observables des détails ludiques ou récréatifs, l'image semblant faite pour promouvoir le lieu d'où vient SCP-384-FR. Ainsi, des éléments renvoyant à des points d'intérêts touristiques sont également constatés, tout comme des slogans vantant l'attractivité des lieux (pour plus d'exemples : Addendum 384-FR-01/02).

L'anomalie majeure de SCP-384-FR s'exprime dans la réaction du sujet recevant la carte. Malgré la crudité et la violence des évènements qui lui sont décrits, concernant de surcroît l'un de ses proches, le sujet n'en sera nullement affecté. Bien au contraire, il éprouvera une certaine joie à l'idée de recevoir des nouvelles d'un être cher, avec lequel il n'a évidemment pas échangé depuis longtemps. Cette réaction hautement contre-intuitive s'accompagne d'un choc émotionnel comparable à un état d'euphorie. Cependant, il est à noter que cet effet s'applique uniquement au destinataire visé par SCP-384-FR dans le cadre de l'itération qui lui est destinée. Les évènements décrits étant autrement insoutenables, il a été demandé aux destinataires d'éviter de décrire de façon trop complète les détails fournis par son proche, sauf dans le cas des différents tests menés (cf. Addendum 384-FR-01/02). De plus, sa situation n'apparaît pas problématique pour l'auteur, qui semble la vivre tout à fait sereinement.

Découverte : Le 0█/0█/200█, le village de ██████-██ en Lorraine (en France), un agent infiltré de la Fondation dans les ██████ ██████ locales a saisi, dans les bureaux de █████ SARL. une carte postale qui, selon les rumeurs du village, permettait de communiquer avec les morts. Par précaution, il prit note du comportement ainsi que des positions de l'objet pendant ██ jours, confirmant ainsi sa capacité de déplacement instantané quotidien, ainsi que son embrasement. Sa courte étude permit également d'en déterminer certaines caractéristiques. L'agent M███ L█████ prit la décision de ramener l'objet au Secteur-19. Alors qu'il était en route et connaissant les capacités de la carte, il dut s'arrêter pour la nuit aux abords de █████, une zone dans laquelle il ne risquait pas de perdre l'objet. Au réveil, il découvrit que la carte lui était cette fois destinée et fut le premier membre du personnel de la Fondation confronté à ses effets. L'itération de l'objet à cet instant fut depuis renommé SCP-384-FR-FONDA-1.

Note : Puisque l'objet semble résolument avoir un lien avec une dimension infernale, il est préférable de garder une certaine prudence vis-à-vis de SCP-384-FR, bien que ce fait ne puisse être prouvé et qu'il ne semble en rien être dangereux. - O5-██

Addendum :

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License